Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Les forums / Belgique

Par ArzaK Le 15/11/2007 - 14:41 (Modifier)

>>Ro avait écrit: >>Sondage: 54% des Français favorables au rattachement de la Wallonie à la France en cas d'éclatement de la Belgique >> C'est gentil... mais je pense qu'une partie des Français font l'erreur de croire que les Wallons, c'est juste des Français de Belgique... c'est un peu plus compliqué... >>Sérieusement, les Belges du site, vous y croyez vraiment à la possibilité de l'éclatement de la Belgique ? Depuis 1830 que le pays existe, ça parait quand même assez extrême, non ? >> 1830... ça fait pas un pays très vieux, faut avouer... la Belgique est un pays qui a des racines historiques moins fortes que la France par exemple... et oui, je crois que la séparation va se faire, parce que ces derniers jours encore, on est dans une impasse totale... les flamands multiplient tous les coups de force possibles... même les coups bas les moins démocratiques... pas plus tard qu'aujourd'hui on a appris le refus d'un ministre flamand de nommer trois Bourgmestres (= Maires) francophones de la périphérie bruxelloises flamandes. >>Et dans un tel cas, vous croyez vraiment que les wallons auraient envie de se voir rattachés à la France ? non, je ne le pense pas... certains en rêvent peut-être mais pas une majorité... en France, j'ai l'impression qu'on pense que les pauvres Wallons se retrouveraient sans aucune capacité de se gouverner eux-mêmes sans les Flamands... Je signale quand même qu'il y a un gouvernement de la région wallone et un gouvernement de la communauté française qui gèrent déjà beaucoup de matières... le pouvoir est déjà très décentralisé en Belgique... C'est sûr que la séparation définitive ne se fera (ferait?) pas sans mal, mais si on doit ajouter à cela les difficultés liées à l'intégration à la France... le passage serait encore plus dur... ce que nous partageons avec la France, c'est la culture, la langue, des valeurs et une certaine mentalité mais la culture politique et les institutions sont très très différentes... y a aussi tout un ensemble de valeurs morales qui sont différentes... les Wallons partagent quand même avec les Flamands tout un ensemble de valeurs "progressistes" qui ne sont pas partagées en France. Nous n'avons pas les mêmes visions sur le mariage et l'adoption des couples homosexuels, l'euthanasie, la question de la laïcité (interdire le voile dans toutes les écoles serait vu comme une abbération en Belgique).... sur tout cela, l'intégration à la France serait vécu comme un retour en arrière sur pas mal de questions... et puis si la Belgique est en train de capoter, c'est parce que les 4 millions de Wallons refusent de devenir le paillasson de la majorité flamande... ce n'est pas pour se retrouver dans une situation où, dirigé de Paris, on aurait encore moins de chose à dire face à 50 millions de français... donc franchement, je n'y crois pas... intégrer la France serait plus complexe encore que s'assumer seul... Je tiens tout de même à dire ceci : pour moi, si on me pose la question... si un référendum a lieu, je dirais non... et si jamais, je n'y crois pas mais rien n'est impossible, si jamais une majorité de Wallons disait "oui" au rattachement à la France, je me plierais à l'avis de la majorité et accepterais de jouer le jeu... Je ferai pas mon poseur de bombe à crier "Français, jamais!"...


Par Pierig Le 14/11/2007 - 17:00 (Modifier)
Pierig

Analyse intéressante de Katz. J'avoue ne pas avoir réfléchi si loin. Sinon, j'aime bcp la France mais je suis fier d'être belge et wallon. Je ne désir donc pas devenir français. Voilà Sourire


Par Katz Le 10/11/2007 - 21:38 (Modifier)

>>Ro avait écrit: >>Sérieusement, les Belges du site, vous y croyez vraiment à la possibilité de l'éclatement de la Belgique ? Depuis 1830 que le pays existe, ça parait quand même assez extrême, non ? >> >>Et dans un tel cas, vous croyez vraiment que les wallons auraient envie de se voir rattachés à la France ? J'suis pas Belge, mais la plupart des Francophones (Wallons et Bruxellois) ne semblent pas vraiment enthousiasmés à l'idée de devenir Français. Sinon, comme le dit EXJ900, le RWF ferait des scores canon. Et les Flamands ne semblent pas plus avoir envie de se rattacher aux Pays-Bas. De toute façon, la taille des futurs états n'est pas un argument : s'il était valable, il y a longtemps que le Luxembourg n'existerait plus (mais il faut savoir qu'il y a eu un projet d'union entre le Luxembourg et la France en 1920... et savez-vous pourquoi il a capoté ? Parce que la France n'a pas souhaité irriter la Belgique...). Quand à l'éclatement et la persistance de la Belgique, la réponse tient en un paradoxe qui n'en est pas : en cas d'indépendance de la Flandre, la Belgique existera toujours. Oui, juridiquement, Wallonie + Bruxelles seront les héritiers de l'entité belge, et se nommeront donc "Belgique". Avec le problème de Bruxelles (on dit que s'il n'y avait pas Bruxelles à se "partager", ou plutôt à ne pas savoir comment on peut se partager une telle ville, la Flandre serait indépendante depuis quelques années déjà), cette question juridique est aussi le principal frein aux velléités d'indépendance flamandes. En effet, si la Flandre devient indépendante, elle sort de la Belgique. Or, en sortant de la Belgique, elle sort aussi de l'Europe. Et oui, apparemment, la scission d'un état membre n'est pas du tout prévue dans les traités européens. Autrement dit : la Flandre serait un nouvel état, qui devrait demander son adhésion à l'U.E.. Or la Belgique nouvelle (à savoir donc la Wallonie plus Bruxelles) dispose d'un droit de veto. Il suffit qu'elle l'exerce, et la Flandre se retrouverait à la porte de l'U.E., ce qui se traduirait pour elle par une catastrophe économique : les nationaux et entreprises flamands ne bénéficient plus de l'immense marché européen, ils sont hors espace Schengen, et pour circuler et faire des affaires, la Flandre indépendante doit être reconnue comme état indépendant par tous les autres pays européens (et même tous les pays du monde), un par un. En attendant, pas de circulation des nationaux flamands hors de leurs frontières, coupure de tous les circuits monétaires, financiers et économiques. Et même une fois la reconnaissance obtenue, il faudrait sûrement négocier de nouveaux traités, en attendant l'entrée à l'OMC qui ne réglerait qu'une partie des questions. D'ici là, la Flandre aurait donc eu tout le temps de périr économiquement. Et les Flamands qui méprisent les Wallons du fait de leur taux de chômage supérieur, auraient eu tout le plaisir d'expérimenter des taux de chômage de 30, 40%. Les hommes politiques flamands, qui semblent arrogants et méprisants (pour les francophones), n'ignorent certainement pas cette donnée du problème. Si éclatement il y a, ils ne pourront que le négocier avec les Francophones. Ca ne semble pas demain la veille.


Par EJ900 Le 10/11/2007 - 20:22 (Modifier)

La parti RWF (Rassemblement Wallonie France) existe depuis longtemps et n'a jamais été un acteur important. On a un fédéralisme difficile à gérer et surout à faire évoluer mais pas de panique, la Belgique est encore la pour longtemps.


Par Ro Le 10/11/2007 - 20:09 (Modifier)
Ro

Sondage: 54% des Français favorables au rattachement de la Wallonie à la France en cas d'éclatement de la Belgique Sérieusement, les Belges du site, vous y croyez vraiment à la possibilité de l'éclatement de la Belgique ? Depuis 1830 que le pays existe, ça parait quand même assez extrême, non ? Et dans un tel cas, vous croyez vraiment que les wallons auraient envie de se voir rattachés à la France ?