Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Un Jour Sans

Note: 3.71/5
(3.71/5 pour 7 avis)

A la veille du départ de Roland pour la Terre Sainte, une énième dispute conjugale vient gâcher la nuit de ce sinistre seigneur, salace et brutal. Au petit matin, Roland, accompagné de ses hommes, se met en route pour une croisade qu’il espère riche en réjouissances.


Ankama Les Croisades

A la veille du départ de Roland pour la Terre Sainte, une énième dispute conjugale vient gâcher la nuit de ce sinistre seigneur, salace et brutal. Au petit matin, Roland, accompagné de ses hommes, se met en route pour une croisade qu’il espère riche en réjouissances. Son périple s’avère toutefois plus tourmenté que prévu : une succession de mésaventures et de malheurs s’abat sur notre seigneur et son expédition tourne au cauchemar. Au prix d’un difficile retour, il découvrira les raisons de son infortune, à des lieues de ce qu’il pouvait imaginer…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Avril 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Un Jour Sans

05/05/2010 | Miranda
Modifier


Par ArzaK
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Je vais être court car l’essentiel a déjà été dit par mes prédécesseurs. « Un jour sans » est un très bon one-shot. Le cadre historique n’est certes pas extrêmement précis mais ce n’est pas un défaut pour moi, il s’agit plus d’une fable morale que d’un récit historique. Le dessin est réussi, le trait un peu simple mais le découpage et la mise en scène sont très bons, le dessinateur sait mettre en cases de longues séquences complètement muettes et pourtant très narratives. Côté scénario, c’est juste magistral. J’ai été happé directement par le récit, le caractère totalement ignoble de son personnage principal, l’humour acerbe qui se dégage de l’ensemble. Le rythme du récit est très bien géré. Une vraie leçon de scénario. Mais tout cela ne ferait juste qu’une bonne bd sans cette chute que je n’avais pas vu venir. Je suis resté sur mon popotin à la lecture des dernières pages. Impossible de révéler quoi que ce soit mais la fin de l’album est juste géniale.

11/02/2015 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Voilà longtemps que je n'avais pas été happé par une BD de cette façon ! Intrigué par l'étrange phrase de la voix off de cette première planche, je poursuis, et deux planches plus loin me voilà ferré... Les dialogues cyniques du personnage principal et son comportement assez ignoble ont fini d'emporter toute résistance... Car ce qui fait à mon goût le miel et le fiel de cet album c'est le ton très contemporain et cynique des dialogues transposé à cette fin de XIIe, en plein haut Moyen Age. Et puis, les malheurs de ce piteux seigneur trop heureux de partir en croisade pour échapper à son quotidien -rêvant troussage et beuverie- finissent par en être comiques tant le sort semble s'acharner sur lui... Maudit ? Va savoir... En tout cas, tout s'enchaîne à merveille et ces 80 planches qui nous en content le détail s'avalent limite cul sec tant cela passe tout seul. Ajoutez en rince gosier une petite fin assez inattendue qui vous remet tout l'album en perspective, et vous avez là tout ce qu'il vous faut pour passer un très bon moment de lecture. A cette très bonne histoire se superpose le dessin fin et minimaliste de Pero, que je découvre à travers cet album. Précis, expressif et riche en détails, son trait rehaussé d'une colorisation tout aussi épurée mais efficace en aplats monochromes donne à son album fluidité et rythme. Une très bonne surprise pour un album un peu pris au hasard, dont je recommande chaudement la lecture !

09/10/2013 (modifier)
Par Jérem
Note: 4/5

Belle découverte que cette BD ! On suit le voyage en croisade d’un petit noble français. Ce dernier, infidèle, lâche et égoïste (liste non exhaustive) semble poursuivi par une étrange malédiction. Un jour sans est un habile mélange de fable, de récit historique et fantastique. La lecture est passionnante de bout en bout avec une chute tout à fait réussie. A découvrir.

27/09/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J’ai été agréablement surpris par cette lecture qui a retenu toute mon attention. On commence cette lecture par une boutade au niveau de la date des faits qui se situe en plein Moyen-Age à l’époque des châteaux-forts et de la croisade pour délivrer Constantinople. Pourtant, la première scène sera celle du viol de la châtelaine par un mécréant de passage. Bref, on observe une discordance entre le ton badin du narrateur et le déroulement des faits assez grave. On se dit que c’est peut-être un impair de la part de l’auteur mais cela ne sera nullement le cas car la fin, assez magistrale, nous permettra de comprendre et de faire le lien. On suit les aventures d’un seigneur totalement horrible dans son comportement sans que celui-ci n’en prenne conscience. Ce récit aurait pu très bien se dérouler à l’époque moderne car ce sont bien les soubassements de l’âme humaine dont il est question. Un tel être sera vite maudit et il y a toujours un retour de bâton. On va assister à cette déchéance en espérant toutefois à une rédemption ou du moins une réhabilitation. Je trouve qu’il y a une bonne retranscription des rapports humains dans cette œuvre dont le titre aurait pu sans doute être mieux choisi. Le dessin est excellent avec une mise en couleur maîtrisée et du plus bel effet. C’est une franche réussite. Je conseille vivement la lecture. Note Dessin: 4/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4/5

25/03/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Etonnant, j'ai été surpris par cette BD dont je ne connaissais pas le pitch avant d'entamer la lecture. Le dessin est classique, dans la mouvance de la nouvelle vague, le trait fin faussement naïf et une colorisation volontaire à base d'applats. Le choix des couleurs ne m'a pas toujours convaincu mais l'ensemble est agréable au regard. Le scénario est bien pensé, l'histoire se met en place avec une logique implacable pour un final bien trouvé. Il y a une bonne proportion d'humour dans le récit, il m'est arrivé plusieurs fois de sourire alors que le récit ne semblait pas s'y prêter. "Un Jour Sans" est divertissant et relaxant à lire. Note finale : 3.5/5

14/08/2010 (modifier)
Par jurin
Note: 3/5

Coup de cœur de mon libraire, j'opte pour l'achat mais aprés lecture je ne suis pas complètement convaincu par cette BD. L’histoire de ce croisé abject frappé par une malédiction est plaisante mais il y a comme un goût d’inachevé la lecture finie, une indéfinissable impression. Je pense que cela est dû à l’insuffisance de repères temporels et géographiques. La fin est surprenante et originale, notre ignoble seigneur n’est pas prêt de retrouver la quiétude... Le dessin est lisible sans plus. Trois étoiles pour une histoire à la fin assez originale.

07/05/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Lecture sympathique et fluide mais un peu trop légère à mon goût bien que la chute soit assez originale. Tout d'abord, je n'aime pas les bds qui se contentent de citer "le roi", "la reine", sans jamais dire leurs noms, tout comme celles qui profitent d'un personnage historique pour donner du poids à leur récit alors qu'il n'a rien à y faire. C'est dommage pour une histoire de croisades que ces personnages importants n'aient pas été cités, en l'occurrence Louis VII le Jeune et Aliénor d'Aquitaine (qui eurent une fille prénommée Alix), le tout se déroulant lors de la deuxième Croisade, ce qui n'est pas précisé non plus. Ensuite l'auteur saute un passage lorsque Roland et ses compagnons reviennent de Jérusalem, un très long voyage qui ne semble durer que quelques jours, ceci rend le récit un peu bancal ou donne l'impression de vouloir en finir au plus vite. Le langage est résolument moderne, avec parfois quelques phrasés à l'ancienne, lui apportant une certaine dose d'humour. L'histoire garde un bon rythme du début à la fin et le suspense est bien mené avec une infirme touche de fantastique. Petit plus, son petit prix au vu de ses 78 planches ! Le dessin très agréable à regarder, épuré mais suffisamment détaillé il est reposant, le trait est fin et les couleurs douces.

05/05/2010 (modifier)