The Legend of Zelda - Oracle of Seasons/Ages

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Le jeune Link vit paisiblement avec son grand-père dans un village près du château d’Hyrule. Malgré sa réticence à devenir chevalier, il se laisse convaincre par son aïeul de passer un test. Dans les couloirs du château, il découvre la triforce et en la touchant, il se retrouve projeté soudainement dans le monde d’Holodrum. C’est dans ce monde inconnu qu’il va devoir accepter son destin de chevalier de la légende du temps pour protéger l’oracle des saisons, Din. Le destin de ce monde et de celui d’Hyrule en dépend !


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Fanas de Jeux video La BD au féminin : le manga Shogakukan Shonen Voyages dans le temps Zelda

Le jeune Link vit paisiblement avec son grand-père dans un village près du château d’Hyrule. Malgré sa réticence à devenir chevalier, il se laisse convaincre par son aïeul de passer un test. Dans les couloirs du château, il découvre la triforce et en la touchant, il se retrouve projeté soudainement dans le monde d’Holodrum. C’est dans ce monde inconnu qu’il va devoir accepter son destin de chevalier de la légende du temps pour protéger l’oracle des saisons, Din. Le destin de ce monde et de celui d’Hyrule en dépend !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Février 2010
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus
Couverture de la série The Legend of Zelda - Oracle of Seasons/Ages
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

28/02/2010 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Mes enfants m'ont réclamé Zelda qui se décline désormais en plusieurs séries. J'étais déjà un grand adepte du jeu vidéo «Ocarina of time» qui faisait partie de mes préférés toutes consoles confondues. J'ai pu vivre de magnifiques moment de pur bonheur. Il est dommage que je sois devenu beaucoup moins joueur de jeu vidéo. Je laisse la place aux enfants avec la PS3 et autre Nintendo DS. Il y a toujours un côté nostalgie qui revient immanquablement dans le choix de cette lecture. En commençant cette série où on retrouve Link chez ses grands parents, on réintègre progressivement cet univers. Il est vrai que le récit fait bon enfant mais la morale est toujours sauve. Mes enfants aiment donc je suis content de cette transmission de bonheur.

01/07/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Oracle of Seasons et Oracle of Ages sont deux jeux vidéos de la saga Zelda que je ne connaissais pas. A ce que j'ai lu, ces deux jeux étaient liés l'un à l'autre, le joueur pouvant sauter d'un jeu à l'autre au cours de sa partie. Puis les deux étaient reliés par une fin commune en forme d'épilogue. Les deux mangas qui en ont été adaptés perdent ce parallélisme pour devenir un récit à suivre, Oracle of Ages y étant clairement la suite d'Oracle of Seasons. Pourtant les deux albums peuvent se lire indépendamment, le premier étant une histoire complète tandis que les évènements passés sont résumés au début du second dont l'intrigue est finalement presque totalement indépendante. Le manga a en outre l'avantage, à ce que j'ai lu, de rajouter une trame cadre au sujet des grands-parents de Link et l'histoire de leur famille, qui permet une narration nettement plus romancée et plus intéressante comparée au scénario du jeu vidéo. Le dessin y est le même dans les deux tomes, le même également que dans les autres mangas de la saga The Legend of Zelda. Techniquement de bon niveau, je lui reproche une mise en page un peu confuse qui ne rend pas toujours sa lecture très fluide. Concrètement, les deux tomes de ce manga sont cependant très différents à mes yeux. L'introduction du premier est assez plaisante. A l'exception du méchant un peu ridicule, le récit est bien amené au point que je me demandais à quoi pouvait bien ressembler un jeu vidéo construit sur un tel déroulement. Malheureusement, aux alentours de la moitié de l'album, la qualité a commencé à gravement péricliter à mes yeux. Sont d'abord apparus des personnages trop enfantins à mon goût et en décalage avec le décor heroic-fantasy : le poussin parlant jouant le rôle de guide spirituel, le kangourou boxeur Ricky, le chat géant ailé... Aussi sympathiques ou drôles qu'ils puissent être par moment, ils se révèlent quand même très médiocres dans la façon dont ils s'intègrent au récit... Et puis tout le reste du scénario n'est qu'une suite de bastons contre des monstres idiots qui déboulent de partout et contre le big boss de fin. Bof bof... Le second tome m'a nettement plus convaincu. Son histoire n'est pas des plus originales mais elle se déroule bien et on n'y voit pas trop le fait que ce soit une adaptation de jeu vidéo. Les personnages sont assez charismatiques, le récit se tient, est bien structuré et on le lit sans s'ennuyer comme j'ai pu le faire dans d'autres épisodes de Zelda en manga. La fin est un peu guimauve, mais c'est une lecture assez plaisante. Bref, tant qu'à faire, contentez-vous du second tome qui est le seul à être plus ou moins valable à mes yeux.

28/02/2010 (modifier)