Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yan et Mirka

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Alors que Yan hésite à fuir son nouvel orphelinat, il fait la rencontre de Mirka, jolie extra-terrestre à la peau bleue descendue sur Terre à la recherche d'une expédition de sa race perdue depuis des siècles.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Couleur de peau : bleu L'Île de Pâques

Alors que Yan hésite à fuir son nouvel orphelinat, il fait la rencontre de Mirka, jolie extra-terrestre à la peau bleue et de son robot Zopix. Ceux-ci sont venus sur Terre par hasard après avoir reçu l'appel de détresse d'une expédition de Tarox perdue des siècles auparavant. Son vaisseau étant endommagé, Mirka va avoir besoin de l'aide de Yan pour redécoller puis partir avec lui à la recherche de l'expédition perdue.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1986
Statut histoire One shot (la série aurait pu avoir une suite) 1 tome paru
Couverture de la série Yan et Mirka
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/01/2010 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

En empruntant cette BD, j'ai cru qu'il s'agissait d'une série prépubliée dans Okapi dans les années 80. La thématique SF avec des héros adolescents et la couverture et les couleurs kitsch me faisaient vraiment penser à ces séries jeunesse pas toujours très abouties. Mais en fait non, apparemment cette BD est parue directement en album chez La Litote avant d'être reprise chez Alpen Publishers. Le trait du dessin n'est techniquement pas mauvais du tout. Même si je ne suis pas fan, les personnages et les décors sont soignés. L'ambiance graphique me fait penser à l'école espagnole des années 80 dans la lignée des Juan Gimenez et Alfonso Font. Les couleurs, par contre, ne sont franchement pas terribles et gâchent toute la qualité des planches. Le scénario est trop naïf et trop empli de clichés. Le héros adolescent orphelin prêt à partir à l'aventure, la belle adolescente extra-terrestre parfaitement humaine si ce n'est sa peau bleue, le petit robot de compagnie ange-gardien et serviteur dévoué, le vaisseau endommagé, le repaire futuriste sous une pyramide précolombienne, les sauvages indigènes qui vénèrent les extra-terrestres comme des dieux, l'autre repaire extra-terrestre sur l'île de Pâques le message pacifiste et écologiste... tout est tellement déjà vu que cela donne l'impression de lire une compilation du genre. A ces nombreuses facilités scénaristiques s'ajoutent des incohérences temporelles : les géoglyphes Nazca qui auraient été dessinés il y a 500 ans seulement alors qu'ils ont au moins mille ans de plus, idem pour les statues de l'île de Pâques que les extraterrestres auraient aidé à ériger au XVIe siècle et après alors que les premières statues dataient du IXe siècle. Cela ajoute encore à cette impression de compilation de clichés. L'album se laisse lire car la narration est assez fluide mais l'abus de naïvetés et de déjà-vus rend l'ensemble très dispensable.

15/01/2010 (modifier)