Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Regards croisés

Note: 2.2/5
(2.2/5 pour 5 avis)

Un jeune homme, une jeune femme, un voisin de palier dérangé, un "bon" pote à l'air intéressé et le voisin d'en face qui regarde tout ça à l'aide de sa caméra. L'un des personnages trouve la mort dans d'étranges circonstances. Les autres vivent avec ...


Un jeune homme, une jeune femme, un voisin de palier dérangé, un "bon" pote à l'air intéressé et le voisin d'en face qui regarde tout ça à l'aide de sa caméra. L'un des personnages trouve la mort dans d'étranges circonstances. Les autres vivent avec ... ... malgré une odeur de charogne de plus en plus présente.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Regards croisés
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

09/11/2009 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Mouais. Voilà un album que j’ai fini sans réel plaisir, et avec la désagréable impression de n’avoir pas tout compris. La faute déjà à un dessin assez brouillon. Qui aurait pu avoir son charme, certes, mais qui, ici, avec en plus des bulles construites « bizarrement », n’a pas rendu ma lecture très fluide. Mais c’est surtout l’histoire en elle-même que je n’ai pas trouvée extraordinaire. J’ai en effet longtemps attendu quelques retournements pour dynamiser ce récit, mais hélas en vain. De plus, l’intrigue n’est pas toujours très claire – comme le dessin, c’est très brouillon. Bref, cette histoire de meurtre (dont le mobile m’a complètement échappé !), avec ce voyeur qui m’a un temps fait penser au film « Fenêtre sur cour », et ces relations tendues entre voisins et à l’intérieur du couple principal ne m’a pas emballé ! Achat, voire lecture très dispensable je pense.

26/06/2016 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J'avoue avoir été agacé dès les dix premières pages en me disant que j'allais réellement m'ennuyer. J'ai espéré que, par la suite, cela allait s'améliorer comme par enchantement au pays des merveilles. On commence par un classique roman graphique sur les relations urbaines de voisinage pour terminer dans le thriller des règlements de compte amoureux. Il y a bien un effet de surprise vers la fin au niveau de l'identité de l'assassin. Cependant, le récit est si mal mené. Je n'ai pas senti une fluidité de ce récit. Le scénario m'est apparu totalement incohérent car trop alambiqué. Que dire également de ce dessin totalement hachuré qui n'est franchement pas joli. Par contre, les couleurs égayent un peu l'ensemble. Il y a une recherche puisque le fond est jaune quand un personnage évolue et bleu pour un autre. Bref, on ne peut nier cet exercice de style. Au-delà de tous ces aspects, j'ai un sentiment de frustration sur ces regards croisés. Un loupé de cette pourtant bonne collection KSTR.

04/09/2010 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Etrange ressenti à la fermeture de cette BD, la tranche de vie relatée est sortie d'un contexte plus global. L'histoire prend en cours le fil de la vie des quelques personnages et les laisse aussi brutalement à la fin. L'interaction est habilement gérée, on est manipulé de façon passive. Le scénario ne ressemble à aucun autre, il faut interpréter et subir les évènements. L'expérience est étrange, indescriptible mais intéressante. Je suis habitué au dessin de Cadène que je n'avais pas apprécié la première fois, mais au fil des BD je m'y attache. Il est spécial et ne plaira pas à tout le monde. "Regards croisés" est original et bien dans l'esprit de sa collection sortant des sentiers battus.

04/09/2010 (modifier)

Ah ! si seulement je pouvais me contenter d’écrire « nul ! » pour cet avis et de passer à autre chose… Bon… allez… courage ! Je vais me forcer. ;) ‘Regards croisés’, c’est l’histoire d’un couple. Max est casanier, alors que Sophie, elle, est du genre à sortir continuellement. Il ne manquait plus que l’intervention de Vivien, un ami du couple et plus particulièrement de Sophie, pour que Max et cette dernière remettent sérieusement leur relation en question. Bref, jusque là, ça ressemble furieusement à un roman graphique. Si le récit avait continué sur cette voie, le résultat n’aurait pas été trop mauvais. Juste quelconque… Malheureusement, sans crier gare, l’auteur assassine Sophie et entraîne le lecteur d’un roman graphique très moyen à un polar très mauvais. On connaît l’assassin dès le départ et on se concentre donc sur les réactions des autres personnages. Mais là… néant ! Rien ne bouge :?) Max continue tout naturellement de se tracasser pour son couple. Le voisin voyeur continue de jouer les voyeurs. Le voisin fou continue d’être fou. Bref, rien ne se passe et ON S’ENNUIE FERME ! :O Concernant le dessin, je ne pourrais pas honnêtement dire qu’il est moche, mais ce n’est en tout cas pas du tout mon style. En conclusion, il s’agit d’une histoire insipide dont j’aurai sans doute oublié jusqu’au titre dans moins d’une heure. Heureusement que c'est vite lu...

05/06/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

A première vue, le dessin griffonné de Thomas Cadène m’avait semblé intéressant. J’ai donc tenté l’aventure de ces regards croisés. Je ne la regrette pas même si je n’ai pas le sentiment d’avoir découvert une perle. Cet album est un petit polar sympathique qui a le défaut de s’égarer entre de trop nombreux acteurs. Cette surabondance a pour corollaire que les personnages, en définitive, manquent quelque peu de profondeur. Pourtant, l’idée de départ m’a séduit. Un jeune couple se dispute, l’homme se tire et lorsqu’il revient, sa femme n’est plus là. Pourtant, elle n’est pas loin, juste à côté en fait, dans l’appartement d’un voisin plutôt étrange. Ah oui ! Un petit détail encore : elle est morte … En plus du jeune couple et de l’étrange voisin de palier, le casting est complété par le bon copain de la jeune femme, dont les intentions sont ambigües (le genre de type en qui vous ne pouvez avoir confiance s’il se propose de raccompagner votre petite amie), et le voisin d’en face, un voyeur qui, sous prétexte d’observer des pigeons, passe son temps à espionner son entourage. Pas de suspense, pas d’intrigue, donc, mais une construction dont l’intérêt réside dans le fait que l’on se demande comment les différents personnages vont évoluer et s’entrecroiser. Et si j’ai apprécié l’évolution de certains, d’autres m’ont déçus, à commencer par le personnage central aux sentiments trop superficiels selon moi. Graphiquement, le style de Cadène se révèle intéressant, mais fatiguant à la longue. Ce style est vif, nerveux mais manque de profondeur et de renouvellement dans sa construction. En plus, les teintes monochromes ont le don de vite me lasser. Finalement, cette œuvre a les défauts de beaucoup de premières œuvres (même si elle n’en est pas une pour le couple d’auteurs). Elle demeure néanmoins plaisante à lire et a l’avantage d’offrir un point de départ trop peu souvent exploité à mon goût. Pas mal, mais peut mieux faire … Lecture conseillée pour les amateurs du genre, mais cet album est trop immature pour que j'en recommande l'achat.

09/11/2009 (modifier)