Ludwig Révolution

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Le monde des contes selon Kaori Yuki.


Contes de fées revisités Hakusensha La BD au féminin : le manga Shojo Tonkam

Il était une fois un prince se prénommant Ludwig. Par sa beauté et son esprit tout le monde s’accordait à le considérer comme le meilleur parti qui soit Tout charmant qu’il fut, Ludwig se cherchait donc une fiancée à la hauteur de son parti. Ainsi, sur les conseils de son père, il partit en voyage à la recherche d’une princesse tout aussi charmante que lui. Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Septembre 2007
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Ludwig Révolution
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

29/10/2009 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne suis pas entré dans cette suite d'histoires courtes relatant les aventures du prince Ludwig et de son fidèle valent qui partent silloner les royaumes en quête d'une princesse. Le graphisme assez particulier ne met pas en valeur les décors qui m'ont paru d'ailleurs assez anachroniques. J'ai constaté un dessin très inégal au fil des pages. L'auteur s'inspire de conte célèbre pour le faire à sa sauce en relatant les aventures de son prince. Les récits s'enchainent mais pas forcément dans un ordre précis. Je pense que le mangaka ne voulait pas forcément en faire une série au départ et qu'il a par conséquent choisi des directions différentes et cela se ressent. Je ne suis pas preneur.

05/04/2019 (modifier)
Par PatrikGC
Note: 4/5

Les contes de fée en prennent un sérieux coup dans ces 4 volumes. Presque tout est pris à contre-pied, ce qui n'est pas plus mal. L'humour est présent dans chaque page, un humour assez noir, ténébreux, comme la plupart des personnages. Le dessin est un peu chargé, mais reste lisible. La mangaka connait son métier et dessine bien, très bien d'ailleurs. Tous les poncifs du shojo y sont, mais dynamités ! Mention spéciale pour certaines princesses et sorcières, qui ont de quoi faire rêver la gente masculine (et même féminine). Notons au passage que la source est plutôt les frères Grimm que Perrault, d'où des variations, variations d'ailleurs expliquées en fin de volume. Moi, j'ai aimé, des mangas comme ça, je veux bien en lire du petit déjeuner au souper !

31/01/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

C'est la première fois que je lis du Kaori Yuki et c'est sans aucun doute la dernière. Je n'aime pas du tout son dessin : c'est dans le pur style shojo moche et sans aucune vraie personnalité. Ensuite, le scénario est un genre de parodie de contes de fée avec un prince sans cœur à la place du prince charmant habituel. C'est vrai que certains gags m'ont fait rire, mais le problème c'est qu'entre deux éclats de rire, je m'ennuie franchement. Certes, c'est un peu intéressant de voir comment Yuki traite les contes célèbres comme Blanche-Neige, mais il n'y a rien de vraiment passionnant. Et puis c'est difficile pour moi de rentrer dans une histoire quand je n'aime pas le dessin...

29/10/2009 (modifier)