Les Sixties

Note: 2/5
(2/5 pour 3 avis)

La vie d'une famille qui parcourt les années 60 et ses bouleversements... en humour!


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide L'Histoire pour de rire !

Une décennie de grands bouleversements, de révolutions culturelles, d'inventions historiques, les campagnes qui se vident, l’apparition des appareils électroménagers, de la matière synthétique, des aliments surgelés, la télévision, la grogne estudiantine, les premiers pas sur la lune,… Et surtout l’avènement de la mini-jupe et du monokini !… De l’humour léger, bon enfant et aussi très proche de la réalités de ces folles années ! .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Juillet 2009
Statut histoire Strips - gags 1 tome paru
Couverture de la série Les Sixties
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

26/08/2009 | Nijal
Modifier


Par PatrikGC
Note: 2/5

Après les pompiers, les policiers, les blondes, les bradeux, attaquons-nous (se sont dit les éditeurs) aux années 50, 60, 70, 80 et j'en passe. Bientôt on verra les BD sur les mois de janvier, février etc... Puis sur les jours (lundi, mardi...) Le dessinateur Davide Barzi a fait du bon travail, assez loin de ce qu'on peut rencontrer dans ce genre de BD. Son trait n'est pas ultra original, mais c'est soigné, propre, avec des décors. On regrettera que son boulot ne soit pas mieux mis en valeur par le scénario ; bref il méritait mieux. Le scénario est un peu insipide, bateau. Parfois ça arrache un sourire, plus pour l'expression des visages que le propos lui-même. On dira qu'Oskar a fait un travail assez honnête mais il y avait matière à nettement mieux. Néanmoins, il y a une trame générale, avec des ponts entre les différents personnages, mais c'est pas toujours bien amené. Au final, une BD de supermarché (comme diront certains), mais dont le propos ne roule pas dans le caniveau et dont le dessin surnage sans pb au dessus du panier.

01/05/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Et un recueil de gags en une planche de plus, un ! Celui-ci a comme prétexte thématique les années 60 et tous les bouleversements culturels qu’elles ont engendrés. Mwouais, bof, pourquoi pas ? Oskar trouve en tous les cas suffisamment de sujets pour éviter de tomber dans la redondance dès ce premier tome. Je crains cependant qu’il n’évite ce piège si un second album devait paraître. Mais, bon, même s’il ne tombe pas dans la redondance, ses gags ne sont pas des plus hilarants. J’aurai souri à certains, mais serai resté très distrait à la majeure partie de ceux-ci. Graphiquement, on a droit à un trait classique pour ce genre de production, à savoir une variation sur le franco-belge à gros nez de la grande époque. Dans cette catégorie, Davide Barzi fait du beau boulot. Son trait est clair et précis, et ses planches sont assez riches (si on les compare aux autres productions du genre). Pas mal, pour le dessin et bof pour les gags. Une bonne série vide-cerveau, en somme, mais rien qui vaille l’achat.

25/11/2009 (modifier)
Par Nijal
Note: 2/5

Dans le paysage sans cesse mouvant de la bande-dessinée dite "de supermarché", voilà ma foi une BD d'humour quelque peu originale dans sa construction : une sorte de croisement entre histoire complète et suite classique de gags avec chute en bas de page. D'abord, en suivant les tribulations d'une famille paysanne qui va s'installer en ville (symbolique de l'exode rural), le lecteur voit bien les applications concrètes des bouleversements qui ont marqué cette décennie : innovations et prouesses technologiques, ascension sociale, évolutions des mœurs, libération sexuelle, etc. Bref, que des "belles choses" a priori - du moins selon les auteurs. Mais même s'ils n'oublient pas de nuancer en illustrant que ces années furent aussi celles du triomphe du travail à la chaîne et des désillusions des rêveries post-hippies, on peut trouver dommage que le traitement reste superficiel : ça ne parle pas assez de politique, de cinéma... bref de l'actualité de ces années-là. Sans compter que les gags ne sont pas à la hauteur : c'est très "basique", pas très malin, la plupart du temps au "raz des pâquerettes" si l'on peut dire. Alors, une BD sur les années 60, une bonne idée ? Ça aurait sans doute pu l'être, si les auteurs avaient su trouver l'alchimie entre humour référentiel et le fait de "saisir" l'esprit d'une époque. A cet égard, Fan des années 80 est réussi. En outre, 1960, c'était il y a presque 50 ans. Mis à part pour les gens "âgés" qui ont connu cette époque (une petite frange du lectorat), cette BD peut-elle vraiment surfer sur la vague "nostalgie" dont bénéficient les années 80 voire 70 ? Personnellement, j'en doute. A lire par curiosité.

26/08/2009 (modifier)