Aïda à la croisée des chemins

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Aïda a quitté Bologne et son ancienne vie pour venir s'installer à Trieste, dans la maison inoccupée de ses grands parents décédés. Elle retrouve là sa cousine Mara, qui lui présente sa fiancée Lulli. Aïda est venue pour changer de vie et faire le point...


Auteurs Italiens Fantômes Italie

Aïda a quitté Bologne et son ancienne vie pour venir s'installer à Trieste, dans la maison inoccupée de ses grands parents décédés. Elle retrouve là sa cousine Mara, qui lui présente sa fiancée Lulli. Aïda est venue pour changer de vie, faire le point, et sa cousine compte bien la débarrasser de sa mélancolie. Pourtant, dans la maison de ses grands-parents, entre souvenirs et vieux disques, Aïda va rencontrer leur fantôme et leurs secrets. Et en croisant Nino sur le quai Audace, elle va plonger plus loin dans les confidences des morts, en l'aidant à retrouver son passé, marqué par les deux guerres mondiales. La ville témoigne des horreurs du passé, et Aïda va se perdre dans les méandres de l'histoire.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mars 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Aïda à la croisée des chemins
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

19/08/2009 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Aïda s'installe à Trieste, la ville de ses grands-parents. Dans le grand appartement rempli de souvenirs, Aïda a la surprise de retrouver ses grands-parents pourtant disparus depuis longtemps. Puis, elle va rencontrer un homme triste qui serait le frère de son grand-père. une étrange relation va se nouer entre eux. Cet homme malheureux ne se rappelle plus de son passé. Elle va l'aider dans cette quête car si les fantômes apparaissent, c'est qu'il reste des choses à faire... La ville de Trieste leur ouvre timidement les portes du passé. La ville d'aujourd'hui va se confondre avec celle d'hier. Cette ville a fait l'objet d'une occupation des nazis durant la Seconde Guerre Mondiale où un batiment de raffinage de riz avait été transformé en camp d'extermination. Or, il ya des origines juives dans la famille d'Aïda. La tragédie de la famille va se confondre avec celle de l'Italie en proie avec ses démons. Il y a quelque chose d'attirant dans ce récit au niveau d'une certaine ambiance nostalgique recréée. Cependant, il est dommage que cela se termine un peu en queue de poisson. On regrettera donc des lacunes au niveau du scénario même si graphiquement, c'est très soigné.

19/08/2009 (modifier)