Vampire Kisses

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Un autre grain de sable dans leur amour nocturne était la dernière chose dont Raven, une jeune gothique Lolita et Alexander, son petit ami vampire, avaient besoin.


La BD au féminin Néo Gothique Tokyopop Vampires

Un autre grain de sable dans leur amour nocturne était la dernière chose dont Raven, une jeune gothique Lolita et Alexander, son petit ami vampire, avaient besoin. Ils ne tardent cependant pas à découvrir quatre cercueils vides fraîchement déterrés. Quand une bande de vampires sordides hante le seul cimetière de Dullsville, Alexander ne s'attend pas à découvrir que le chef de cette horde misérable n'est autre que son suceur de sang de cousin. Claude Sterling, quel choc !

Scénariste
Dessinateur
Rem
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Juin 2009
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Vampire Kisses
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

15/07/2009 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Objectivement, le scénario de ce manga à l'européenne est très mauvais. Mais je me suis tellement amusé en le lisant que je ne peux décemment pas le descendre. Ce récit surfe sur la vague du roman et du film Twilight et des fantasmes d'ados néo-gothiques prépubères pour les beaux vampires ténébreux dont elles pourraient tomber follement amoureuses. A cela s'ajoute aussi une ambiance de collège américain qui n'est pas sans rappeler un peu les pires séries TV apparentées à Buffy contre les Vampires. Le dessin n'est pas désagréable du tout. Les personnages sont très bien dessinés, avec un solide travail de character design et de costumes. Les décors eux sont par contre souvent médiocres, bâclés ou vides mais on ne s'en offusque pas car ce n'est pas l'essentiel. Cette BD s'adresse aux pré-adolescentes. Une amourette fleur bleue avec un beau vampire, une ambiance néo-goth cucul-la-praline, une menace bidon, une enquête digne du club des cinq et un bel amour éternel entre la belle héroïne et le beau ténébreux. Trop cooool. La narration étant fluide, le dessin de bonne qualité et tous les ingrédients du genre bien présents, il n'y a pas de raison que cela ne plaise pas à ce public cible. Par contre, pour un adulte, il est impossible de lire ce manga sans le prendre au second degré. Mais pris sous cet angle, c'est vraiment très drôle, suffisamment pour que je crois que ça a été fait exprès et donc que cette oeuvre mérite d'être vue d'un oeil sympathique. Comment ne pas se gausser de ce beau vampire tellement cool et séduisant qu'on imagine bien qu'il n'a jamais sucé la moindre goutte de sang ? D'ailleurs, être vampire ne signifierait-il pas tout simplement être cool, différent, habillé comme une gravure de mode et attirer l'attention de toutes les collégiennes sur soi ? Comment ne pas rire de la superficialité et des clichés atomiques de l'amour de l'héroïne ? Ou encore de son côté enquêtrice à la Scooby-doo, cachée derrière une tombe dans un cimetière et ouf aucun méchant vampire ne l'a vue dissimulée dans son buisson ? Et que dire du récit de la jeunesse du héros vampire, car ils sont vampires de père en fils dans sa famille, et ils dorment tous dans leur petit cercueil avec draps, couvertures et nounours aussi peut-être ? Et au final, c'est toute cette ambiance néo-gothique pour midinette qui m'a fait rire du début à la fin de ma lecture. Difficile de croire que cela n'a pas été fait exprès même si le scénario donne par-ci par-là l'impression de se prendre un peu au sérieux. Bref, à lire pour le sourire et quelques bonnes tranches de rire au second degré. A acheter... Heu... Pas forcément...

15/07/2009 (modifier)