Les Tribulations de Rosso Stenton (Roscoe Stenton)

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Aventures en jaune...


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Auteurs Italiens Chine Les Roux ! Shanghai

Avril 1937. Roscoe “Red” Stenton est plongeur de première classe sur le croiseur “Cincinnati”, qui croise sur le fleuve le plus sinistre et le plus puant au monde, le Huangpu, en Chine. C’est une tête brûlée, et ses frasques vont le mener trop loin. Wu-Pei-Fu, surnommé gros Lard, est à la tête d’une triade dont les membres sont plus crétins les uns que les autres. Ils ont perdu un chargement d’armes au fond du Yang-tsé. Il a donc besoin d’un scaphandrier pour le récupérer…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1983
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Les Tribulations de Rosso Stenton (Roscoe Stenton)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/05/2009 | Spooky
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Sans faire excès de machisme mal placé, voila ce que j'appelle de la BD de mec. Ca sent la testosterone, les marins, la mer, les bagarres dans les troquets de port. Et puis il y a l'exotisme du lieu, Shanghai dans les années 30 ou toutes sortes de malfrats, asiatiques et occidentaux, venaient trafiquer et tenter de faire fortune au plus vite sans se préoccuper du bien ou du mal. Rosso ou Roscoe, dit le rouquin est un marin un brin atypique, s'il aime la bagarre et les filles, par contre il ne tient pas l'alcool. Alors oui les aventures de notre rouquin ne brillent pas par leur originalité mais c'est du récit d'aventure, de grand large et de fusillades et qui sonnent vraies. En lisant ces histoires d'autres images me sont venues, cinématographiques avec : "La canonnière du Yang-Tse", ou de lecture: un poil de Lord Jim et des anciens Bob Morane avec Miss Ylang-Ylang. Je conseille la lecture aux amateurs d'aventures pas prise de tête. (Le noir et blanc est superbe)

26/10/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Tiens, revoilà du récit d’aventure comme savaient en faire les Italiens de la grande époque. Pas à la manière de Corto Maltese, non en bien plus réaliste. Nous nous trouvons au cœur de la Chine occupée partiellement pas le Japon. Dans ce contexte, des troupes occidentales patrouillent sur les eaux chinoises, ce qui explique la présence de Red (Rosso en italien) en Chine. La Chine de cette époque est propice à de nombreux fantasmes, c’était un pays où nombre d’aventures étaient possibles. Le parfum de l’exotisme, mêlé à la sueur du marin testostéroné, plane sur la série, qui nous permet de voyager en extrême-orient sous la plume inventive et élégante d’Attiloio Micheluzzi. Celui-ci, avec un trait qui rappelle un peu celui de Milton Caniff (ce qui n’est que justice, puisque la série ressemble pas mal à ce que faisait l’Américain dans les années 1930 et 1940. Rien de bien révolutionnaire cependant, un personnage de grande gueule qui s’en sort toujours dans des récits relativement réalistes, c’est du classique. Par contre l’auteur s’amuse à dialoguer avec son personnage, qui passe son temps à l’engueuler. A noter que Mosquito a ressorti récemment les 4 tomes de la série dans une version colorisée (drôle d’idée, car justement Micheluzzi était un maître du noir et blanc), avec des maquettes soignées.

11/05/2009 (modifier)