Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Hulk (Marvel, les incontournables) (Incredible Hulk)

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Cet album reprend les épisodes 24, 25, 26, 27, 28 et 82 de la seconde série régulière de Hulk.


Auteurs britanniques Hulk La Mort Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Cet album reprend les épisodes 24, 25, 26, 27, 28 et 82 de la seconde série régulière de Hulk. L'histoire démarre juste après le décès de Betty, l'épouse de Banner, tuée par un vieil ennemi : l'abomination. .

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Hulk (Marvel, les incontournables)
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

27/03/2009 | ArzaK
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien le personnage de Hulk. Les épisodes écrits par Paul Jenkins sont très psychologiques comme c'est souvent le cas avec lui. Je trouve qu'il maîtrise bien les personnages de l'univers de Hulk, notamment l'Abomination. D'ailleurs l'histoire avec ce méchant est la meilleure de tout l'album. Toutefois, je trouve que, comme c'est souvent le cas avec les BD psychologiques, la narration est souvent lourde et un peu prétentieuse. Je pense que j'aurais préféré que certaines scènes n'aient pas de texte. Les scènes muettes peuvent aussi être touchantes lorsque c'est bien fait. J'ai d'ailleurs fait le test en regardant parfois uniquement les dessins puis en lisant la narration et la moitié du temps j'aimais mieux sans narration. Le dessin de Romita Jr est pas mal pour du comic moderne. L'histoire en bonus de Peter David est un peu en dessous de ce qu'il est capable de faire. Il faut dire qu'il n'est pas aidé par un dessin que je trouve froid.

07/09/2016 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Je suis un novice sur les super héros. Ce recueil permet de connaitre une phase de la vie de Hulk / Banner. Je ne connaissais pas le personnage s'appelant Abominable. Par contre, je commence à apprécier les BD de Hulk car ce personnage est très complexe. Les 2 films avaient déjà cet aspect psychologique développé. J'ai bien aimé le premier récit où l'on voit clairement les interactions entre des personnages que tout oppose. Les deux autres récits sont plus anecdotiques par rapport à ce que j'attends. Différents dessinateurs s'attèlent au crayon pour faire vivre le monstre vert, les styles divergent avec une certaine liberté pour le dernier récit où le dessin est ultra réaliste, certainement fait à partir de photos. Je conseillerai cette BD pour ceux qui s'intéressent à Hulk et qui suivent le développement de ses personnalités. Pour les autres, c'est dispensable car l'action est vraiment secondaire.

10/02/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Je ne suis pas fan de Hulk, mais je me disais que cela venait sans doute du fait que je connais mal ce personnage. Alors pour aller de l'avant, j'ai cru qu'en lisant les histoires recueillies dans cet album "incontournable" qui, à première vue, a plu à Arzak, j'avais peut-être la possibilité de me réconcilier avec le géant vert. Mais bof... Pourtant, j'aime bien le dessin. John Romita Jr a un style que j'apprécie même si son encrage me parait trop épais dans les 4 premiers chapitres de cet album. Quant au graphisme de Jae Lee pour le dernier chapitre, il est nettement plus moderne et un peu froid, mais je le trouve assez joli également. Quant aux histoires, elles ne sont pas aussi bourrins qu'on pourrait le craindre de la part de Hulk, mais je ne les ai guère trouvées captivantes. La première se résume en quelques mots. Bruce Banner est (très facilement) manipulé par son ex beau-père qui envoie ainsi un Hulk furibond attaquer l'Abomination, assassin de son ex femme. Ca castagne, l'Abomination est assomé et emprisonné. Et voilà, c'est fini. La seconde met en scène Banner prisonnier de son subconscient, dans un rêve utopique où sa vie serait parfaite et Hulk n'existerait pas. Mais voilà, c'est pas la réalité et il faut revenir à la réalité. Et voilà, c'est fini. La dernière est à peine plus originale, Hulk rencontre une sorcière qui s'est faite tuer et cherche (et déniche facilement) le coupable avec l'aide de son simili-fantôme. Et voilà, c'est fini. L'ensemble est étiré en longueur par les atermoiements et les pensées de Banner, qui crie sa douleur, sa peine, sa difficulté à côtoyer dans le même corps une voire plusieurs versions de Hulk. Personnellement, et notamment car je n'ai pas compris grand chose à ces histoires de personnalités, ça me gonfle un peu. Qui est le Hulk Prof ? Pourquoi sont-ils différents ? Pourquoi y a-t-il autant de monde dans la tête de Bruce Banner ? Il me manque des données pour éventuellement apprécier ce type de récit vaguement psychologique. Même si je lui reconnais une narration plutôt efficace, je ressors donc morose de cette lecture qui ne m'a pas enthousiasmé.

11/05/2009 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

Dans la vaste famille des héros Marvel, j’ai toujours eu un faible pour le bonhomme tout vert un peu énervé… Peut-être est-ce dû à de vagues souvenirs liés à la série télévisée, je n’en sais rien, mais voilà, j’ai beau me dire que ce personnage n’est qu’un pompage en règle du chef d’œuvre de Stevenson, Docteur Jeckyll et Mister Hyde, il me plait quand même beaucoup ce gros nounours bodybuildé… Chaque fois que je jette un œil sur son pantalon (mauve !) tout serré, je me dis : « Houlà, ça doit faire mal. » Bref, il suscite en moi une bonne dose de compassion masculine… Trêve de plaisanterie, l’ouvrage que je présente aujourd’hui est une espèce de petit miracle éditorial. Le bouquin prend place dans une collection économique intitulée Marvel les incontournables qui réunit dix ouvrages consacrés chacun à un super-héros phare (Spiderman, Dardevil, X-men…) et qui reprend à chaque fois une histoire complète, souvent un arc pris dans les séries régulière. C’est ce à quoi on a affaire ici, avec les épisodes 24, 25, 26, 27 et 28 de la deuxième série de Hulk auquel on a ajouté l’épisode 82. L’histoire constituée par les épisodes 24 à 28 n’était jamais sortie sous forme d’album en français (seulement dans la revue Marvel Elite), et leur édition, même sous cette forme un peu bizarre, est heureuse dans la mesure où il me semble qu’on a affaire ici à un maillon essentiel de l’histoire du professeur Banner. Ce dernier vient de perdre son épouse, assassinée par Emil Blonsky, l’abomination, sorte de double maléfique de Hulk. Il s’en suit une lutte acharnée entre Hulk et l’abomination, efficace mais assez classique dans son déroulement. Banner est une vraie mauviette, mais une fois qu’on arrive à l’énerver, il devient tout gros, tout vert et tout fâché ! Ce qui devient nettement plus intéressant, c’est la manière dont la suite de l’histoire traite le thème du deuil. Avec une finesse, une justesse et une originalité qu’on n’attend pas forcément dans une bd de super-héros. Quant à l’épisode 82, scénarisé par Peter David, LE grand scénariste de Hulk (il a travaillé plus de dix ans en continu sur le personnage), c’est une chouette histoire fantastique qui se déroule dans un Londres brumeux, un retour aux sources et à Docteur Jeckyll et Mister Hyde ? En tout cas le côté « gothique » de cet épisode est à la fois surprenant et original. Au sein de cette collection « Incontournables Marvel » où tout n’est pas incontournable (hormis les tomes 7, 8, 9 et 10 consacrés respectivement à Daredevil, Hulk, Punisher et Ghost Rider…) et encore moins inédit, cet album de Hulk est un véritable must.

27/03/2009 (modifier)