Line (Manga)

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Une jeune lycéenne, Chiiko, trouve un téléphone portable sur un banc de la gare. Elle reçoit des appels mystérieux annonçant des suicides qui se produisent peu de temps après. Afin d'empêcher les individus de se donner la mort, elle va courir à travers Tokyo toute la nuit, avec Bando, une brillante élève de sa classe. Ces deux jeunes filles au tempérament bien différent, pourront-elles arrêter ce cauchemar ? Un suspense interminable qui se déroule dans les différents quartiers réputés de la capitale nippone !


Kadokawa Shoten La BD au féminin : le manga Shonen Suicide Tonkam

Une jeune lycéenne, Chiiko, trouve un téléphone portable sur un banc de la gare. Elle reçoit des appels mystérieux annonçant des suicides qui se produisent peu de temps après. Afin d'empêcher les individus de se donner la mort, elle va courir à travers Tokyo toute la nuit, avec Bando, une brillante élève de sa classe. Ces deux jeunes filles au tempérament bien différent, pourront-elles arrêter ce cauchemar ? Un suspense interminable qui se déroule dans les différents quartiers réputés de la capitale nippone !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Décembre 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Line (Manga)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

21/03/2009 | cac
Modifier


Par Alix
Note: 2/5
L'avatar du posteur Alix

Rolala, les conneries que je peux lire quand je me retrouve coincé à surveiller un exam pendant deux heures, avec comme seuls choix de lire ce qui est dispo à la biblio de l’université, ou de fixer le plafond de la classe. Donc je résume : une jeune bombe blonde aux gros seins, et se trimbalant exclusivement en minijupe, se lance dans une course poursuite aussi improbable que ridicule, en nous débitant des réflexions consternantes sur le sens de la vie et de la mort. On peine à ne pas décrocher de cette intrigue insipide, jusqu’à ce que survienne un rebondissement digne d’intérêt : quand une des victimes choisit de s’immoler par le feu, notre courageuse héroïne, toujours la main sur le cœur, décide d’utiliser sa chemise pour tenter d’éteindre les flammes, quitte à devoir se trimbaler en soutien-gorge pendant le restant de cette grotesque aventure… trop fort, bonjour le « fan service » hein ! J’avouerai que la fin n’est pas n’est pas trop idiote, et apporte au moins quelques réponses à cette histoire nanaresque au possible. Allez, 2/5 pour les gros seins, et c’est parce que je suis de bonne humeur :)

20/05/2009 (modifier)
Par cac
Note: 2/5

Acheté par pure curiosité, je ne m'attendais à rien d'extraordinaire, et donc je n'ai pas été surpris. Il n'y a rien de génial dans ce one shot, qui a l'avantage au moins d'être un manga court. Mais il n'y a pas spécialement matière à faire plus long tout en tenant le lecteur en intérêt. Une jeune tokyoïte trouve un téléphone portable. Il sonne, elle décroche. A l'autre bout un homme lui annonce la mort imminente de personnes inconnues. Elle va traverser la ville pour tenter d'éviter cela. Il y a des petits bout de "pourquoi ces gens cherchent la mort ? c'est si beau la vie, moi je suis gentille (en plus j'ai des gros seins)". On trouve un peu de rivalité avec une camarade de classe qui en fait s'avère être une gentille fille aussi finalement même si elles ont assez peu de points communs. Côté dessin, rien à signaler, ni superbe, ni mauvais. Bref très dispensable.

21/03/2009 (modifier)