Veillée funèbre

Note: 2.7/5
(2.7/5 pour 10 avis)

Kiev, la ville aux cent clochers d'or. Thomas, étudiant philosophe, appelé par un riche seigneur à se rendre au chevet de sa fille mourante, est emmené de forces par des cosaques.


Sorcières

Kiev, la ville aux cent clochers d'or. Thomas, étudiant philosophe, appelé par un riche seigneur à se rendre au chevet de sa fille mourante, est emmené de forces par des cosaques. Hélas il arrive trop tard, mais a toutefois le temps de reconnaître en la défunte une sorcière ! Trois nuits durant, Thomas a l'obligation de veiller cette beauté éteinte... Qui ne demande qu'à se réveiller. Texte Delcourt

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Février 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Veillée funèbre
Les notes (10)
Cliquez pour lire les avis

18/02/2009 | pol
Modifier


Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

C'est la magnifique couverture de l'album qui a attirée mon attention. Un fois tourné la première page quelle déception! Oui le dessin est bien fichu mais je ne sais pas à quoi cela est du je n'ai pas trouvé ça beau. J'ai vraiment l'impression d'un truc très artificiel. Je reconnais certes qu'il y a du boulot une maitrise du trait évidente, mais bon c'est vraiment pas mon truc. La colorisation est très fade à mon goût. Ajoutez à cela l'adaptation d'un mix de contes russe ou finalement il ne se passe pas grand chose. Les discussions entre les cosaques sont assez puériles, et les histoires de la jeune fille morte n'apporte à mon sens pas grand chose de plus. L'ensemble est très léger, les personnages sont là mais pas le moindre petit soupçon d'empathie pour eux et ce qui se passe.

01/04/2015 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Ce one-shot bénéficie d'un dessin magnifique. Lereculey est vraiment au sommet de son art. Son dessin est personnel, réaliste et puissant, peu de dessinateurs arrivent à une telle maîtrise. L'histoire est sympathique, on baigne dans une atmosphère cosaque pleine de superstitions très crédible et visuellement solidement documentée, mais j'ai achevé l'album sur un petit goût de trop peu. J'espérais peut-être une issue plus originale, une surprise finale qui aurait donné plus d'ampleur à cette histoire. A lire et à acheter quand même.

24/05/2014 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une histoire fantastique teintée de mythologie russe. Ca change un peu des lectures habituelles. Surtout qu’il s’agit d’une nouvelle retravaillée de Nicolas Gogol, très grand auteur russe. Petit problème quand même. Je suis resté un tantinet dubitatif. Cette histoire a matière à être traitée en deux albums… et en même temps elle aurait pu l’être en une bonne vingtaine de pages. Je suis ainsi resté entre deux envies, l’une de penser… « c’est trop court », l’autre de me dire.. « on aurait pu un peu simplifier »… Et c’est resté en suspens dans ma mémoire… du moins pendant quelque temps. Mais c’est surtout vers le dessin que mon regard s’est porté. Et là, je n’ai nullement été déçu. Que du contraire. Lecureley a une sacrée « patte », une fameuse même. Et par moments –je vais certainement paraître idiot à certaine d’entre-vous- j’ai cru revoir certaines scènes de ce bon vieux western spaghetti de 1964 : « Pour une poignée de dollars ». Que je vous explique : Sergio Leone, le réalisateur, ne voulait pas de femme(s) dans son film. Mais les producteurs l’obligèrent à y mettre une présence féminine. Ce sera Marianne Koch, une actrice allemande. Dans ce film, elle ne dit quasi rien lors de ses rares scènes MAIS Leone filme ses yeux, ses regards en gros plan. Et rien qu’au travers de ces derniers, on comprend ce qu’elle ressent, ce qu’elle est en train de vivre, sa peur, sa haine. C’est la même chose ici. Au travers du regard de personnages, on peut y lire la terreur, haine et violence. Et c’est un don de réussir ce ressenti graphique. Mais au delà des personnages –de véritables créations- il y a cette globalité graphique qui vous attire dans quasi toutes les planches. Lecureley fait exploser (j’ai pas d’autre mot) son véritable talent dans les décors et arrière-plans. Son travail minutieux, méticuleux, sa ligne graphique, son découpage, sa mise en pages attirent vraiment le regard du lecteur. Vraiment tout bon. Tout ça pour ?… une BD en deux tons ; l’un, un scénario qui ne m’a pas accroché outre mesure et l’autre un travail graphique de toute beauté qui emporte mon entière adhésion.

06/07/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Un conte cruel en Ukraine... Finalement ma lecture n'a pas été déplaisante. J'aime bien le dessin de Lereculey, pas tout à fait réaliste mais tellement expressif. Sa capacité à représenter des monstres est tout de même assez jubilatoire dans des récits de ce type. Par contre la narration est un peu brouillonne, comme d'autre j'ai eu un peu de mal à rentrer dedans. Mais cela s'estompe par la suite, on finit tout de même par s'intéresser à l'histoire et c'est pas mal.

07/12/2010 (modifier)
Par yOyO
Note: 3/5

Je suis du même avis que pol et Miranda. J'ai eu du mal à entrer dans cette histoire parce que la narration est peu captivante, une suite d'évènements s'enchaine les uns derrières les autres mais sans forcément faire vivre les émotions au lecteur. Il est vrai que je ne suis pas fan de sorcières et d'exorcismes mais bon ça plaira aux amateurs du genre. Par contre point positif : l'histoire se passe dans le Moyen âge de l'Ukraine, j'ai bien aimé car c'est original. Les dessins sont sublimes, Lereculey est très précis dans ses dessins, autant pour les paysages que pour les visages. Les cadrages sont justes, bref rien à redire dessus. Enfin les couleurs me paraissent trop colorées pour une histoire qui se dit fantastique. Je met 3/5 par respect pour les dessins qui, selon moi, en valent la peine.

13/06/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai trouvé cette veillée funèbre très... comment dire ? ... funeste. Un jeune séminariste de Kiev est appelé pour prier pendant 3 nuits auprès du cadavre d'une jeune et belle sorcière. Forcément, la nuit, il se passe des choses assez étranges autour du cercueil. Au fil des nuits, cela devient d'ailleurs de plus en plus angoissant. C'est tiré d'une adaptation d'une légende slave. C'est intéressant de vivre l'ambiance des légendes tirées du fantastique russe. On pénètre dans une autre dimension avec des codes bien différents. La peur qui nous gagne reste pourtant la même. Le dessin, en passant du paysage enneigé à l'intérieur d'une chapelle où se pratique l'exorcisme, est franchement réussi. Le graphisme nous permet de ressentir cette angoisse dans le combat contre les forces du mal. J'aime quand le trait du dessinateur transcende une histoire terrifiante. Trois nuits de cauchemar en perspective !

01/12/2009 (modifier)

Sorcellerie en Ukraine ! La couverture est joliment travaillée de même que l’édition. Les dessins sont inégaux, les vues de près sont plutôt agréables avec des visages bien formés et bien ridés, en revanches les vues d’ensemble sont généralement plus superficielles, il manque un je ne sais quoi pour les rendre vivantes (sauf la dernière planche). Les détails d’arrière plans sont riches en prise de vue zoom, plus neutres en plan large. De même les couleurs sont trop calibrées pour les scènes courantes alors que les contrastes sont sublimes dans les scènes de possession. Côté scénario c’est très simple : un gus va devoir veiller en priant 3 nuits auprès d’un cercueil dont le corps est possédé. C’est tout… c’est peu et un peu du déjà vu, pourtant les histoires secondaires qui détaillent et apprennent à notre héros les circonstances sont bien amenées et bien illustrées. C’est un joli exercice, une jolie récitation de leçon. Mais pas plus ce qui fait qu’au final on a un goût moyen, le scénario n’est pas mauvais mais un peut trop simple, les personnages ne sont pas niais, mais insipides, le scénario avance à allure convenable mais il n’y a pas de surprise, les dessins sont agréables sans être fantastiques. Moyen bof quoi… Pas indispensable dans votre bdthèque.

24/04/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5

Note 1,5. Il n'y a pas grand chose à dire sur cette bd. Le scénario tient en trois lignes et a déjà été traité maintes fois, une histoire de sorcière toute simple ; juste le monde dans lequel elle se déroule est un peu original. Les personnages ne sont ni attachants ni agaçants, ils laissent plutôt indifférent. La narration n'a rien d'exceptionnel et manque justement de magie, en un mot elle est basique et sans charme. De plus l'histoire se lit assez vite et à la fin une chose m'a paru évidente, je ne la relirai pas. Le dessin de Lereculey est bon comme d'habitude, mais la colorisation comme souvent avec ce dessinateur ne me plaît pas. Les quelques croquis à la fin de l'ouvrage veulent donner du poids à cette bd qui en manque cruellement, mais on n'est pas dupe, ici la légèreté est de mise.

20/02/2009 (modifier)
Par Thier
Note: 4/5

Un bon one shot dans un environnement peu commun (une histoire fantastique mêlant vampirisme et magie en Ukraine). Le dessin de Lereculey est vraiment superbe avec ces gueules de cosaques, ces décors fouillés (la course avec la sorcière, l'église...), j'aime beaucoup ce dessinateur et il nous donne ici encore un très bel album. La narration fait penser à un conte, cela apporte une ambiance particulière plutôt réussie mais casse peut-être un peu l'immersion dans le récit (on a parfois l'impression de survoler l'histoire). Un bel album avec une narration spéciale mais l'ambiance qui s'en dégage colle (à mon avis) parfaitement à l'aspect fantastique de l'histoire.

20/02/2009 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Veillée funèbre est un voyage dans les terres froides d'Ukraine, rythmé par les prières du jeune philosophe Thomas Brutus qui doit veiller sur la jeune fille mourante d'un riche seigneur. D'un coté ce voyage est superbement mis en image par le trait précis de Jérôme Lereculey et d'un autre coté il est assez difficile d'en profiter pleinement car les aventures de notre jeune premier sont assez poussives. La jeune fille est en faite une méchante sorcière et Thomas va prier 3 nuits durant pour tenter de lutter contre les forces maléfiques qui tentent de se réveiller. J'ai eu l'impression de subir une suite d'événements mais sans les vivre avec émotion. Je n'ai pas tremblé avec lui quand il s'apprête à affronter la vilaine sorcière. Je n'ai pas été touché par le coté tragique de cette histoire. Et c'est finalement l'impression d'un ensemble assez peu captivant qui me reste à la sortie de cette lecture. Cet album plaira sans doute aux inconditionnels de ce genre d'histoire fantastique de lutte contre le mal et d'exorcisme. Pour moi, avis mitigé, car autant le dessin m'a plu, autant je ne suis jamais arrivé à rentrer dans l'histoire.

18/02/2009 (modifier)