Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Lynx Blanc

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les aventures d'un broussard dans les jungles perdues...


Pif Gadget

On le connaît sous le nom de Lynx Blanc. C’est un aventurier, un véritable broussard. Un homme assoiffé de justice aussi. Grand, athlétique, le regard volontaire, Lynx Blanc intervient partout où il est nécessaire de faire régner l’ordre. Son terrain de prédilection ?… Les sombres brousses d’Afrique où chaque détour de sentier peut cacher le mal. Mais ses interventions ne se résument pas qu’à ce seul continent. Ses aventures le conduiront aussi en Amérique du Sud, en Extrême Orient. C’est là ; d’ailleurs, qu’il va rencontrer Moki, un jeune Malais qui va l’accompagner dans ses aventures. Et l’équipe ainsi formée n’aura cesse de combattre les trafiquants de toutes sortes, affronter les hors-la-loi et contrebandiers qui hantent ces parties du monde.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2008
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Lynx Blanc
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

27/01/2009 | L'Ymagier
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 3/5

Lynx Blanc ?… une sorte de mélange de « Jim la Jungle » et de « L'Epervier Bleu ». Je ne me suis pas passionné pour cette série MAIS je reconnais que les histoires et leurs développements, pétantes d’action, valent quand même le détour. Lynx Blanc ?… encore un « ancien ». Il débute sa carrière dans l’hebdo « Vaillant », n° 104 du 08 Mai 1947 et la termine, l’air de rien, 17 années plus tard dans le même hebdo, n° 1002 du 26 Juillet 1964. Les histoires ?… des bons scénarios imaginatifs de Roger Lécureux qui était en excellent « homme de plume » d’avant et d’après guerre. Au dessin ?… Bob Sim, en réalité Claude-Henri Juillard. Le dessin sera repris par Paul Gillon. Ces deux dessinateurs, d’ailleurs, reprendront chacun la série pendant des périodes de ¾ ans chacun. A partir de 1962 : changement. Lucien Notier hérite du dessin, suivi par Jean le Moing. Changements de styles graphiques, changement de titre aussi : Lynx Blanc devient « La patrouille de la jungle » (débile, non ?…). Le lectorat ne suit pas et la série s’arrêtera suite au manque d’intérêt qu’elle va susciter. Qu’en dire ?… de la bonne BD « exotique » où l’aventure prime, même si le personnage principal offrait un goût de déjà vu/déjà lu. Mais c’était quand même pas mal.

27/01/2009 (modifier)