Detonator

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Franck Grace est spécialiste de la démolition. Son métier, c’est casser, détruire, raser, brûler. Démolisseur à gages, Franck est un homme qui se fait beaucoup d’ennemis. Quand il détruit tout un étage d’un building d’affaire à Hong Kong, il met en branle une suite d’événements qui vont le poursuivre à travers les continents.


Gangsters Hong Kong Image Comics

Franck Grace est spécialiste de la démolition. Son métier, c’est casser, détruire, raser, brûler. Démolisseur à gages, Franck est un homme qui se fait beaucoup d’ennemis. Quand il détruit tout un étage d’un building d’affaire à Hong Kong, il met en branle une suite d’événements qui vont le poursuivre à travers les continents. Afin de s’en sortir, il saute de l’immeuble en parachute et atterrit sur le bateau de Lilly, une belle femme brune qui lui sera d’un grand secours. Sa cache d’armes débordant d’explosifs lui fournira sûrement les moyens de se débarrasser des poursuivants sans pitié qui sont à ses trousses. Au milieu des flammes et des explosions, Franck Grace parvient à conserver un flegme étonnant, qui cache sans doute d’anciennes blessures. Mais son jardin secret risque d’être envahi sous peu par des hommes dont la spécialité n’est pas éloignée de celle de Franck : tuer et détruire. Ces hommes sont à la solde d’un parrain de la mafia qui souhaite plus que tout voir son projet machiavélique aboutir…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Detonator
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/12/2008 | Ems
Modifier


Par Ems
Note: 2/5

Comme beaucoup de comics de cette collection, celui-ci est orienté vers l'action mais il en oublie l'originalité. Dans ce one shot, on a deux histoires, une longue et une beaucoup plus courte. Pour la première, il y a beaucoup de clichés mais l'ensemble se lit correctement et le dessin est de niveau correct. Par contre, je n'ai pas compris l'intérêt de la seconde histoire. Le dessin y est exécrable et le scénario insipide. Cela gâche car en terminant par cette partie, on en regrette presque la lecture de l'album ! A éviter même si la première histoire reste lisible, le prix restant prohibitif pour une production d'un tel niveau.

28/12/2008 (modifier)