At Laz Meridian

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Et si la vie au temps du Roi Arthur avait des conséquences sur votre existence aujourd'hui ?


Akita Shoten Mythes arthuriens Shojo Voyages dans le temps

Le jour où Mana, lycéenne tête en l’air et un peu exaltée, aide son ancien voisin et tourmenteur Chihiro à réemménager dans la maison d’à côté après dix ans d’absence, elle n’imagine pas qu’il va lui ouvrir sans le savoir les portes d’un autre monde. La bague qu’il lui a rapportée d’Angleterre ne tarde en effet pas à la projeter à Avalon, royaume enchanté où tout peut arriver… y compris rencontrer Lancelot du Lac et des sosies de ses camarades de classe ! Yuiga Satoru, illustratrice et auteur spécialisée dans la fantasy, nous livre ici sa première œuvre à destination des jeunes filles, sans pour autant s’éloigner beaucoup de ses premières amours. Dans At Laz Meridian, elle décrit avec justesse et humour les premiers émois d’adolescents, confrontés de surcroît à des phénomènes plus qu’étranges… (texte : Doki Doki)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Décembre 2008
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série At Laz Meridian
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

14/12/2008 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

Aïe... Je suis désolé de mettre une note pareille à un shôjo, mais là c'est peut-être la pire série pour adolescentes que j'aie jamais lue... En effet "At Laz Meridian" (qui veut dire le méridien bleu) nous présente les aventures, essentiellement sentimentales, d'une lycéenne qui se retrouve propulsée à l'époque et sur les lieux du règne du roi Arthur. Les mangas, qu'il s'agisse de shônen ou de shôjo, regorgent d'histoires de ce type. Ici le public recherché est typiquement féminin, c'est même l'auteure qui le dit à plusieurs reprises dans les bonus et les encarts. Fort bien, ça ne me gêne pas. Le seul problème c'est que c'est mortellement plat et ennuyeux. Parfois les shôjo peuvent être réellement drôles ou intéressants si l'on pousse le côté cul-cul à son paroxysme, si les auteurs proposent des aventures à côté des questionnements du type "il m'a touché la main, cela veut-il dire que nous allons nous marier ?" ; "Il est devenu blond et porte une boucle d'oreille, aime-t-il toujours les filles ?", ou encore "est-ce que je dois sucer un bonbon à la menthe pour masquer l'odeur du saucisson à l'ail que j'ai mangé à midi ?". Non je déconne, la dernière question c'est moi qui l'ai rajoutée, mais au moins une telle réplique eût pu apporter un surcroît d'intérêt à ce shôjo. Ici nous avons les classiques triangles amoureux à géométrie variable, avec un soupçon de décor arthurien (je dis bien un soupçon, ce décor se limitant à deux costumes et au nom des personnages) par moments, puisque mana peut naviguer quand elle le souhaite d'une époque à l'autre. Mais même ce côté "voyage dans le temps à la sauvage" est mal exploité, on voit mana apparaître et disparaître, et c'est tout. Les traducteurs font ce qu'ils peuvent pour rajouter une réplique un peu drôle par-ci par-là, mais c'est bien maigre. Et puis comme c'est pour filles, même pas un soupçon de fan service, vraiment c'est emmerdant. Bref, pas pour moi, trop plat, hop, on oublie.

14/12/2008 (modifier)