Mon pépé est un fantôme

Note: 4/5
(4/5 pour 4 avis)

Napoléon Tran, mère corse et père vietnamien, vient de perdre son grand-père. Pas facile, à 10 ans, d'être confronté à la mort de son grand-père bien aimé. Surtout quand vos parents sont plus occupés à divorcer qu'à prendre soin de vous.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Albums jeunesse : 6 à 10 ans Fantômes Journal Spirou La Mort

Napoléon Tran, mère corse et père vietnamien, vient de perdre son grand-père. Pas facile, à 10 ans, d'être confronté à la mort de son grand-père bien aimé. Surtout quand vos parents sont plus occupés à divorcer qu'à prendre soin de vous. Pépé Tran l'a bien compris, et revient de l'autre monde pour jouer les anges gardiens. Mais qui, du fantôme ou du petit garçon a le plus besoin de l'autre... Onze épisodes humoristiques et tendres qui dédramatisent la maladie, la mort et le divorce. (texte éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Septembre 2008
Statut histoire Histoires courtes 4 tomes parus
Couverture de la série Mon pépé est un fantôme
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

28/10/2008 | Doña Hermine
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il n'y a pas si longtemps, quand je lisais une bd jeunesse dans le genre "humour", je la jettais facilement aux orties. Et puis, progressivement, arrive dans le paysage de la bande dessinée une vague de nouveaux auteurs qui proposent des oeuvres beaucoup moins niaises qu'auparavant. Enfin, on ne prend plus les enfants pour des gogols. Il y a en effet une véritable réflexion derrière chaque gag. Ici, sur des thèmes plutôt délicats que sont celui de la mort d'un proche ou du divorce des parents, se construit une série tout bonnement magnifique. J'ai réellement ri sur certaines planches. Cela faisait longtemps que cela ne m'était plus arrivé. Il a fallu que je découvre "Mon pépé est un fantôme" ! Alors, oui, pour une fois, je conseille vivement cette lecture d'un genre nouveau. C'est moderne, tendre et drôle à la fois : tout ce que j'apprécie ! A noter que mon fils a également beaucoup aimé. Nous avons là un futur immanquable dans le genre !

11/11/2010 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Très agréable découverte que cette série jeunesse qui se lit avec grand plaisir pour un adulte. Le thème du fantôme du grand-père est ici un prétexte pour aborder avec beaucoup d'humour de nombreux sujets intelligents. Les albums sont scindés en histoires courtes qui se suivent plus ou moins. Tout est abordé avec douceur, sans superficialité mais sans jamais s'attarder trop longtemps sur les points sérieux pour ne pas tomber dans l'ennui. C'est drôle, moderne, réaliste et bien raconté. Les personnages sont attachants et originaux. Le dessin est à la hauteur de la qualité des scénarios. En résumé, j'ai pris plaisir à lire cette bande dessinée et j'ai rigolé à plusieurs passages. Je conseille la série tant aux jeunes adolescents qu'à leurs parents.

14/06/2009 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

En voilà une BD jeunesse qui ne sent pas le sapin ! C'est frais, c'est peps', ça passe par la bande pour poser des questions que pas mal de nos têtes blondes se posent forcément un jour, le tout servi avec humour ! Car à travers les pérégrinations très contemporaines de Napoléon (notre jeune héros) et de son fantôme de grand père, on ne s'ennuie vraiment pas ! Un dessin soigné et coloré à souhait vient relever le tout et servir ces courtes histoires qui s'enchaînent et font traverser à notre héros les épreuves du quotidien : la mort, le divorce, la différence... Bref, une BD bien sentie et maîtrisée pour un premier opus, et dont la suite, espérons-le, sera du même tenant !

27/11/2008 (modifier)

Coup de cœur pour cette nouvelle série jeunesse qui brasse avec bonheur les thèmes pourtant sensibles du deuil et du divorce. Napoléon Tran, petit garçon de 8-9 ans doit faire face à la mort de son grand-père bien aimé, et au divorce de ses parents. Le retour inopiné de son grand-père sous la forme d’un fantôme que seul lui peut voir, va considérablement adoucir son quotidien. On nous sert alors un cocktail pétillant et délicieux : des situations bien vues et pleines d’humour, des dialogues percutants, frais et spontanés notamment entre Napoléon et son pépé, et un dessin moderne et à la mise en couleurs soignée, dont le point fort réside dans les expressions des personnages (les mimiques du pépé sont à ce titre un pur régal). Du point de vue de la narration, on a une histoire sur la durée de l’album, mais découpée en épisodes de longueur variable (2 à 9 pages) qui abordent avec justesse et humour des sujets aussi variés qu’une soirée père-fils, l’adultère et la fidélité, une partie d’échec, le culte des apparences,… Le point fort de ce premier album réside dans la personnalité du pépé absolument inénarrable. Il est malicieux, touchant, complètement accro au jeu des « Chiffres et des lettres », mais aussi amateur de « Desperate housewives », ce qui nous vaut quelques scènes assez savoureuses. On rit, on est ému aussi car la relation entre ce petit bonhomme et son pépé est très touchante, bref, on passe un excellent moment de lecture, et on aimerait bien pouvoir déjà lire la suite.

28/10/2008 (modifier)