Je ne suis pas n'importe qui !

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Jules Feiffer n'est pas n'importe qui !


Comix

Ella est ramoneur. Sa vie est triste et elle ne rêve que d'être une star glamour. La fée du quartier va l'aider dans cette entreprise, et Ella devient Passionella, la reine de la nuit. Mais les paillettes apportent-elles réellement le bonheur ? À quatre ans, Munro reçoit une convocation pour se rendre au service militaire. Bon gré, mal gré, il se rend à la caserne, un peu surpris au début, Munro s'adapte aux jeux militaires : manoeuvres, corvées, etc. Mais rapidement dépassé, il essaie de faire comprendre qu'il n'est qu'un enfant. Là, il tombe sur un os. Ce n'est pas possible, l'administration militaire ne peut pas se tromper. Georges vit sur la lune. Cela a beau être une situation assez originale, au bout d'un moment, il s'ennuie. Il n'y a quand même que des cailloux.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2007
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Je ne suis pas n'importe qui !
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

05/10/2008 | Spooky
Modifier


Par Ems
Note: 4/5

Je découvre en fin d'album que les 6 récits de cette BD datent des années 50 !!! Avec leurs côtés intemporels, je n'aurai jamais imaginé qu'ils datent autant. J'ai passé un bon moment avec cette BD. Le dessin est simple, expressif et dynamique. Il est très aéré allant jusqu'à occuper la page entière mais avec un faible taux de remplissage. Les scénarii sont différents et inégaux. J'ai surtout apprécié les 1, 2, 4 et 5èmes récits. L'humour est latent et surprend sur les finals. L'auteur ne fait pas les choses gratuitement. Il y a du fond dans ses histoires aux apparences absurdes. Il s'en prend à l'armée, au show-biz, etc.... Je suis bluffé de voir comment ces histoires passent les années sans prendre une ride. C'est à découvrir. Futuropolis nous offre la possibilité de découvrir un monument de la BD américaine. La BD est cartonnée et assez petite, mais la pagination est très importante. La lecture n'en demeure pas moins assez rapide en raison des pages peu chargées dans leur ensemble. Le prix est élevé mais il ne s'agit pas d'une banale BD de 46 planches. J'aime être surpris lorsque j'attaque une lecture, avec cette BD j'ai été servi et agréablement tant qu'à faire.

12/09/2009 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Ces six histoires sont très sympathiques à lire. Elles sont remplies de bonnes idées et de petites piques contre la société étatsunienne. C'est d'ailleurs ce dernier point qui fait baisser ma note car, comme l'a dit Spooky, la critique que fait Feiffer contre la société est peu aboutie. Ce n'est que le strict minimum. Le meilleur exemple est l'histoire de la ramoneuse qui devient une super-star. Ça doit être à cause de l'époque où les histoires ont été faites. Ça reste tout de même un comic à lire ne serait-ce que pour son intérêt historique (Jules Feiffer est un très grand auteur aux Etats-Unis.)

21/12/2008 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

"Six histoires pas trop courtes et franchement distrayantes", dit la couverture. C'est plutôt vrai. A partir d'un postulat plutôt absurde, Feiffer se propose de voir ce qu'il va se passer pour ses personnages. Le déroulement est souvent inattendu, étrange, allant parfois loin dans l'absurdité (l'histoire de Munro, enfant de quatre ans enrôlé par erreur dans l'armée, en est un exemple frappant). D'un style très proche de celui de Sempé ("Le petit Nicolas"), il brosse un tableau rageur et désabusé de nos travers. Mais hélas cela ne dépasse pas le niveau de la critique "standard" de notre société. C'est franchement distrayant.

05/10/2008 (modifier)