Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Sun-Ken Rock (Sen Ken Rokku)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Lorsqu'un paumé japonais se transforme en caïd coréen...


Corée Seinen Shonen Gahosha

Ken, un jeune japonais, débarque à Séoul avec un seul but : devenir agent de police comme Yumin, la fille qu'il aime. Mais c'est loin d'être gagné ! Alors qu'il pleure son désespoir au comptoir d'une gargote, des mafieux agressent le patron. Le sang de Ken ne fait qu'un tour et les coups de poings volent ! Impressionné par sa performance, le boss d'un gang de quartier fait tout pour l'enrôler, quitte à en faire le chef ! Baston, jolies femmes et costards de marque : pour Ken, c'est le début d'une nouvelle vie mouvementée et pleine d'humour !

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Juin 2008
Statut histoire Série terminée 25 tomes parus
Couverture de la série Sun-Ken Rock
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

30/07/2008 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Le genre baston, ce n'est pas trop ma tasse de thé (oui, je préfère le thé à la baston). Mais j'ai voulu essayer cette série, car le dessin me paraissait assez beau. Mais attention, ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. Pas forcément à cause de la violence des combats (qui se résument à des bagarres de rue), mais aussi à cause d'autres scènes, pas forcément supportables, où des jeunes femmes subissent une certaine forme de torture. Je vous rassure cependant un peu, on ne voit pas la scène elle-même, mais plutôt son résultat. A côté de ça, on voit aussi des jeunes femmes dénudées, et il faut reconnaître que Boichi se débrouille pas mal question anatomie féminine. Une qualité graphique que l'on retrouve dans l'ensemble du manga, où l'auteur alterne puissance et dynamisme lors des scènes "sérieuses", et gros yeux-grosses lèvres pour les scènes plus légères. Ce manga-manhwa (Boichi est né en Corée, et a vécu au Japon avant de revenir dans son pays) est d'assez bonne facture, même si les combats sont à mon goût un peu trop présents.

30/07/2008 (modifier)