Premières fois

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 15 avis)

Charnel, sensuel, brutal, tendre, obsessionnel, solitaire, soft… Le sexe recouvre une gamme infinie de premières fois. En voici dix exemples : Première fois, Sex Shop, Fantasme, 1+1, 2+1, Nulle, Club, Soumission, Sodomie et X-rated. Dix récits aussi courts que brûlants. (notes de l'éditeur)


Collectif Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Mirages

10 Histoires de Premières fois dans une expérience charnelle... 10 petites histoires sensuelles en noir et blanc scénarisées par Sibylline et dessinées par 10 artistes par histoire, à savoir : CAPUCINE, Olivier VATINE, Cyril PEDROSA, Jérôme d' AVIAU, Dave McKEAN, Dominique BERTAIL, RICA, Virginie AUGUSTIN, ALFRED & VINCE

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 30 Avril 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Premières fois
Les notes (15)
Cliquez pour lire les avis

18/07/2008 | Jetjet
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Voici une publication intéressante de la collection Erotix de Delcourt. On a là une dizaine d’histoires courtes illustrant chacune un fantasme, ou une première expérience sexuelle. C’est donc assez varié, et cette variété est accentuée par le fait que chaque histoire est illustrée par un dessinateur différent. Rien de trash ici, on reste dans certaines limites. On tient là une BD érotique de qualité, qui peut être une bonne entrée dans le genre. C’est inégal, au niveau scénario et dessin, mais c’est quand même un album agréable à lire, et à faire partager ?...

13/01/2014 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Un très bon recueil de récits, avec dix auteurs et une seule scénariste pour tout l'ouvrage. Les histoires sont assez différentes, avec des points de vues variés, des chutes parfois assez différentes de celles que je pensais. Le principe des changements de dessinateurs est pas mal, certains sont vraiment agréables à l'oeil et correspondaient assez bien avec l'intérieur, et généralement l'ambiance colle assez bien au ton du récit. Le fait est que pour un récit érotique, il réussit le pari d'allier avec un bon scénario, et de très bonnes idées, des dialogues pas mauvais non plus, bref, des bonnes histoires (sans pour autant délaisser la part érotique qui reste largement présente). En plus, les histoires parlant d'une première fois (pas nécessairement premier acte sexuel) sont variées, traitant de différentes thématiques. Le tout est bien orchestré, les points de vues sont intéressant ... Non, c'est vraiment une très bonne mise en scène qui est faite. En fait, le recueil à réussi le pari de développer des histoires dans le domaine de la BD érotique, mais aussi de le faire de manière intelligente. Les histoires donnent matière à réfléchir (dans tout les sens que ce terme peut prendre ici), et ce n'est pas pour me déplaire. Enfin une bonne BD érotique dans ma BDthèque !

14/09/2013 (modifier)

On a ici un ouvrage d'histoires érotiques et pas du porno trash. Il s'agit d'une BD collective, et du coup, les histoires sont très inégales en matière de dessins et de scénarii: certaines réussies, d'autres beaucoup moins. J'ai un souvenir d'une histoire notamment dont le trait m'a paru particulièrement inadapté à un récit érotique. Dans ce genre d'exercice, il faut réussir parfaitement les personnages, être très fidèle à l'anatomie humaine, et non pas partir dans l'abstrait, sinon, ça ne produit pas l'effet escompté ! Les dialogues seuls ne suffisent malheureusement pas... Certaines histoires sont par contre plutôt plaisantes, originales, et plutôt bien dessinées. Globalement, l'impression que me laisse cette lecture est assez mitigée, assez fade, je ne pense pas la relire, et n'en conseille donc pas l'achat. (221)

13/06/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Premières fois est un recueil de 10 récits érotiques où l'on retrouve des auteurs non habitués au genre comme Alfred, Pedrosa ou encore Vatine. C'est toujours intéressant de voir ce qu'il propose. J'ai bien aimé le fait que cela va au-delà de la simple pornographie et de l'acte sexuel bestial. C'est tout d'abord un rapport que l'on a avec le plaisir lorsque l'on sait ranger sa pudeur et ses angoisses. D'ailleurs, certaines chutes de scène sont particulièrement réussies. J'ai bien apprécié par exemple la première histoire qui fait l'ouverture de ce festival charnel et sensuel. Mention spéciale également pour "Club" dessiné par Vatine. Bref, une fois n'est pas coutume dans le genre, il y a de la grâce et même de la tendresse. Un pari réussi pour Sibylline qui a orchestré le tout.

11/07/2011 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Avec "Premières fois", c'est la première fois que j'apprécie une BD pour adultes. Jusqu'à présent je trouvais qu'il y avait une incompatibilité. Ce recueil démontre que l'on peut faire dans le cru intelligemment. Les 10 récits sont scénarisés par une femme, ils sont pourtant tous différents et complémentaires. Le fait de changer de dessinateur à chaque fois amplifie l'unicité de chaque scenario. "Premières fois" est agréable à lire, les dessinateurs apportent leur touche personnelle et livrent des copies de qualité. Il n'y a que le dernier récit qui m'ait déçu sur ce point. Contrairement à ce que je pensais, il ne s'agit pas de 10 récits de dépucelage mais de 10 récits contant une nouvelle expérience sexuelle. A découvrir, c'est franchement bien fait à presque tous les niveaux. Note finale : 3.5/5

25/09/2010 (modifier)

Comme tout le monde (à l’exception notable mais habituelle de Miranda ;)), j’ai apprécié cet album que j’ai trouvé bien plus intelligent et inspiré que la plupart des récits du même genre. S’agissant d’histoires courtes dessinées par différents artistes, celles-ci se révèlent de qualité variable. Si la majorité des styles graphiques en présence m’a plu, j’ai toutefois été moins sensible aux traits de Virginie Augustin, Cyril Pedrosa et Dave McKean. En tout cas, le rendu du noir et blanc est vraiment très classe dans l’ensemble. Si je devais toutefois trouver un défaut à cet ouvrage, ce serait la brièveté des histoires qu’il regroupe. Mais c’est finalement bien la preuve que j'ai aimé celles-ci ! Bref, un parfait exemple que les albums érotiques, voire sexuellement plus explicites encore, peuvent se révéler de qualité !

02/09/2010 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

J’ai apprécié : - le fait que ces histoires soient l’œuvre d’une femme. Ce regard apporte une sensibilité dont ne dispose pas l’homme ; - les situations variées. Si toutes ces séquences illustrent une première fois, il n’y a pas de répétition dans les situations ; - le fait que les dessinateurs n’aient pas cherché à faire de l’esthétique à outrance. Ils illustrent l’histoire sans l’effacer au profit du visuel et c’est en fin de compte la narration qui apporte le plus d’érotisme à ces récits ; - l’utilisation du récitatif, qui apporte un certain recul par rapport à l’événement. Ce récitatif permet aux personnages féminins illustrés de se centrer sur leur ressenti plutôt que sur l’action. Et ça aussi, c’est vachement érotique. Je n’ai pas aimé : - certains styles graphiques, et plus particulièrement celui employé dans la dernière histoire ; - certains phantasmes que je ne partage pas du tout. Voilà, en gros. Le positif l’emporte largement et cet album constitue un bien bel album érotique, émouvant, émoustillant et sans tabou.

02/09/2010 (modifier)
Par bab
Note: 3/5
L'avatar du posteur bab

La première chose qui m’a interpellé et surtout fait acheter cette bd est la couverture. Rien qu’a cela, je trouve que ça en fait un bel objet. J’aime voir cette bd dans ma bibliothèque. Quant à son contenu, je suis un peu plus en nuances. Le niveau dans l’ensemble est très bon, mais face aux différents thèmes, on est forcement plus ou moins sensible voire réceptif. Certaines histoires m’ont un peu laissé de marbre et j’en ai trouvé d’autres au contraire touchantes, notamment la toute première pour laquelle le trait d’Alfred me plait assez. D’un point de vue graphique, toutes les histoires sont agréables à lire avec des dessins selon moi, là aussi, plus ou moins charnels suivant les auteurs, mais toujours émoustillants avec leurs styles propres à chacun. A mon sens, une BD érotique traitée avec beaucoup d’habilité et de finesse, ce qui est loin d’être le cas en général. A tel point que certaines m’en ont parues trop courtes (sans jeu de mots !).

24/11/2009 (modifier)
Par herve
Note: 4/5
L'avatar du posteur herve

Plusieurs mois après sa sortie, je reste admiratif de cette bande dessinée collective, qui a su relancer la bd pour adultes après des années d'obscurantisme de la part des éditeurs. Voici une bd aussi bien destinée aux hommes qu'aux femmes (c'est évidemment du vécu) et qui par le sujet évoqué, reste d'une élégance et d'un style bien prononcé. Evidemment lorsqu'il s'agit d'un collectif, certaines histoires ressortent par rapport à d'autres : Capucine, Virginie, Augustin, Vince, Bertail et Olivier Vatine sortent particulièrement leur épingle du jeu... Une bd à lire à deux, et surtout à relire. Et chapeau aux éditions Delcourt qui, après Filles perdues, osent s'aventurer sur de pentes encore plus ardues. Un très bon album dans le genre de l'érotisme.

20/09/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Cette bd se révèle finalement assez respectueuse, le regard qu'on y porte est sain et sans vice, cela dévoile le talent de l'auteure qui touche à un sujet assez souvent racoleur et qui nous le rend ici de façon toute naturelle. Toutefois ces récits sont assez inégaux, tant au niveau du dessin qu'à celui des scénarii, dans l'ensemble ça m'a laissée indifférente pour ne pas dire froide. Concernant les lectures érotiques je trouve que les mots seuls sont les plus adaptés au genre, ils nous pénètrent l'esprit lentement et allument notre imaginaire et nos sens avec lenteur et sensualité, alors que le support visuel est direct, rapide et ne fait pas toujours l'effet escompté. Sibylline sait jouer avec les mots magnifiquement bien, mais toutes ces images ne font - à mon goût - que dégrader sont travail, un livre aurait été bien plus envoûtant pour parler de ces premières fois - mais on parle de bd ici, non ? Quelques histoires ont malgré tout retenu mon attention. - "Nulle" parce qu'elle a ce côté presque morbide et dérangeant, cette poupée gonflable - qui ressemble à un cadavre - à qui Sibylline donne la parole est plutôt intéressante et offre une analyse subtile des pratiques sexuelles de cet homme - qui le dégradent un peu d'ailleurs. - "2+1", avec un sublime dessin de Vince, nous offre une bonne notion du plaisir que l'on prend à faire jouir l'autre, sans pour autant en attendre rien en retour, si ce n'est un simple merci. - "Sodomie", qui m'a étonnée, le jour où l'homme que j'aime me demande de le sodomiser de la sorte, je le ferai pour lui faire plaisir et pour avoir une expérience de plus, mais je lui ferai aussi ses valises, sans aucun doute.

25/10/2008 (modifier)