Le Moine

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Ambrosio, prieur aux Capucins de Madrid, n’a jamais quitté le monastère dans lequel il a été, tout jeune, recueilli. Solitaire et sombre, il est néanmoins attiré par la beauté de Mathilde de Villanegas, figure démoniaque qui, pour le tenter, s’est introduite dans l’enceinte monacale déguisée en jeune homme.


Adaptations de romans en BD Espagne Madrid

Ambrosio, prieur aux Capucins de Madrid, n’a jamais quitté le monastère dans lequel il a été, tout jeune, recueilli. Solitaire et sombre, il est néanmoins attiré par la beauté de Mathilde de Villanegas, figure démoniaque qui, pour le tenter, s’est introduite dans l’enceinte monacale déguisée en jeune homme. Après avoir commis avec elle le péché de chair, il s’initie aux rites sataniques. De son côté, dépossédée du château qu’elle habitait, Elvire est revenue à Madrid avec sa fille Antonia. La jeune fille attise désormais le désir d’Ambrosio qui, pour elle, délaisse Mathilde. Adaptation du roman de Matthew Gregory Lewis, publié en 1796.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1990
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Moine
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

01/06/2008 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le Moine est l'adaptation d'un roman qui a fait scandale lors de sa parution au 18e siècle et encore de nombreuses années après. C'est une histoire blasphématoire, celle d'un moine entraîné vers le pêché par une manipulatrice amoureuse. Ce prieur hérétique se libèrera ensuite de toute retenue allant jusqu'au satanisme pour assouvir ses désirs libidineux. Le tout est traité comme la tentation d'un homme au départ pourtant droit mais qui va vite courir vers sa déchéance. Et le surnaturel fait son apparition dans la seconde moitié du récit, le diable lui-même entrant en scène pour abuser de ce moine devenu aussi abject qu'il est à plaindre. Le dessin de Goldman s'apparente à de grandes fresques peintes. Ce graphisme est très évocateur mais un peu trop flou dans le cadre d'une BD à mon goût. Décors et personnages sont souvent difficiles à cerner. C'est néanmoins un style que je trouve assez beau sauf dans les quelques cases où l'auteur se sent obligé d'ajouter un encrage à ses personnages, trait noir qui enlaidit sa peinture. Du coup, Goldman privilégiera les cases où un personnage unique apparaît, visage tourmenté ou strict du moine et autres corps de femme à même d'attiser son désir. Ceci étant dit, les cases de cet album sont très grandes et paraissent parfois assez vides. Une planche au moins (Je crois n'en avoir compté qu'une) ne contient rien d'autre qu'une image du seul visage du moine et un peu de texte. Et le reste du temps, nous avons droit à 4 ou 5 cases par page, pas plus. Du coup, l'album se lit relativement vite. Quant au récit, il est plutôt bien adapté. Le scénario devait être assez choquant à l'époque de sa parution mais il apparaît sans grande surprise de nos jours. Une simple histoire de moine tenté qui succombe au pêché et va même jusqu'à pousser le vice au gré de ses désirs. Et il en sera bien puni, l'hérétique ! Pas mal mais cela se lit un peu trop vite pour valoir l'achat à mon goût.

01/06/2008 (modifier)