Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les Mémoires du Capitaine Moulin-Rouge

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Années 30, une chasse au trésor dans la jungle de Guyane.


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Amazonie La France d'Outre-Mer La Guyane

Années 30, le capitaine Moulin-Rouge, accompagné du fidèle Marigot, a bien des aventures à affronter. Echapper au bagne et aux gendarmes, retrouver un trésor perdu au fond de la jungle Guyanaise, affronter un aristocrate véreux et veiller sur un enfant dont il ignorait l'existence. Tout cela sur fond d'aventure puis de fantastique.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1987
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Les Mémoires du Capitaine Moulin-Rouge
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

25/05/2008 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Un récit dont l'étonnamment bon niveau m'a surpris car je n'avais jamais entendu parler de cette BD jusqu'alors. Peut-être cela vient-il de la faible publication des éditions Milan à l'époque. Ou alors est-ce dû à une fin de scénario qui part un peu en délire, brisant la belle ambiance d'aventure classique instaurée auparavant. Nous sommes plongés dans l'ambiance moite et pluvieuse des forêts de Guyane, avec quelques étapes à Belem, Manaus et au Brésil. L'atmosphère est celle des récits d'aventure à l'ancienne, avec chasse au trésor, trahisons, évasion du bagne, poursuite par les gendarmes, parcours difficiles dans la jungle et en pirogue, pour finir dans les ruines d'une cité inca. Le ton est relativement léger, cependant, pouvant convenir à un public jeunesse. Une intrigue dense et bien menée, composée de beaucoup de rebondissements et de pas mal d'originalités même pour un genre tellement visité. Le dessin est dans un style franco-belge assez classique. Il alterne les décors plutôt réalistes et quelques personnages - pas tous - en style gros-nez. Je le trouve très sympathique pour les vues d'ensemble qui sont travaillées et ne manquent pas d'âme. Par contre, j'aime moins les cases où les personnages apparaissent en gros plan car l'encrage y devient trop épais à mon goût, comme un mauvais zoom où toute la finesse du détail est perdue. Cette alternance de beau et de moyen nuit un peu à la qualité de l'ensemble du dessin. J'ai été parfaitement captivé par la majorité du récit. Cette ambiance de jungle Guyanaise et d'aventure est bien rendue et le scénario est prenant. A noter que la série se rapproche dans son ambiance de Théodore Poussin à qui l'auteur fait un clin d'oeil plus qu'appuyé puisqu'on y apprend que Moulin-Rouge est un vieil ami de Théo et que l'enfant qu'il recueille est la fille de Marie Vérité. Cependant, j'ai été déçu par le final de cette série en deux tomes car elle intègre soudainement un large aspect fantastique, avec des confrontations incongrues entre nazis et secte amazonienne et une histoire d'élue dont je me serais très sincèrement passé. Le tout pour finir presque en queue de poisson en détruisant totalement l'ambiance de l'intrigue initiale. Du coup, alors que la dernière page annonce un album à suivre avec une nouvelle histoire, je pense que ça s'est arrêté là car le public a dû être aussi médusé que moi. Heureusement, tout le reste de cette BD a suffi à me plaire et à en conseiller l'achat si d'aventure vous trouvez ces albums d'occasion.

25/05/2008 (MAJ le 25/05/2008) (modifier)