Les Ménagères en chaleur

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)

Messieurs, si vous saviez ce que font nos femmes quand nous ne sommes pas là… Armas nous l’explique en 32 histoires courtes recueillies dans Le retour des ménagères, album faisant suite à Ménagères en chaleur paru il y a deux ans.


Auteurs espagnols Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre

Messieurs, si vous saviez ce que font nos femmes quand nous ne sommes pas là… Armas nous l’explique en 32 histoires courtes recueillies dans Le retour des ménagères, album faisant suite à Ménagères en chaleur paru il y a deux ans.

Scénario
Dessin
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2006
Statut histoire Histoires courtes (série terminée) 3 tomes parus

Couverture de la série Les Ménagères en chaleur © Dynamite 2006
Les notes
Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 3 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

L'avatar du posteur Agecanonix

J'aime bien le style et l'humour d'Armas, je l'ai découvert dans la version française du mensuel espagnol Kiss Comix au milieu des années 90. Il aime le format court des petits récits, c'est ce qu'il propose dans ces albums qui ont connu le succès chez Dynamite, surtout le premier. Ses personnages de mères au foyer et de paisibles ménagères se révèlent de véritables chiennes en chaleur et il leur fait vivre des expériences souvent très hard, qui découlent de fantasmes masculins classiques, avant qu'elles ne retrouvent le foyer conjugal. Je ne sais pas si ce genre de série aurait marché il y a 25 ou 30 ans en Espagne ; le pays était encore très macho, et les femmes n'affichaient pas encore une telle audace et un tel désir de libertés. C'est donc une belle évolution. Les films de Pedro Almodovar ont grandement contribué à libérer les moeurs au cinéma et en BD en Espagne. Ce qui est intéressant dans ces saynètes, c'est leur variété, l'originalité de certaines situations et des expériences que Armas fait vivre à ces braves femmes toujours très opulentes. A l'instar d'auteurs comme Leonetti, Alan Davis, Jacobsen ou Antoni Paya, Armas offre du cul réaliste joyeux, avec un humour débridé. Si son dessin accuse une certaine raideur parfois, il est cependant efficace dans la sensualité des héroïnes souvent généreusement dotées de rondeurs, et même parfois enrobées mais jamais laides. Un petit régal de sexe rigolo, mais différent des gags à la Dany ou à la Di Sano.

02/08/2014 (modifier)
Par McClure
Note: 2/5
L'avatar du posteur McClure

Bien sûr, ce n'est pas du Proust. Le genre dont nous parlons est bien malheureusement trop limitatif et nous avons ici toute l'illustration. Aucun propos derrière ces scénettes. Le dessin est simple et assez maîtrisé, il rend bien hommage aux courbes généreuses ibères. Malgré tout, le peu d’intérêt relevé (oups) par la chose est flagrant. Ce n'est ni émoustillant, ni drôle, ni écrit bref, pas vraiment d'intérêt.

23/11/2012 (modifier)

Un peu à l’image des œuvres de Jacobsen, Armas réalise des bandes dessinées pornographiques rigolotes. Parues dans la revue espagnole Kiss Comix, ces histoires nous narrent les péripéties coquines de ces dames ayant une sexualité débridée et joyeuse mais aussi et surtout infidèle. Cela peut nous rappeler une série amusante comme Les Cornards qu’éditait Elvifrance en son temps et qui racontait, comme vous vous en doutez, des histoires de cocufiage…Allez savoir pourquoi nous trouvons toujours cela amusant…, sans doute nous identifions nous toujours davantage au personnage du Don Juan que du mari trompé ! L’auteur s’amuse à dialoguer avec ses personnages et ses lecteurs. Il n’hésite pas non plus à aller parfois dans le sens de ses héroïnes, même si, évidemment, ces histoires sont plutôt une apologie des fantasmes masculins… Si les personnages dessinés par Armas semblent parfois un peu statiques, ils fonctionnent par contre très bien dans les séquences hard, ce qui est l’essentiel… Cet album se lit donc avec plaisir et pour s’amuser.

05/05/2008 (MAJ le 06/05/2008) (modifier)