Secret War

Note: 3/5
(3/5 pour 4 avis)

Nick Fury fait une découverte terrifiante en Latvérie et charge une équipe de choc composée de Captain America, Spider-Man et Wolverine de faire toute la lumière sur cette affaire.


Bendis : Torso, Powers, Daredevil & Co Captain America Daredevil Marvel Spider-Man Super-héros Univers des super-héros Marvel

Nick Fury fait une découverte terrifiante en Latvérie et charge une équipe de choc composée de Captain America, Spider-Man et Wolverine de faire toute la lumière sur cette affaire. Il rassemble ainsi une équipe hétéroclite, formée des héros les plus incompris, pour une mission secrète que le gouvernement américain a refusé de ratifier. Face au terrorisme, Nick Fury fait le choix de l'attaque préventive et sanglante.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Janvier 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Secret War
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

22/01/2008 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Eh bien Bendis a écrit plusieurs miniséries ! Celle-ci est pas mal quoique je partage l'avis de Ro sur le dénouement et la fin. L'histoire commence pas mal avec une idée qui semble intéressante et plus réaliste que la plupart des histoires de super-héros que j'ai lues. Sauf que j'ai commencé à décrocher un peu vers la moitié de l'album parce que j'en avais un peu marre de voir des personnages parler encore et encore...Et puis lorsqu'arrive la grosse bataille entre les gentils et les méchants, j'ai trouvé cela complètement ridicule. Heureusement, ce qui se passe après cette bataille est intéressant et a remonté mon intérêt, mais je ne peux m'empêcher de croire que le scénario prometteur a été mal exploité et qu'au final il ne s'est pas passé grand chose dans le récit.

25/02/2013 (modifier)
Par kanibal
Note: 3/5

Graphiquement ce comics a de la gueule à part 2 chapitres où il y a un changement de dessinateur. Le coté géopolitique du scénario donne une autre dimension à l’œuvre, elle parait plus mature. Ici nous n'avons pas des duels à tout bout de champs, c'est plus réfléchi, tout est misé sur la tension, le tout entre passé et présent. Les dialogues sont longs mais pas du tout ennuyeux. Pour moi c'est oui.

22/08/2012 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5

"Secret War" Soumission ou désobéissance ? Bendis livre un nouveau chapitre de l’univers Marvel où on retrouve un Nick Furis survolté et plus énigmatique que jamais. Le numéro 1 du S.H.I.E.L.D. ne peut admettre de rester passif face au péril qui menace les USA et qui ne semble pas inquiéter les dirigeants du pays. Il décide de prendre les devants clandestinement en dépit des avertissements de ses supérieurs. Le grand thème de cette histoire est le patriotisme. Jusqu’où peut-on aller pour protéger son pays ? La frappe préventive n’a pas l’air de déranger Furis mais le retour de bâton ne se laisse pas attendre ! Pour brouiller les pistes, le scénariste choisit un mode de narration non linéaire avec des coupures savamment placée même si je trouve la bataille finale un poil longue. C’est assez plaisant de retrouver Spiderman, Dardevil, Captain America, Wolverine, ... des grosses pointures qu’on ne voit que très rarement réunis tous ensemble. De plus, en dépit de tous ces super-héros, le récit a un côté réaliste très accrocheur. Une aventure très sympa à suivre. En revanche la petite moitié de l’album regroupe des fiches de personnages et de conversations assez rébarbatives à lire et dont les trois quarts est strictement inutile à l’histoire. Pour moi, ça pue le remplissage. Les albums courts, c’est bien aussi !!! Les dessins peintures de Dell’Otto sont magnifiques. Non seulement, c’est très beau dans un style sombre et hyper réaliste, mais c’est aussi incroyablement vivant et dynamique, contrairement à ce que je craignais. Tous ça est vraiment de bonne qualité, dommage que les bulles tranchent complètement avec les illustrations, elles font trop pièces rapportées, les comics devrait lorgner du côté du franco-belge pour ça où c’est généralement bien mieux fait. Même remarque pour les gros contours blancs autour des cases. Rien de grave, mais c’est bête d’égratigner ainsi d’aussi belles planches. Pour résumer, c’est une histoire sympa avec d’excellentes illustrations le tout relié dans un joli album (Marvel DeLuxe) bien trop cher contenu du fait que la moitié des pages sont superflues.

11/02/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Ma curiosité m'a fait craquer, je voulais voir ce que valait cette série dont j'avais un peu entendu parler. Globalement, sur la BD en elle-même, je n'ai pas été véritablement déçu. Le dessin de Gabriele Dell'Otto est beau. C'est le genre peinture réaliste esthétisante et un peu sombre. Du beau boulot même si certaines scènes manquent un peu de clarté. C'est même parfois très beau et je suis sûr que beaucoup d'amateurs de ce style graphique seront ravis. Le scénario quant à lui est intéressant. Comme je l'aime quand il s'agit d'histoires de super-héros, il évite l'accumulation de combats et se focalise un peu plus sur les relations entre les personnages et les discussions un peu intelligentes. Bon, il n'évite pas le super combat final où tout le monde est réuni mais quand c'est bien mis en place auparavant, ça passe bien pour moi. Il y a donc un vrai scénario, un scénario inspiré d'histoires "vraies" de l'espionnage américain transposées dans l'univers Marvel. En gros, l'analogie est vite faite : cela parle de terroristes payés par une puissance étrangère, cette dernière étant une ancienne dictature dont le dictateur a été destitué par les USA. Mais comme ce pays est désormais soutenu financièrement par les US, le gouvernement ne veut pas agir par la force et préfère la diplomatie. Ce n'est cependant pas du goût de certains membres des services secrets qui décident plutôt de monter une équipe, de se rendre sur place en secret et de faire tomber le gouvernement terroriste par la force. S'agit-il d'une analogie avec l'Afghanistan, l'Irak, le Pakistan ou la Lybie, cela revient au même dans l'esprit américain, je pense. Transposé chez les Super-héros, ça donne Nick Fury qui plaque le gouvernement US et le SHIELD et rassemble des super-héros pour aller latter du super-vilain en Latvérie. Enfin en un peu plus fin, heureusement, mais pas tant que ça si on prend un peu de recul. "Nécessité fait loi", semble être la devise de Nick Fury mais hélas aussi un peu le message qui ressort de ce récit. En gros, ce n'est pas grave si on tue plein d'innocents au mépris de toute diplomatie internationale du moment qu'on peut empêcher ou retarder une action terroriste ennemi contre les USA. Hélas, hormis quelques "oh, ce n'est vraiment pas bien ce qu'on a fait là" de la part des gentils super-héros soudain pris de remords, je n'ai pas tellement vu la condamnation d'une telle politique aussi abjecte que peuvent l'être celle des USA quand ils affichent clairement leur vision à sens unique. Et ce n'est pas la fin en queue de poisson qui m'a consolé puisque tout finit par s'expliquer par une simple baston générale où il faut protéger le monde civilisé de la destruction. Et quand tout est fini, voilà, il reste un peu d'amertume mais toujours pas de désaveu complet de l'action de Nick Fury par les auteurs, à ce que j'ai ressenti du moins. Malgré ce sentiment mi-figue mi-raisin, j'ai bien aimé ma lecture. Le récit est bien construit et prenant. Les personnages sont bons, et on trouve là de belles prestations notamment celles de Daredevil, Spider-Man et Wolverine dont les personnalités sont mises en avant avec succès ici. L'histoire est bonne et bien racontée, avec juste un regret sur le passage en Latvérie qui est trop brièvement traité à mon goût. Mais je ne conseille pas l'achat de ce bouquin tel que paru dans la belle collection Marvel Deluxe de Panini. Car j'ai franchement eu un sentiment d'arnaque quand j'ai réalisé que la BD elle-même ne remplissait qu'à peine les 2 tiers de l'album ! Le reste est composé d'illustrations dont je me foutais allègrement et de textes, fiches et interrogatoires du SHIELD et de Nick Fury qui ajoutent un peu de profondeur et de détails au récit mais pas tellement au final. Un tiers de l'album à mes yeux est du pur remplissage, je suis désolé, c'est vraiment ce que j'ai ressenti à sa lecture. Alors payer 25 euros pour ça, ça me fait mal !

22/01/2008 (modifier)