Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Guillaume Tell

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Un "autre" Guillaume Tell et ses histoires humoristiques...


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Les Roux ! Parodies et pastiches Suisse

Guillaume Tell ?.. le grand héros suisse par excellence. Outre l’épisode archi connu de la pomme, ce personnage va vivre et participer à d’autres événements ; lesquels formeront le déclic du mot « indépendance » car son pays était alors sous domination. Seulement voilà : « notre » Guillaume Tell est tout à fait à l’opposé du « vrai », devenu un véritable mythe. Discret ?… il ne l’est pas. Précis ?… encore moins ?… Sérieux ?… et puis quoi encore !?… Ben oui !… « notre » Guillaume est souvent colérique, tant envers ses ennemis que ses proches, et est un véritable « fonce dedans » Il n’a peur de personne, Guillaume, n’a aucun complexe et se tire facilement de toutes les situations embarrassantes par un long « Yooohaaaa !… » ; un cri que n’aurait pas renié Tarzan. Mais ici nous sommes au cœur de la Suisse et de ses caractéristiques…

Scénariste
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1984
Statut histoire Série terminée 9 tomes parus
Couverture de la série Guillaume Tell
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

12/12/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai abandonné la série au tome 4. Pourtant, j'aime bien le dessin des deux dessinateurs (c'est du franco-belge à gros nez sympathique) et utiliser Guillaume Tell pour une série humoristique aurait pu donner un truc rigolo. Malheureusement, les scenarii ne m'ont pas du tout diverti. L'humour n'est pas très drôle et je n'ai pas compris plusieurs allusions. Les histoires sont remplies de situations pas drôles qui semblent meubler un scénario vide. Les péripéties sont mal amenées et les personnages sans intérêt.

12/11/2014 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Le dessin est sympa. Dans le style "gros pif", les gribouillis sont un habile mélange entre le trait de De Groot et celui de Séron. Après deux tomes, Macé passe la main à Trinco qui reprend le style tout en lui donnant plus de consistance. Le trait est franchement bon et très agréable à l’œil. Malheureusement, les scénarii de Wuillemin ne suivent pas. Ils sonnent creux. Pourtant ses intentions sont louables : il veut faire rire en usant de pastiches de figures connues pour l’époque (style Mitterrand en Roi Franc), de clins d’œil (à Uderzo, De Groot, etc), de calambours et de situations ubuesques. Mais la sauce ne prend pas. Les albums se cantonnent dans le domaine du gentillet où le fond de l’histoire fait défaut. C’était sans doute pas mal pour l’époque (début 80 – début 90) mais au regard de ce qu’il se fait aujourd’hui, y a pas photo . . .

17/10/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Pal mal… Les auteurs passent à la moulinette la vie de Guillaume Tell. Il n’a ici qu’une très lointaine ressemblance avec ce héros. J’ai eu affaire à une sorte de fantaisie historique –une sorte de série de même style que celle de Robin Dubois- à l’humour parfois caustique. Bien fait surtout au niveau graphique. Le trait est tout en rondeur, net, bien lisible, mis au service d’histoires qui font la part belle à l’humour, à l’action et aux jeux de mots. A noter : les cases vraiment fouillées, bardées de moult détails. Une série attachante –dans une mise en page standardisée- pétante de santé mais par trop méconnue. Un peu dommage car c’est bien fait.

12/12/2007 (modifier)