Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kiwi

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Un drôle d'oiseau se projette dans le temps et y vit de nombreuses aventures...


Animalier

Kiwi ?… comme son nom l’indique, c’est un oiseau. Mais notre ami est plutôt une sorte de cousin fort éloigné de son modèle d’origine ; lequel vit en Nouvelle Zélande. « Notre » Kiwi vit sur une île déserte. Mais il va se découvrir le pouvoir de voyager dans le temps et l’espace. Notre oiseau va mettre ce don à profit et se propulser dans différentes époques. On va ainsi le retrouver cow-boy pendant la conquête de l’Ouest, explorateur, chevalier au Moyen-Age… Pense-t-il devenir le nouvel héros de grandes aventures ?… Ben non… car Kiwi, malheureusement pour lui, n’a pas de chance. Chacun de ses « exploits » le fait quasi tout le temps se retrouver en prison ou en clinique ; et ce sans compter les plaies et les bosses qui lui ont été administrées…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Juin 1964
Statut histoire Histoires courtes 27 tomes parus
Couverture de la série Kiwi
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

11/12/2007 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En 1952, Jean Cézard, dessinateur génial et seul Français à travailler pour la firme Lyonnaise Lug, crée cet oiseau noir au long bec, poursuivi par la fatalité. Personnage intemporel comme Arthur le fantôme, le plus célèbre personnage de Cézard, Kiwi évolue souvent au Far West mais aussi en d'autres époques, en luttant contre des bandits de tout acabit, et exerce différents métiers. Ses récits complets seront publiés dans un pocket à son nom, puis feront l'objet de grands albums brochés. Ils sont très rares à trouver en occase, je n'en ai jamais vu, au contraire des pockets qui eux sont plus courants, quoique ceux signés par Cézard restent rares et doivent valoir cher ; on trouve surtout ceux dessinés par ses successeurs, de moins bonne qualité, aussi je n'en conseille pas trop l'achat. Cézard a fait les beaux jours d'un public par son trait expressif et un festival de gags inventifs au cours d'une centaine d'épisodes. Reprise par d'autres dessinateurs après 1968, la bande perd en efficacité. Malgré un ton loufoque, je préférais les autres bandes de Cézard, surtout "Arthur le fantôme".

05/09/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Longue histoire que celle de Kiwi… Elle débute dans son propre magazine, n° 1 du 10 Septembre 1955. Aux commandes : Cézard, également créateur d’Arthur le fantôme. Au milieu des années 50, il existe de très nombreuses publications de format « poche ». L’éditeur LUG décide de sortir une nouvelle série. Ce sera « Kiwi ». Mais : ici, le titre de la publication –chose rare- sera en rapport avec son contenu. Et il va plaire, Kiwi, une sorte de « pauvre type » perdu dans des histoires qui le dépassent, un véritable looser pour lequel le lectorat va se prendre d’amitié. Car il va en vivre, des aventures ; surtout des vertes et des pas mûres dans lesquelles il sera l’éternel perdant. En 1968, Cézard arrête la série. Cent treize aventures auront vu le jour, sans compter les gags en une planche. Le « petit format, lui, continuera d’être publié sous son nom générique ; mais on y trouvera aussi « Blek le roc », « Le petit trappeur », etc… Reprise par Semic France, divers dessinateurs s’occuperont du volatile, mais sans vraiment grand succès. Il n’y aura plus cette sorte de « magie » que Cézard avait engendrée. Kiwi ?… c’est plutôt cette série de petits formats qui est encore dans la mémoire de nombreux lecteurs. « Notre » oiseau, lui, l’est encore dans celle de collectionneurs. Marrants pour l’époque, ces « voyages » ne me tirent plus –et encore- qu’un sourire nostalgique. Mais, bon, mettre en scène les histoires « animalières » d’un perdant, fallait y penser. Et Cézard l’a fait. Allez, pas mal quand même.

11/12/2007 (modifier)