Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Digitaline

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Premier essai de BD par ordinateur, sans suite...


BD numérique Les Roux !

Premier essai de BD par ordinateur, sans suite... Digitaline travaille pour une agence de voyages qui l'envoie dans une petite île qui vient de s'ouvrir au tourisme pour repérer le terrain et les avantages touristiques de cette dangereuse république bananière. No, son ami informaticien et ancien para, flaire le danger dans ce voyage et, sur appel d'un ancien camarade de combat, il va bondir au secours de Digitaline et se retrouver mêlé au combat entre la rébellion et la peu scrupuleuse multinationale qui détient le pouvoir dans l'île.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1989
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Digitaline

26/11/2007 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Lors du grand vide-grenier annuel bordelais, j'ai trouvé quelques Bd intéressantes, d'autres un peu moins, mais tout ce que j'ai dégoté constitue en tout cas quelques curiosités, et souvent pour des prix extrêmement modestes, c'est l'avantage.. Cet album en est une. D'après ce que dit Ro dans son avis, j'apprends que c'est la première Bd réalisée sur ordi, exploit singulier quand on voit qu'elle date de 1989. Je souscris à son avis en tout cas, je n'aime pas l'impression que m'a procurée cet album, cette Bd n'est vraiment pas réussie et pas jolie graphiquement ; le dessin semble comme plaqué, comme schématisé, les décors sont tous tracés à la règle, et les couleurs sont vraiment très flashantes. Si je n'avais pas eu connaissance de ce détail, je me serais effectivement demandé ce que ce dessin avait de particulier, il y a une vraie teneur étrange, l'oeil en prend un coup... Je suis à peu près convaincu que si le dessinateur n'avait pas eu recours à ce procédé, sa Bd aurait peut-être pu fonctionner, encore que le scénario soit très pauvre et surtout plein d'invraisemblances, ce qui est quand même étonnant de la part d'un scénariste comme De Groot ; peut-être ne croyait-il pas à ce projet, allez savoir.. Alors finalement, pas de regret, même si ça reste une curiosité expérimentale, mais heureusement que cet album ne m'a coûté qu'1 euro, et je crois que je vais le refourguer ailleurs...

15/04/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Premier essai de BD européenne entièrement réalisée sur ordinateur à une époque où cet outil n'était vraiment pas encore probant en la matière. Résultat : des planches qui, vues de loin, ressemblent à une BD assez classique mais qui, vues de près, font preuve d'énormément de défauts du graphisme assisté à l'ordinateur de l'époque. Trait pixellisé, aplats de couleurs froides, décors tracés à l'équerre, utilisation des prémisses des effets infographiques (dégradés, airbrush, copiés-collés, etc...), c'est laid et ça a plus que mal vieilli. Pourtant on sent que l'homme qui est derrière ces planches est un vrai dessinateur. Le trait des personnages et des visages n'est pas mauvais du tout. La même BD dessinée à la main plutôt qu'à l'ordinateur aurait pu donner quelque chose de tout à fait convenable graphiquement parlant. Parce que scénaristiquement parlant, ce n'est pas terrible. L'intrigue est terriblement cliché, avec la belle journaliste qui débarque dans un pays dangereux et ne tarde pas à se faire enlever, et son courageux ami arrive à sa rescousse, le tout dans le cadre d'une guérilla entre rebelles locaux et multinationale véreuse. Et surtout, l'élément crucial du récit, la carte postale trouvée par l'héroïne, n'est franchement pas crédible : utiliser ce "stratagème" pour faire passer ses messages à ses complices quand on est une multinationale qui monopolise toutes les télécommunications, c'est assez ridicule. D'ailleurs, cette aventure restera sans suite car la série s'arrête dès le premier tome alors même qu'elle s'engage à peine dans les choses sérieuses. Un arrêt net et donc une BD à ne surtout pas acheter à moins d'être vraiment curieux de voir le (médiocre) résultat d'un graphisme informatique à une époque où les outils ne s'y adaptaient pas du tout.

26/11/2007 (modifier)