L'Espiègle Lili

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Les aventures d'une petite espiègle qui grandira et, plus tard, fondera une famille...


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Best of 1940-1949 Séries fleuves

Lili ?... ben... c'est une petite fille ... espiègle... Elle passe en effet son temps à faire des farces. Inquiets et -souvent- dépassés par son comportement ses parents décident de la mettre en pension. Mais rien n'y fait : la gamine -d'un esprit fort déluré pour son âge- continue ses facéties. Une seule solution s'offre alors : expédier Lili en Angleterre, dans un renommé et sévère institut où -pensent-ils- leur fille recevra une éducation beaucoup plus stricte. Les années passent et Lili va devenir une belle jeune fille. Mais son caractère mutin ne l'a pas abandonné. Elle va beaucoup voyager, Lili, avoir de nombreux amis envers lesquels elle éprouvera régulièrement des élans amoureux, élèvera un perroquet... Et la vie poursuit son chemin... Lili deviendra une belle jeune femme faisant souvent preuve d'un caractère indépendant. Elle aura un fiancé américain et se mariera avec un aviateur...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1949
Statut histoire Histoires courtes 58 tomes parus
Couverture de la série L'Espiègle Lili
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

14/11/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'ai lu les deux intégrales chez Vent d'Ouest. Je ne fais certainement pas partie du public cible alors je me suis ennuyé en lisant Lili. Le dessin est bien, mais quelques fois un peu trop figé à mon goût. C'est le scénario qui gâche tout. Lili n'a aucun caractère. Elle est toujours gentille et pourrait faire passer Tintin pour un voyou. Ben oui. Tintin empêche le capitaine de boire de l'alcool alors que la gentille Lili le laisserait faire, mais en lui rappelant les dangers de l'alcool. Vu le comportement des personnages, qui trouvent toujours Lili gentille, le capitaine serait sûrement d'accord avec elle et il arrêterait de boire ! Il ne se passe rien de palpitant dans les histoires et l'humour apporté par le professeur Minet est plutôt lourdingue. Il est maladroit et fait des gaffes que je ne trouve pas drôles. Il m'aurait fait rire à 10 ans, mais là je trouve ça très pathétique.

10/01/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Ca, c'est une TRES vieille série française... Ben oui, Lili s'en va doucement vers le SIECLE de sa création... Lili ?... elle démarre sa carrière en 1909 dans l'hebdo "Fillette" et l'y termine en... 1964! La série passe alors dans "Paul et Mic" (hebdo pour adolescents) jusqu'en 1965 pour rejoindre le magazine "Quinze Ans" de 1965 à 1974. Fini Lili ?... ben non. On la retrouve dans "Lili Magazine" dès 1978. Jo Martin termine la série en 1988. Lili ?... une sorte de très long "soap opera" bien français fait de fantaisie autour d'une petite gamine délurée qui ne fera pas (trop) son âge pendant ses quasi 80 ANNEES de parution. Fou, non ?... Une curieuse série aussi, pour laquelle il ne faut pas trop se poser de questions. Au départ petite fille, et sous la houlette de ses quelques divers "repreneurs", Lili deviendra adolescente, jeune fille, redevient gamine, grandit, devient jeune femme... Un véritable méli-mélo scénaristique dans lequel il est parfois difficile de se retrouver. Mais ce n'est pas trop grave... Le lectorat d'alors prenait un plaisir simple à la lecture des aventures sentimentales et autres de Lili. Et il n'en demandait pas plus. Lili ?... c'est d'abord de la BD "à l'ancienne" (forcément) avec le texte sous l'image (BD narrative). Ce n'est qu'à partir de 1946 qu'elle s'exprimera dans des "bulles". Etonnant quand même : sur sa très longue période de parutions en hebdos, Lili n'aura QUE TROIS dessinateurs : André Vallet, René Giffey et Alexandre Gérard (qui signe Al. G.) Qu'en dire ?... Pas mal quand même. Je me suis amusé, dans mes vieux "Fillette" du début de l'ancien siècle, à refaire -au gré des parutions hebdomadaires- une partie de l'histoire de Lili. Le dessin ?... j'écris "le" parce que ses dessinateurs travailleront toujours le même style en usant d'un trait fin, expressif, mettant bien en valeur mimiques et gestuelle des personnages. Les histoires ?... à vrai dire : simples. C'est une sorte de vie de tous les jours vue par le "bout de la lorgnette". Une vie qui m'a fait, en quelque sorte, survoler 80 ans de BD avec une héroïne. Et en même temps que Lili, j'ai suivi -et graphiquement sur plusieurs dizaines d'années- l'évolution de la mode, des moyens de transport, des transmissions, de l'ameublement, etc... Lili ?... une grosse production quand même : - 15 albums de 1915 à 1937 (je n'en possède pas !...) - 58 albums de 1948 à 1988 (éditions S.P.E. et rééditions chez Vent d'Ouest dès 1992) Le tout sans compter les MILLIERS de parutions dans divers hebdos. Et a y bien regarder, Lili, c'est un peu "Martine" avec 40 ans d'avance (Lili à l'école, à la ferme, en vacances, au zoo... etc...) Oubliée Lili ?... de la nouvelle génération certainement. Mais vos parents et grands-parents doivent encore s'en souvenir. Je n'ai jamais vérifié si c'est la plus longue série parue en langue française ; mais "Lili" doit sûrement être sur le podium !...

14/11/2007 (modifier)