Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Envie de chien

Note: 2.25/5
(2.25/5 pour 4 avis)

Un père arrache son fils au destin de sa race.


Auteurs Italiens Les années (A SUIVRE)

Membre d'une espèce au coeur d'assassin. Envie de chien est soustrait à son destin par son père qui lui greffe un autre coeur. Mais l'autre, celui né de sa mère ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1989
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Envie de chien
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

28/02/2002 | clémentine
Modifier


Par Pierig
Note: 1/5
L'avatar du posteur Pierig

Très cher Cadelo, Contrairement à bon nombre de tes lecteurs, je n’ai pas eu le plaisir de rencontrer Envie de Chien. Mais je sais tout de lui (ou à peu près). Tes ouvrages sont des références sur la destinée de cet hermaphrodite unijambiste et de Yug son lézard. Bien que Envie de Chien ait un cœur gros comme ça, je suis bien embêté de t’avouer qu’il me laisse indifférent. Tu es le seul à l’avoir accompagné de l’autre côté. Ton témoignage unique est aussi ahurissant qu’effrayant. Mais un doute subsiste. Qu’as-tu bien pu fumer comme champignons hallucinogènes pour accoucher d’un pareil récit ? Je m’en voudrais de te faire de la peine mais te mentir me mettrait mal à l’aise. J’avoue tout : ton récit, je ne l’ai vraiment pas aimé. Mais, pour adoucir mes propos et terminer sur une note plus optimiste, je salue la virtuosité de ton trait qui prend son envol dans le deuxième opus. A croire que ce que tu as fumé t’as donné des ailes. Ton dévoué lecteur, Pierig PS : Dis –moi quand tu redescends parmi nous. Non pas que tu me manques mais je m’inquiète pour ta santé psychique.

05/02/2011 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Utiliser de soi-disant lettres de lecteurs pour accoucher d'un récit aussi abracadabrantesque, c'est un peu fuir ses responsabilités. Car Envie de chien, c'est quand même pas terrible. L'idée de départ, une créature hermaphrodite dans un environnement contemporain, aurait pu donner une histoire intéressante dans les mains d'un autre. Mais Cadelo n'est ni Moebius ni Bilal. Il se contente d'aligner les poncifs et les situations improbables. Je trouve son dessin, quoique pas désagréable, assez peu lisible. J'ai même mis du temps à comprendre que le héros qui donne son nom au titre (c'est quoi ce nom, au fait ?) n'a qu'une seule jambe. Cela a pas mal gêné ma lecture, qui a été vite expédiée en raison du manque d'intérêt de l'ensemble.

17/05/2004 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Cette BD a le mérite de l'originalité. Autant dans sa forme (le dessin, les couleurs, les insertions d'images,...) que dans son scénario (le monde qui y est dépeint, les personnages et leurs races étranges...). Mais par contre, j'ai trouvé l'histoire trop fouillis, partant dans trop de directions et de thèmes différents. Ca ne m'a pas franchement intéressé, ni captivé, ni marqué. Une BD un peu à part à lire par curiosité mais sans en attendre grand-chose.

19/04/2004 (modifier)

Un monde à part, dessin à part. Très étrange résultat que celui des dessins de Cadelo avec une histoire tissée par les lecteurs. Scénario parfois difficile à suivre et bizarre mais qui mérite que l'on s'y attarde. Très surprenant. Donne "envie" de lire le 2ème tome.

28/02/2002 (modifier)