Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Petits mensonges

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

L'année 1977 revisitée à travers l'enfance du petit PhlppGrrd. L'auteur évoque certaines anecdotes en nous introduisant dans un monde ou le vrai et le faux se confondent.


Auteurs Canadiens BD muette Enfance(s)

L'année 1977 revisitée à travers l'enfance du petit PhlppGrrd. L'auteur évoque certaines anecdotes en nous introduisant dans un monde ou le vrai et le faux se confondent. Le retour sur l'enfance est souvent pour un auteur l'occasion de s'exprimer avec tendresse et fantaisie. C'est dans cet esprit que Grrd a concu cet ouvrage irrésistible. Il a épinglé dans « petits mensonges » certains de ces précieux souvenirs qui façonnent une vie. La narration sait se montrer riche malgré une déconcertante économie de moyen, et ça aussi, ça ressemble à l'enfance. Exit l'esbrouffe, la poudre aux yeux et le tape-à-l'oeil. Grrd frappe tout juste là où ça fait sourire, et ou ça émeut.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 2003
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Petits mensonges
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/07/2007 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Petits mensonges est un petit album souple d'une maison d'édition que je ne connaissais que vaguement de nom jusqu'à présent. Le thème de cet album, l'enfance et les souvenirs de jeunesse de la fin des années 70, l'époque de Goldorak à la télé. Le dessin est tout simple, tout rond, pas exceptionnel. La narration est muette et son traitement graphique assez moyen, les émotions ne passant pas toujours bien et les personnages usant de mimiques répétitives et pas toujours très parlantes. Le récit est divisé en histoires courtes, autant de moments-souvenirs et d'anecdotes. L'ambiance est plutôt à l'humour, avec le jeune héros qui râle parce que sa maîtresse dont il est amoureux en aime un autre ou encore qui martyrise son petit frère, souvent sans raison, juste pour le plaisir de le taquiner. Ce dernier point amène parfois le sourire, notamment quand les deux frères réunis s'imaginent bientôt avoir tous deux un autre petit frère qu'ils pourront martyriser ensemble. Mais dans l'ensemble, je dois le dire, je n'ai pas trouvé cet album vraiment drôle. Et comme je ne l'ai pas non plus trouvé ni touchant ni intéressant, je me suis un peu ennuyé malgré le fait qu'il se lise très vite.

28/07/2007 (modifier)