Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'An Neuf

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

C'est le 31 décembre. Quoi faire sinon passer le réveillon en bonne compagnie. Mais au fait, ai-je été invité ?


Collection Comix Le Cycliste

31 décembre. Pour éviter de passer le réveillon en compagnie de ses parents, Hervé décide de s'incruster dans une soirée où il n'était pourtant pas invité. Il y retrouvera des connaissances dont son ex petite amie . . . L’an neuf est une sorte de chronique sociale s’attardant sur le quotidien anodin de nos contemporains. Cet album est le 23ème paru dans la collection Comix des éditions Le Cycliste.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2000
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'An Neuf
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

01/06/2007 | Pierig
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Il s'agit du pire titre de cette collection que je lis : bref un anti-coup de coeur ! L'histoire est d'une originalité réellement déconcertante. Vous avez un parasite qui s'invite à une fête bien arrosée le soir de la Saint-Sylvestre. Voilà pour le cadre... Il s'en suit des réflexions totalement anesthésiantes avec des bavardages totalement stériles. Vous vous endormirez comme le personnage principal au milieu de tout ces stéréotypes à deux balles... Bon, la bonne nouvelle : c'est qu'il n'y a que 23 pages. Si vous ne savez pas quoi faire le soir de la Saint-Sylvestre... :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:( :(:(:( :?) :(:(:(

15/10/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

Je ne suis pas particulièrement amateur des bds ayant pour cadre le quotidien de gens fait de banalités où rien de vraiment palpitant ne se passe. On s’invite à une soirée. Des groupes se forment et discutent de choses et d’autres. Le lecteur y est simple spectateur d’événements dont il ne se sent pas concerné. Toutefois, le caractère taciturne d’Hervé et sa rencontre avec son ex pimentent un peu le récit. Le final se révèle bien pensé même si cette lecture laisse le lecteur sur sa faim. Côté dessins, Barranger a un coup de crayon bien à lui qui possède un certain charme même s’il manque encore de maturité (dans la posture des personnages). Ce n'est pas une mauvaise bd mais la collection Comix recèle toutefois des albums plus attractifs.

01/06/2007 (modifier)