Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Moussa et David

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Le quotidien de deux enfants, l'un juif et l'autre arabe, et de leur rencontre inespérée.


Documentaires Le conflit palestinien Proche et Moyen-Orient

Moussa est un jeune arabe vivant dans un camp de réfugiés palestiniens. De l’autre côté du mur se dresse un village israélien où grandit David, un petit garçon juif. Ces deux êtres que tout sépare vont pourtant avoir l’occasion de se rencontrer lors d’un match de football. Une simple trêve dans les affrontements quotidiens ou le commencement de la paix ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 30 Mars 2007
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Moussa et David
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

04/05/2007 | angus
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je suis entré dans cet album un peu à reculons, craignant d’y trouver un message un peu gnan gnan. La faute à un titre à la fois simple et tendant vers l’édifiant. La faute aussi à une couverture, voire une maquette pour le moins désuète, franchement pas très attirantes. Mais, le sujet m’intéressant, je me suis décidé à le lire. Au final, si ma note ne monte pas très haut, ma lecture a permis de passer outre une partie de mes appréhensions. Si le dessin est naïf, il passe finalement assez bien, usant parfois d’images stylisées et poétiques au côté d’un ensemble plus conventionnel. Le texte de Maurice Rajsfus est à la fois percutant et plan plan. Il alterne aussi critique de la politique israélienne et relatif parti pris pour Israël (en partie par des ellipses au moment de la création du pays et des premières guerres avec ses voisins arabes – dont le rôle malsain vis-à-vis des Palestiniens, instrumentalisés, n’est pas non plus clairement montré). Ceci étant, c’est quand même un ouvrage lisible, empli d’un message de tolérance qu’hélas des événements plus récents ont rejeté du côté des utopies. A lire, mais en complétant, si l’on veut rester dans le domaine de la Bande Dessinée, avec les albums de Joe Sacco.

20/09/2016 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Merci BDT et Spooky. J'ai commandé cette BD les yeux fermés sur le net et je ne regrette pas cet investissement pu onéreux. Cette BD s'adresse au plus grand nombre sur un sujet d'actualité très complexe : le conflit israélo palestinien. Elle est adaptée au plus grand nombre même aux jeunes par son contenu pédagogique. Les auteurs ont réussi à faire simple mais très bien. Les dessins sont étonnants mais adaptés au ton. L'objectif est clairement de se faire comprendre plutôt que d'en mettre plein la vue. Pour être honnête, la couverture n'est pas vendeuse, un feuilletage n'aide pas non plus. Heureusement qu'il y a le bouche à oreille et maintenant le net. Cette BD mériterait d'être plus connue. Elle est consensuelle et ne cherche pas à polémiquer : le scénariste est israélien et plaide pourtant pour un état palestinien. On apprend les tenants et les aboutissants de cet énorme sac de noeuds. C'est concis et clairement exprimé. Ce documentaire est exemplaire sur le fond. A découvrir de toute urgence.

15/06/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

Oh la belle surprise ! Déjà alerté par une amie, j'avais gardé dans un coin de ma tête les références de cette BD. Je pensais que ce serait très bien. Et bien c'est encore mieux ! Maurice Rajsfus a pris le parti de raconter le conflit israëlo-palestinien, ou plutôt l'histoire d'Israël et de la Palestine de façon pédagogique. Il n'avait jamais fait de BD. Eh bien il devrait recommencer ! Le résultat est... proche de l'exceptionnel. Avec des mots simples, mais sans faire de raccourci, il arrive à faire passer énormément de notions pas toujours évidentes pour nous, qui voyons le problème sous le prisme déformant des media. Il est grandement aidé par le dessin de Jacques Demiguel, dont c'est la première BD... Avec un style très particulier, à la fois naïf et imagé, chaque case est un modèle de symbolisme, accessible à tous, y compris aux jeunes, cependant. L'objectif est peut-être de toucher les jeunes générations avec cette histoire de deux enfants qui se croisent alors que leurs peuples sont antagonistes. Mais les plus grands ne pourront manquer d'être touchés en plein coeur par cette histoire universelle, actuelle, et si proche, finalement. Pour en savoir plus, je vous recommande l'interview de Jacques Demiguel par Marie Moinard, sur le présent site ! Deux petits regrets cependant. La maquette de Tartamudo n'est pas des plus réussies, même s'il faut passer par-dessus ces premières impressions pour trouver des petits trésors. D'autre part, il est dommage que cet album ne bénéficie pas d'un gros tirage, qui aurait permis une plus large diffusion. L'album risque de ne pas être très visible en librairie. Si vous le trouvez, achetez-le, "Moussa et David" est un petit trésor !!

12/05/2007 (modifier)
Par angus
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Maurice Rajsfus, journaliste et historien, est né de parents juifs polonais. Pourtant, son origine juive ne l’a pas empêché de se trouver aux côtés des Algériens qui se battaient pour leur indépendance, de 1954 à 1962 ainsi que d’affirmer sa solidarité avec les Palestiniens dans leur volonté de créer un Etat laïque et démocratique. « Moussa et David » illustre parfaitement cette dichotomie. Le début du récit est un rappel didactique et historique de la naissance et de l’évolution des peuples juifs et palestiniens. Il se poursuit par une description sans concession du quotidien des deux jeunes enfants et de leur rencontre inespérée. Aucun misérabilisme, aucun parti pris, juste un appel à la tolérance et à la paix. Les textes sont magnifiquement mis en images par Jacques Demiguel. Son style, à la fois naïf et surréaliste, recourt à l’utilisation de symboles très forts comme la colombe ou la branche d’olivier. Cet opus, poignant et très documenté, est un formidable outil de compréhension pour petits et grands.

04/05/2007 (modifier)