Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Fann le lion

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

A l'abri du Kilimandjaro, vit un peuple étrange, les Nilcorn, mi-lions, mi-hommes, aux pouvoirs étranges.


Afrique Noire Hybrides

A l'abri du Kilimandjaro, vit un peuple étrange, les Nilcorn, mi-lions, mi-hommes, aux pouvoirs étranges. Sous l'autorité de leur reine, leur existance est ignorée du reste du monde. Jusqu'au jour où un groupe d'explorateurs les découvre, massacre les adultes et enlève les enfants. L'un d'eux, le guide, reste leur prisonnier. De ses amours avec la souveraine naîtra un hybride, Fann, objet de toutes les aversions, l'enfant représente peut-être le dernier espoir des Nilcorns...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1991
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Fann le lion © Casterman 1991

21/04/2007 | Ro
Modifier


Par Era
Note: 3/5

Contrairement à l'avis précédent, je trouve cette bande dessinée vraiment agréable. Cette Bd est axée sur le fait de s'accepter soi-même, de grandir dans un univers différent, et surtout, de gérer les conflits qui existent entre deux clans... des dessins un peu trop légers mais certaines images très fortes, des couleurs bien appliquées. L'histoire tient la route, et les trois tomes suffisent... Essayez !

14/08/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Cette BD bénéficie d'un dessin que je trouve bien sympathique. Il présente quelques lacunes quand il s'agit de représenter des animaux (ce qui est un peu gênant quand le récit se passe dans les régions sauvages de Tanzanie) mais pour le reste il est de très bonne qualité tant pour les décors que pour les personnages. En outre, je trouve la colorisation très bonne. Je suis moins convaincu par le récit. Il manque vraiment de crédibilité à mes yeux. Je désapprouve le choix de l'auteur d'avoir voulu raconter cette histoire dans le futur. Si c'était pour retrouver l'ambiance des expéditions africaines du 19e siècle, je vois mal l'intérêt d'inventer un décor de proche SF où la Tanzanie serait soit-disant coupée du monde du fait de "troubles entre tribus locales" et de faire revenir Kikuyus et Masaïs à leurs rôles clichés de "porteurs de l'homme-blanc" et de "grands guerriers mystérieux". Les personnages de méchants blancs surarmés qui viennent soit-disant faire une expédition scientifique, le fait que le Kilimandjaro joue également son rôle cliché de montagne mystère comme si personne ne l'avait déjà complètement exploré et survolé en 2013, et puis ce peuple d'hommes-lions télépathes, tout cela me semble vraiment peu crédible, voire très maladroit. Pour le reste, cela se lit bien mais l'ensemble du récit reste plutôt déjà-vu et globalement naïf. Sa lecture n'est donc pas très motivante et ne m'a pas apporté grand chose.

21/04/2007 (modifier)