Jean des Flandres

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une chronique assez flamboyante au coeur du 16ème siècle.


La Flandre belge / Vlaanderen Wallonie

Nous sommes au coeur du 16ème siècle... Un bébé est abandonné dès sa naissance. Il sera recueilli par la noble Diane de Tournai qui le prénommera Jean. Et Jean va grandir parmi la noblesse de ce temps. Son caractère, sa grandeur d'âme font qu'il sera anobli sous le nom de Jean des Flandres. Jean est aussi foncièrement patriote. Les Pays-Bas d'alors (dont faisaient partie les Flandres et le Hainaut -actuelles provinces belges-) sont sous domination espagnole. Outré, Jean va alors s'engager dans une lutte sans merci contre la tyrannie exercée par le roi d'Espagne Philippe II. Dans cette quête, qu'il sait peut-être inutile, Jean sera accompagné d'un très bon ami : le maître d'armes Klaas Patzak. Et dans leur combat pour la liberté, ils vont être amenés à affronter le redoutable Don César Blasco de Lopez, le représentant officiel de l'occupant...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1981
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Jean des Flandres
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

25/01/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par L'Ymagier
Note: 3/5

Jean des Flandres ?... un one-shot d'une assez grande qualité. Je ne possède pas l'album en lui-même -seulement édité à 350 exemplaires en 1981-. Mais c'est dans une suite de vieux périodiques que j'en ai reconstitué l'histoire. J'en ai fait des copies pour m'en réaliser un "album" agrafé, en attendant de trouver -sait-on jamais ?- l'original. Cette grande histoire débute dans la série des "Heroïc Albums", au n° 7 de 1950 pour se terminer dans le n° 21 de 1956. J'aime beaucoup. "Jean des Flandres" ?... ce sont déjà les prémices d'une sorte d'espoir d'indépendance de ce que sera la future Belgique. Qui plus est, Moniquet y fait intervenir une belle galerie de personnages réels ou fictifs ; passant de la comtesse de Hainaut d'alors à Pierre Cotterel, un chanoine de l'inquisition. Le graphisme est intéressant. Un bon travail du noir et blanc fait ressortir le trait réaliste de l'auteur, un trait qui me fait penser à celui de Bob de Moor (Cori le Moussaillon). Certaines scènes sont vraiment emballantes lors de combats, affrontements divers avec la soldatesque espagnole. Bel album, mais d'une rareté extrême. Il n'en existe en effet que 350 exemplaires brochés (à l'affreuse couverture) édités en 1981. Ca ne vaut pas grand chose mais, pour moi, c'est un peu du "patrimoine BD belge" qu'il ne faut pas oublier. J'ai mentionné "non" pour l'achat ; car c'est -vraiment- quasi introuvable.

25/01/2007 (modifier)