Angie

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

Lorsque la haine s'installe entre deux frères jumeaux...


Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles Jumeaux, jumelles Rodolphe

C'est un petit village de la côte française... Un petit village battu par les vents... Un village dont on oublie vite le nom... Nils y est un jeune adolescent comme les autres. Il se partage entre des balades et des parties de pêche avec son frère jumeau Angie. L'un est ouvert et -relativement- sociable, malgré une blessure intérieure évidente. L'autre est plutôt exclusif et secret. Un jour, une jeune femme peintre s'installe dans la grande maison vide construite à l'écart du village. Elle est belle, attirante. Elle suscite immédiatement la curiosité , puis la convoitise de Nils. Mais Angie, qui se sent alors délaissé, ne va pas l'entendre de cette oreille...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2005
Statut histoire Une histoire par tome (pas d'autres tomes prévus) 1 tome paru
Couverture de la série Angie
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

11/01/2007 | L'Ymagier
Modifier


Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Premiers émois pourrait être le qualificatif qui apparait en lisant cette BD, et puis les choses se compliquent un peu quand elle met en scène la rivalité entre les deux garçons. D'ailleurs quelles sont les motivations d'Angie pour toujours rabrouer son ami, l'empêcher de vivre sa vie. Bon ensuite on prend l'ornière et roulez jeunesse, il n'y a pas franchement de surprise et l'on se retrouve à la fin très, très vite avec le sentiment que tout cela sera vite oublié. La révélation finale tombe bien mais du coup on en vient à regretter, non pas plus d'indices, mais certains aspects psychologiques mal ou pas assez développés. Pour moi cette histoire n'appelle pas de suite. Le dessin est un peu simpliste à mon goût, presque enfantin ne s'accordant pas vraiment au propos.

25/11/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Un premier tome (avec pas de suite j'imagine puisque cela fait 8 ans maintenant et il y a toujours pas de tome 2....) qui se laisse lire, mais qui est facilement oubliable. Je n'ai eu aucune difficulté à lire cet album, mais j'ai été un peu ennuyé par le fait que le scénario est un peu cliché et qu'il y a peu de surprise. De plus, je ne sais même pas si le scénariste comptait continuer l'histoire dans le deuxième tome ou que chaque histoire était indépendante ! Je m'explique: vers la moitié de l'album, il y a un mystère et vers la fin il y a des révélations, mais on ne dit pas clairement toute la solution au mystère. Je ne sais pas si le scénariste avait laissé le soin au lecteur de découvrir la solution car il y en a une qui semble évidente, mais peut-être aussi que le scénariste voulait surprendre le lecteur et qu'il y avait prévu une suite avec une solution totalement inattendu. Ajoutons à cela un dessin franchement moyen, mais qui reste tout de même lisible.

17/05/2013 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Après la lecture du premier tome. Je reste perplexe !!! Je n'ai visiblement pas saisi l'intérêt de cette BD. Le thème constituant le postulat de l'intrigue est classique et a déjà été exploité avec plus de bonheur. Le dessin m'a paru assez grossier (question de goût perso) et les couleurs parfois trop vives. Il y a beaucoup mieux dans cette collection "Ligne Rouge" de Casterman. J'en resterai là. D'ailleurs, 3 ans après la sortie du tome 1, on peut légitimement se demander si il y aura une suite.

22/03/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Qui est Nils ?... Qui est Angie ?... Qui est le sociable ?... Qui est l'exclusif ?... Un vrai jeu de tiroirs dans ce premier tome d'une série qui me paraît prometteuse. Cossu, dessinateur talentueux -mais encore trop méconnu- rencontre Rodolphe, scénariste prolifique à l'imagination jamais prise en défaut. Ce duo a imaginé "Angie", une histoire faussement anodine, linéaire et initiatique. Le dessin de Cossu, qui n'est pas sans rappeler Foerster et Andréas, est souple, doux... mais inquiétant. Ses jeux d'ombres et de lumières, ces halos diffus ou couleurs vives, créent une atmosphère que les personnages traversent au gré de leurs envies, de leurs états d'âmes. Angie ?... c'est un jeu de miroirs, de caractères, de situations, de comportements qui donnent un matériau littéraire de premier ordre. Celui dont on fait les grandes BD. J'en attends la confirmation dans la suite -normalement- prévue. J'écris "normalement" car ce premier tome date de Janvier 2005. Et depuis... toujours rien...

11/01/2007 (modifier)