Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Où la neige ne fond jamais

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Où la neige ne fond jamais est une BD de fiction réaliste, destinée à sensibiliser les lecteurs à ce qui se passe au Tibet actuellement.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Chine La Montagne Tibet

"La plus grande de ces montagnes, nous l'appelons Chomolungma : la déesse mère du monde… On dit qu'elle est si haute que l'oiseau qui la survole devient aveugle… C'est vrai qu'elle ressemble à une déesse… une déesse blanche au pays des dieux !… et là-haut, sur son sommet, quoi qu'il arrive… la neige ne fond jamais." Envahi par la Chine en 1950, le Tibet vit, de nos jours, sous la domination absolue de son puissant voisin. Au fil des années, les Chinois ont emprisonné, déporté ou tué des centaines de milliers de personnes, dans la quasi indifférence de la communauté internationale. Pourtant, même aujourd'hui, il existe une résistance sur le toit du monde. Des hommes et des femmes, religieux bouddhistes ou civils, refusent de capituler. C'est le cas de Dolma, une jeune fille khampa, et de Tsewang, un vieux moine lama. Lors d'une manifestation pacifique violemment réprimée, tous deux voient leur destin basculer tragiquement. Pour avoir osé crier, à Lhassa, "Vive le Tibet libre !", le vieux Tsewang se retrouve en prison où il subit les pires traitements et la jeune Dolma se voit contrainte à l'exil après une fuite périlleuse à travers l'Himalaya. Pris dans la tourmente de ces évènements, Norbu, un commerçant jusque là sans histoire, prend conscience qu'il ne peut rester plus longtemps indifférent et décide d'entrer en résistance. Il restera à Lhassa et agira clandestinement pour les siens et pour l'avenir de son tout jeune fils. Tous trois iront au bout de leur courage, de leurs espoirs… mais aussi de leurs doutes. Trois regards différents sur le drame de l'occupation chinoise. Trois destinées pour une seule histoire, celle du peuple tibétain.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2005
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Où la neige ne fond jamais
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

04/12/2006 | Chelmi
Modifier


Par gruizzli
Note: 3/5
L'avatar du posteur gruizzli

L'ensemble est sympathique, ça respire la bonne intention, mais j'avoue que je n'ai pas été très touché. Entendons-nous bien : je ne suis pas désintéressé par ce qui se passe au Tibet, mais les histoires m'ont laissé de marbre. Je suis peut-être un cœur de pierre, mais je les ai trouvées lentes et dans l'ensemble pas trop intéressantes. Le récit prend tout son temps pour se développer, et j'ai trouvé le tout un peu bof au final. Le dessin n'arrange pas le tout. Il n'est pas très beau, sauf dans certaines cases, et l'ensemble est très figé. Je me suis plus d'une fois fait remarquer également que les émotions des personnages sont peu présentes. Ils font la même tête du début à la fin. Après je conçois que c'est le genre de BD qui peut permettre aux gens de mieux appréhender la situation actuelle au Tibet, ce qui n'est pas forcément très médiatisé (on représente souvent plus le Dalaï-lama ou les manifestations). Plusieurs livres ont été écrits dessus, et ils sont nettement plus intéressants je trouve. C'est sûr que la cause est bonne, mais la BD ne l'est pas. 3/5 au final, mais n'achetez pas au prix où c'est. Cherchez de l'occasion.

11/01/2013 (modifier)
Par Nikolian
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Une BD criante de vérité. J'ai lu les 2 tomes. Les histoires imaginaires des 3 personnages principaux croisent des faits réels. Nos 3 personnages pourraient très bien exister, leurs histoires ressemblent à celles de tibétains bien réels. Pour qui suis allé au Tibet, cette BD dépeint la réalité. Et pour ne rien gâcher, en plus d’être instructive, l’histoire est bien menée. Bravo aux artistes et à l’association « Lions des neiges » qui produit la BD.

10/12/2007 (modifier)
Par Chelmi
Note: 3/5
L'avatar du posteur Chelmi

"Où la neige ne fond jamais" "La plus grande de ces montagnes, nous l'appelons Chomolungma : la déesse mère du monde… On dit qu'elle est si haute que l'oiseau qui la survole devient aveugle… C'est vrai qu'elle ressemble à une déesse… une déesse blanche au pays des dieux !… et là-haut, sur son sommet, quoi qu'il arrive… la neige ne fond jamais." Sanchez nous livre un scénario engagé sur la question Tibétaine. L’album est d’ailleurs préfacé par le Dalaï-Lama. C’est une fiction réaliste qui a pour but de sensibiliser les lecteurs sur ce qui se passe actuellement au Tibet. L’histoire nous fait suivre trois personnages tibétains qui résistent chacun à sa manière à l’occupation chinoise. Une jeune femme, Dolma, qui choisit l’exil ; un vieux moine qui manifeste pacifiquement et se retrouve torturé en prison ; et Norbu, un jeune père de famille qui s’engage dans le militantisme. Il y a des scènes assez émouvantes qui retranscrivent bien ce que ressentent les protagonistes, c’est quelques fois un peu maladroit mais ça part d’une bonne intention. C’est une BD intéressante, qui prend son temps (plus de 60 pages) pour bien nous montrer comment les Chinois tentent de faire disparaître des coutumes, une religion, une langue et un mode de vie, comment ils essaient de formater (effacer) tout un peuple. Les dessins de Ferra, sont jolis, son trait est fin et léché. Ces couleurs pastelles sont très belles. Mais je trouve les personnages souvent un peu trop figés et ça me donne l’impression sur certaines cases que les personnes sont dans des positions bizarres.

04/12/2006 (modifier)