Mutante

Note: 2.2/5
(2.2/5 pour 5 avis)

Plusieurs histoires courtes mêlant la SF à la bd de guerre, la fantasy, le contemporain...


Auteurs Argentins

Juan Giménez est l'un des plus grands dessinateurs de science-fiction. Ses talents de visionnaire sont remarquables. Ses scénarios aboutis ressemblent à des westerns futuristes où les règlements de comptes se déroulent dans l'espace intersidéral. Et surtout son dessin est d'une grande finesse, d'une subtilité renversante et ses couleurs, éblouissantes. Qu'il agisse seul ou accompagné de Barreiro ou de Trillo, Giménez nous fait aimer le futur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1985
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Mutante
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

16/12/2001 | toce
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai eu l'occasion de lire cet album qu'on m'a prêté, édition originale de 1985 avec l'ancienne couverture que je trouve d'ailleurs plus jolie que celle présentée en galerie.. Bon, y'a pas à dire, ce que produit graphiquement ici Jimenez est d' une splendeur formelle, pour un peu, j'aimerais la SF, mais voila, je n'aime pas la SF, pas celle-là en tout cas, surtout quand il est question de tout ce qu'on voit dans ces récits courts, c'est à dire un bouleversement total de la logique, une imagination ahurissante qui ne vise qu'à ébahir l'oeil du lecteur sans qu'il y ait la moindre cohérence, un univers concentrationnaire dont on ne s'évade pas, peuplé d'érotisme, un peu envahissant même sans que ce soit justifié... Alors oui, graphiquement, ce gars en connait un rayon, son dessin est superbe, et on perçoit dans son style la future tendance aux architectures de vaisseaux ou de décors futuristes qu'il va ensuite développer dans La Caste des Méta-barons, seulement, tout ça ne peut plaire qu'aux fans de SF, c'est pas pour moi, d'autant plus que les scénarios ne sont pas à la hauteur d'une telle perfection graphique..

11/10/2015 (modifier)
Par Kalish
Note: 1/5

On doit vraiment pas avoir lu la même bd. Certes pour ceux qui aiment Gimenez, c’est comme à l’accoutumé, très beau. Pour ce qui est de ses scénarios, c’est du grand n’importe quoi, à part peut-être l’histoire du « photo-maton » et celle du « jeu de guerre ». Soit la narration est très mauvaise (première histoire), soit l’histoire est juste un prétexte à montrer des paires de seins. Même si j’apprécie le talent de Gimenez, je trouve ce recueil complètement inutile. Sans texte, j’aurais préféré.

03/09/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Une BD parmi les nombreuses que Gimenez a faites avant d'être connu en France (notamment grâce à (ou à cause de) la Caste des Méta-barons), une de ses nombreuses BD de SF pure et dure. Son dessin est toujours aussi bon (pour ceux qui aiment du moins) même si on peut lui reprocher ici des couleurs un peu ternes et assez moyennes dans leur choix, un manque de mise en page qui rend la narration parfois ardue et un côté "poster" un peu trop affirmé. Bref, ce dessin est déjà bon mais il semble manquer un peu de maturité. Quant aux histoires courtes de cette BD, il me semble bien que ce sont des adaptations de petites nouvelles SF (dont une au moins de Robert Silverberg). Les scénarios ne sont pas mauvais même si un peu déjà-vus quand on est adepte de SF comme moi. Hormis la narration qui laisse un peu à désirer dans les deux premières histoires, le tout se lit bien et n'est pas désagréable. Un divertissement SF assez sympathique mais sans grande prétention.

18/04/2005 (modifier)
Par régis
Note: 2/5

Le dessin de Gimenez est vraiment génial, je l'adore. Par contre, ce n'est vraiment pas ce qu'il a fait de mieux. Difficile d'adapter des histoires si courtes: je trouve que ca passe moins bien. Voir plutôt 'le quatrième pouvoir'.

12/01/2002 (modifier)
Par toce
Note: 3/5

Le dessin de Gimenez est impressionnant, les couleurs sont magnifiques, comme à l'accoutumée. Les petites (par la taille seulement) histoires qui composent ce recueil mêlent plusieurs époques et genres sous le couvert de la science fiction efficacement. On passe un bon moment en le lisant.

16/12/2001 (modifier)