Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mac Steel

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

L'itinéraire et l'histoire d'une star d'Hollywood.


Cinéma Le Cycliste

Si on me demandait de jouer une éponge, alors je respirerai comme une éponge, je penserai comme une éponge; je deviendrai une éponge ! Tel était le crédo de Mac Steel, ci-devant star d'Hollywood, qui a connu une carrière fulgurante, avant de plonger pour une sordide histoire de moeurs, puis de revenir sous les feux de la rampe. Après sa disparition, bien des gens lui rendent hommage.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mac Steel
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

19/10/2006 | Spooky
Modifier


Par Pereira
Note: 4/5

Une lecture aisée, des tonnes de clins d'oeil au septième art, une critique aigüe du cinéma américain et de ses protagonistes faite avec humour, font de Mac Steel une BD incontournable à lire. Pourtant, quelques bémols : un humour qui frise le graveleux parfois (le coup du chien !) et un dessin cartoonesque que je n'aime que très peu. Pourtant courez vite vous le procurer car je vous conseille cette oeuvre inclassable et d'une originalité certaine.

20/01/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Un album assez unique il est vrai. Le terme "ovni" utilisé par Spooky me paraît bien approprié pour qualifier cette bd. D’ordinaire, les biographies (vraies ou fausses) ne sont pas ma tasse de thé. Mais celle-ci m’a littéralement captivé de bout en bout. A travers cet album, c’est une caricature intelligente et toute en finesse qui est faite de la pensée américaine. De plus, Marco réussit le pari de ne pas rendre la lecture fastidieuse. Bien au contraire, cette alternance entre des séquences de films dans lesquels Mac Steel s’affiche et des témoignages de potes à lui (actrice, réalisateur, producteur) est à l’origine de situations burlesques, voire comiques. Côté dessins, c’est particulier et ça ne plaira sans doute pas à tout le monde. Mais moi j’aime bien. Bref, cet album décortique la mentalité de nos voisins d’Outre-Atlantique. Et il m’est d’avis qu’il ne doit pas être si loin de la vérité. A lire sans tarder !

07/05/2008 (modifier)
Par wanda
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Complètement décalé, à mourir de rire. Un reportage sur un acteur minable d'Hollywood. A ne pas mettre entre les mains des plus jeunes, certaines scènes frôlent la dogophilie... Indispensable dans toute bibliothèque qui se respecte, dommage que la couverture soit horrible.

04/10/2007 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Plutôt inattendu ce nouvel album de Jean-Louis Marco. Après deux ans d'absence notamment passés à réaliser un jeu de zombies, l'auteur de Rosco le Rouge nous revient avec un album difficile à caser quelque part. Il s'agit d'une fausse anthologie sur la vie d'un acteur américain comme il en existe des centaines, traité de façon presque documentaire. L'ensemble des scènes de la vie de Mac Steel est entrecoupé de témoignages de gens qui l'ont côtoyé, et les paroles ne sont pas toujours en sa faveur. Mac Steel est quand même un acteur minable, qui a joué dans des films aux synopsis tous plus pourris les uns que les autres. Certaines idées sont quand même bien marrantes. L'album est aussi l'occasion pour Marco de croquer les éléments qui ont parsemé son oeuvre, publiée ou non : des visages très étranges, des monstres... Marco a dû en voir, des films, pour digérer tout ça et nous les ressortir. Son faux documentaire est intéressant, instructif parfois, surprenant souvent. Mais ce qui surprend le plus, c'est le troisième degré qui parcourt tout le bouquin. C'est même un peu difficile par moments de comprendre où l'auteur a voulu en venir... Le style graphique de Jean-Louis Marco est très particulier, mais c'est un style reconnaissable entre mille. Il ne plaira pas à tout le monde. "Mac Steel" est donc une sorte d'OVNI, que personne n'a senti venir, et qui ne ressemble à rien d'autre. L'aspect clinique du propos et le graphisme très particulier font qu'il ne plaira pas à tout le monde. Mais c'est une curiosité, et si vous êtes curieux, vous le lirez.

19/10/2006 (modifier)