Vincent Murat

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Chasseur sans scrupules d'animaux, Vincent Murat se voit confronté à Sandra Deluynes, militante écologiste.


Environnement et écologie

Après avoir visité une plantation de son père, Sandra Deluynes embarque dans le vieux coucou piloté par Wolf, le seul de disponible dans cette jungle. Vincent Murat emprunte le même zinc pour acheminer les animaux sauvages qu’il vient de capturer. La rencontre de Sandra, écologiste convaincue, avec Vincent ne tarde pas à faire des étincelles. Mais en plein vol, des terroristes s’emparent de l’avion . . . Frank a commencé le dessin des planches en 1976 pour terminer l'album scénarisé par Terence (Thierry Martens) en 1982. Selon Frank, Vincent Murat n'était pas destiné à continuer, même si il a eu avec Philippe Tome le projet d'en faire un deuxième (Dossier DBD).

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1985
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Vincent Murat
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

11/10/2006 | Pierig
Modifier


Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Voici une des toutes premières bds dessinées par Frank. On peut déjà y entrevoir le thème cher à l’auteur qu’il développera dans ses productions ultérieures, à savoir l’écologie (respect de la nature et des animaux sauvages). Dans cet album, l’écologiste est représentée par Sandra Deluynes qui se révolte contre le trafic animalier de Vincent Murat. Le récit reste très classique dans sa forme et fournit une honnête bd d’aventure sans plus (comme les Natacha). Cependant, le délai relativement long de réalisation de l’album (7 ans !) aura permis au récit de se peaufiner et au trait de Frank d’évoluer en conséquence. Ce qui permet à cet album de se différencier par un final assez intéressant, constitué par une sorte de réflexion, d’introspection du personnage "Vincent Murat". Même si le trait du Frank actuel est reconnaissable, les dessins présentent beaucoup de similitudes avec ceux de Walthery avec Natacha. Sans doute parce qu’il est question ici de zincs... avec la touche écologique en plus. Bref, un album sans doute pas exceptionnel mais qui est enrichissant pour mieux comprendre le travail de Frank et sa façon d'être.

11/10/2006 (modifier)