Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Docteur Strange - L'intégrale (Doctor Strange)

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Les aventures étranges d'un drôle de chirurgien doté de curieux pouvoirs...


Magiciens et Prestidigitateurs Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Stephen Strange est ce qu'on peut appeler "un grand chirurgien". Et il fait payer très cher son talent. Son gros problème ?... Il est fortement imbu de sa personne, et peu de gens osent réellement le fréquenter. Un jour, il est victime d'un très grave accident de voiture. Il perd l'usage de ses deux mains ; ses "outils" de travail. Il devient alcoolique, une véritable loque humaine. Son seul secours éventuel serait de rencontrer un maître de la magie blanche, lequel pourrait lui rendre son ancienne dextérité. C'est au coeur de l'Himalaya que les deux hommes se rencontreront. Strange sera initié à certaines pratiques et, après quelques semaines, sera même doté de pouvoirs fabuleux. Il décide alors de se consacrer à la défense des opprimés et des spoliés de toutes sortes... Mais, rapidement, il devra affronter de nombreux ennemis et malfrats en tous genres...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juillet 1981
Statut histoire Histoires courtes 4 tomes parus
Couverture de la série Docteur Strange - L'intégrale
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

09/10/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'ai enfin pu lire la période Lee-Ditko sur ce personnage. En fait, j'avais déjà lu il y a longtemps l'histoire qui montre les origines de Docteur Strange (et d'ailleurs cette histoire n'est pas la première mettant en vedette Strange !) et j'en gardais un bon souvenir. Je classerais la période Ditko en deux parties : la première est constituée d'histoires en 10 pages voire même moins et c'est franchement mauvais même s'il y a des personnages que j'aime (Cauchemar, Baron Mordo). Je suis habitué à lire des vieilles histoires Marvel qui ne font qu'une dizaine de pages, mais là je me suis vite ennuyé. Docteur Strange est trop puissant et du coup on dirait qu'il réussit facilement à vaincre n'importe quel méchant et des types comme Baron Mordo ont l'air d'être des gros nuls. J'ai vite trouvé Strange agaçant. Heureusement, la qualité augmente lorsque Dormamu apparaît. Il fait son apparition dans la première histoire en deux parties puis il revient après 2 numéros dans ce que je vois comme la seconde partie de la période Ditko. Avec l'aide de Stan Lee puis de Roy Thomas, il raconte une histoire qui s'étale sur plusieurs parties et qui devait être jugée bien longue pour les lecteurs de l'époque. L'histoire est donc plus développée même si pour un lecteur moderne ça peut paraître naïf. Docteur Strange parait enfin être vulnérable et j'ai vraiment cru que Dormamu et Baron Mordo avaient une chance de le vaincre même si sais que ça ne sera pas le cas. Le dessin de Ditko est très bon. J'aime son style et il dessine des scènes étranges qui sont superbes. En gros, un album qui commençait avec un 2/5 et qui fini avec un 3/5. Je mets 2.5 comme moyenne.

20/10/2016 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Parmi tous les super-héros qui ont alimenté mes lectures passionnées d'adolescent solitaire, Dr Strange est très certainement celui qui m'a le moins attiré, c'était le moins spectaculaire, mais pourtant je lisais quelques récits dans le mensuel Strange sans passion, au contraire des 4 Fantastiques ou Spiderman. Lorsque Stan Lee crée ce personnage en 1963 dans Strange Tales, il insuffle un peu de mystère et de surnaturel au sein de tous ces super-héros à la force physique dominante. Au départ, c'est un chirurgien antipathique qui après un grave accident d'auto, perd l'usage de ses mains ; après une rencontre spirituelle au Tibet, avec un vieux sage adepte de la magie blanche, il retrouve non seulement sa dextérité mais devient un maître des arts mystiques et du monde secret de la magie, qui établit son sanctuaire à Greenwich Village. Ses pouvoirs fabuleux qu'il obtient en partie d'une amulette, l'OEil d'Agamotto, lui permettent de combattre les menaces des forces des ténèbres (notamment en ouvrant des portes vers d'autres dimensions). Ainsi, Dr Strange est-il le plus cérébral des super-héros Marvel, agissant avec les mains et l'esprit, d'où mon peu d'intérêt pour ce personnage. Après la mort du vieux sage son maître qui l'a initié, Strange hérite de son manteau de lévitation, qui lui donne le pouvoir de voler. Pris parfois pour un illuminé par les autres super-héros qui s'en méfient, il fait cependant équipe avec certains d'entre eux, surtout Spiderman (qui de son côté n'a pas toujours d'alliés fidèles), et il protège la Terre des entités maléfiques. En 1971, Strange devient le leader des Défenseurs (The Defenders), groupe qui comprendra entre autres le Surfer d'Argent, Hulk et la Valkyrie...., c'était la grande mode des groupes de super-héros depuis les Vengeurs. Dessiné au départ par Steve Ditko à qui Stan Lee avait aussi confié la création graphique de Spiderman la même année (d'où le fait qu'ils faisaient équipe à cette époque), Dr Strange aura son comic book à partir de 1968 et sera repris par plusieurs autres pointures du dessin, tels Barry Smith, Gene Colan, Bill Everett, John Severin, Dan Atkins ou Frank Brunner sur scénarios de Roy Thomas, Dennis O'Neil, Steve Englehart, Mike Mignola ou Frank Miller. Ceci constitue la période d'âge d'or Marvel que j'ai connue dans les années 70 et début 80, ma note ne tenant pas compte des versions modernes que je n'ai pas lues.

14/12/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Ce curieux docteur fait sa première apparition aux Etats-Unis dans un comic book, "Strange Tales", n° 110 de Juillet 1963. Majoritairement scénarisée par Stan Lee, cette série sera reprise par divers dessinateurs. Ce collectif n'a pas à rougir du graphisme du dessinateur initial : Steve Ditko. Le graphisme ?... Caractéristique du style "comics" de chez Marvel Editions : rapide, souple, éclatant des cases mais rendant ces dernières parfois "embrouillées". Il faut dire que les couleurs crues, pétantes, utilisées n'arrangent rien. J'ai été un peu "perdu" par les différentes parutions de ce docteur. Je l'ai retrouvé -dès 1968- dans le périodique qui portait son nom ; ainsi que dans divers "albums" et autres séries "Marvel". Docteur Strange ?... Ca se lit mais s'oublie rapidement. Ce personnage a peu de crédit, ses histoires semblent avoir été lues et relues sous d'autres termes et d'autres héros "made in USA". Les "méchants" ?... bah... toujours les mêmes : des hyper sales types avec des pouvoirs détonants mais qui mordront toujours la poussière. Bon postulat de départ : ses mains perdues, un docteur en retrouve l'utilisation après sa rencontre et son "stage" dans l'Himalaya. Mais après, ça en devient une série de "consommation courante". Les éditions Artima en éditeront 7 albums, couverture souple, de 1981 à 1983. Un hors série paraîtra en 1989 chez Glénat. Pas de quoi fouetter un chat.

09/10/2006 (modifier)