G.C.U. (Good Choice Umetaro)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Une douzaine d'histoires courtes par tome. Parfois des histoires d'amour, le plus souvent des histoires de sexe. Chaque histoire est indépendante des autres.


Hentai Shonen Gahosha

Ah ! L’adolescence, le temps des premières expériences ! La découverte des relations amoureuses et des rapports sexuels, un moment inoubliable. Découvrez une multitude de jeunes couples dans des situations plus cocasses les unes que les autres !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Mai 2006
Statut histoire Série terminée 7 tomes parus
Couverture de la série G.C.U. (Good Choice Umetaro)
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/09/2006 | fonch001
Modifier


Par fonch001
Note: 3/5

Du cul, du cul, du cul!!! C'est un résumé peut être un peu sommaire mais c'est là ce à quoi il faut s'attendre avec cette série. Il faut dire qu'en environ 20 pages par histoire, il est difficile de développer une grande aventure sentimentale. D'autant plus que chaque histoire est indépendante, avec de nouveaux personnages et de nouvelles situations qu'il faut bien commencer par présenter. Cela laisse vraiment peu de place pour la romance... Maintenant si on évalue ce manga pour ce qu'il est, il n'a pas à rougir de la concurrence. Les graphismes sont mignons tout plein, l'auteur arrive fort bien à présenter des personnages, des tempéraments et des lieux différents à chaque fois. L'humour n'est pas toujours absent et certaines histoires sont assez excitantes. En bref du hentaï plutôt bien fait où il y en a pour tous les gouts. Certaines histoires vous laisseront de glace et d'autres vous plairont. Mais ça reste juste du simple hentaï.

05/09/2006 (MAJ le 11/04/2008) (modifier)
Par Katz
Note: 2/5

Voilà l’exemple du truc qui sur un tome est plutôt sympathique, sur trois commence à devenir un peu lassant, et sur... sept ? Sept tomes à ce jour, non ? Déjà, je l’ai acheté en pensant avoir affaire à de simples histoires coquines, ou sentimentales (quand les présentations vous parlent « d’affaires d’amour », ce n’est en fait pas très clair), mais je ne pensais pas un seul instant que c’était hentaià ce point... Là, pour le coup, c’est limite à être vendu sous cellophane... Alors Good Choice Umetaro (un manga qu’il est déjà pas trop égocentré avec le nom de l’auteur dans son titre...) est donc constitué d’une série d’historiettes, basées sur le sexe et les sentiments (qui vont souvent de pair, remarquez), avec, parfois, quelques personnages récurrents (plus exactement : quelques personnages qu’on voit revenir dans d’autres histoires). Donc, sur un tome, les quelques histoires d’Umetaro m’ont paru plutôt sympathiques, plutôt réalistes, et fines malgré le sujet, emplies de tendresse. J’aurais donc eu tendance à dire avec l’auteur : « good choice ». J’ai donc pris le tome 2 et le tome 3. Mais ce qui était plutôt léger, et réaliste, au début, a de plus en plus viré aux fantasmes personnels de l’auteur (y compris une sorte de fantasme d’inceste, dont on ne sait si c’est du lard ou du cochon, vu que je le soupçonne fort de n’avoir aucune sœur) qui ont fini par me lasser. Car si certains sont plutôt amusants et relativement originaux (au moins dans leur mise en scène), le réalisme des débuts disparaît complètement, et s’achève, en ce tome 3 qui fut le dernier pour moi, en des fantasmes sexuels à base d’humiliation. Alors, franchement, je ne sais ce qu’il est advenu de cette série après le tome 3, mais je n’ai aucune envie de le découvrir. Encore une déception, car si cette série s’était arrêtée au premier tome, elle aurait mérité quatre étoiles. Là, malheureusement, elle n’en vaut plus que de deux.

12/12/2007 (modifier)