Jabert contre l'adversité

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Jabert est un petit garçon dynamique et responsable de son père, un gros fainéant.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans Ecole Supérieure des Arts Saint-Luc, Bruxelles

Jabert est un petit garçon dynamique et responsable de son père, un gros fainéant. Comme son père est trop paresseux pour travailler, le petit Jabert se fait engager dans la brocanterie de M. Pinson. Mais l'Adversité veille, sous la forme d'un monstre vert qui persécute le pauvre Jabert, héros de cette histoire à la fois tendre et loufoque.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 1990
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Jabert contre l'adversité
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/09/2006 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

J'ai beaucoup d'affection pour Geerts car j'aime ses albums Monde Cruel ! et sa série Jojo. C'est donc avec un bon a priori que j'ai lu Jabert contre l'adversité, mais il faut avouer que cette BD n'est pas du niveau d'un bon Jojo. Le dessin est dans la droite lignée des autres BDs de Geerts, et plus particulièrement de Jojo puisqu'on le voit même apparaître au détour d'une case. Un dessin rond et mignon que j'aime bien. Le scénario, lui, est assez naïf. Un enfant est obligé de travailler dans une brocante parce que son père est un gros fainéant qui ne pense qu'à jouer aux cartes et à boire. Mais il va devoir affronter l'Adversité, sorte de malchance qui prend forme dans l'imagination de Jabert sous la forme d'un gros monstre vert et qui a pour but de tout faire pour attirer le malheur sur sa famille. Heureusement, Jabert a un bon ami qui va l'aider et surtout il a du courage et n'hésite pas à combattre le mauvais sort malgré la ruse et la méchanceté de ce dernier. Un scénario assez prévisible qui ne marquera pas son lecteur mais qui n'a rien de désagréable pour autant. Hélas, il manque le charme et la poésie d'une série comme Jojo du même auteur. A acheter, pourquoi pas, si vous aimez le style de Geerts.

03/09/2006 (modifier)