Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Elend

Note: 3.45/5
(3.45/5 pour 20 avis)

Amateurs de cadavres, seuls les corbeaux survivent. Ils ont pris sous leur protection une petite fille, Ninon, avec qui ils partagent leur sinistre pitance.


Cannibalisme Contes funèbres Les Roux ! Séries hélas abandonnées

Parcourant la contrée désolée, l'enfant recherche la cité merveilleuse qu'une belle dame, dans ses rêves, lui a décrite. Mais deux individus, représentant l'ordre moral et religieux d'Elend, sont sur ces traces. Ils ne peuvent tolérer l'existence de cette jeune nécrophage.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Août 2001
Statut histoire Série abandonnée 1 tome paru
Couverture de la série Elend © Delcourt 2001

22/11/2001 | Kael
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

C'est du grand n'importe quoi !!! Il n'y a rien de plus malsain que de représenter une enfant cannibale entourée de corbeaux se délectant de chair humaine. Je crois avoir atteint le pire de l'ignominie dans cette bd sous prétexte de créer un univers légèrement décalé. :( Pourtant, j'aime les ambiances un peu sombre. Mais où va t'on ? Je déconseille très vivement ! Je comprends parfaitement que cette série soit abandonnée. Si cette histoire glauque est bien un conte, qu'est ce que le cauchemar ??? En tout cas, je ne resterai pas sur ma faim !

13/06/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

Sachant que cette série était abandonnée, je ne suis pas mis de pression à la lecture. Le dessin est assez original, les couleurs parfois criardes. Le scénario m'a globalement plu. J'aime les contes "adultes" simples et sans compromis. Comme il n'y aura pas de suite au tome 1, on ne pourra jamais juger cette série. Je déconseille par principe l'achat. La lecture se finit par la frustration classique du "A suivre" sans suite...

02/01/2008 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

A la fois dérangeante et plaisante, c'est une très bonne définition de cette BD. Le dessin est original, Jérome Simon a une vraie touche aussi bien dans le trait que l'encrage et les couleurs. C'est assez joli, j'aime bien, et surtout ce dessin donne une âme à cette BD. Le scénario est également tout pareil : original tout en étant bien plaisant. Il surprend par des aspects un peu glauques, cannibalisme et autres démembrements, tout en mêlant des aspects de conte de fées. Croquemitaine et grand méchant Loup y fréquentent une gentille petite fille cannibale et de méchants religieux hypocrites. Une sorte de retournement de la morale où les religieux propres sur eux sont les méchants et les nécrophages qui tuent les humains sans vergogne sont les... plus ou moins gentils. Le récit, quant à lui, est plein de mystère et agréable à suivre. En lisant l'unique tome paru, j'espérais grandement pouvoir en lire un maximum, que ça ne s'arrête pas trop vite car je voulais en savoir le plus possible sur cette histoire agréable et originale. Hélas, ce tome 1 est à suivre et... n'aura pas de suite à moins que Delcourt et Jérôme Simon ne reviennent sur leur décision. A cause de cela et parce que l'histoire reste ainsi en suspens, je ne peux pas conseiller l'achat de cette BD amputée de sa fin.

26/11/2005 (modifier)
Par elveen
Note: 4/5

Histoire à la fois dérangeante et plaisante, Elend est difficile à coter (ma note oscille entre 3 et 4), surtout parce qu'il ne s'agit que d'un premier tome, qui restera sans suite. Les avis précédents m'ont cependant poussée à le lire. Le dessin me plaît beaucoup, ainsi que la mise en page. Je ne m'étendrai pas dessus: mieux vaut, pour se faire une idée, regarder l'une ou l'autre planche. Les couleurs sont bien choisies et s'accordent bien au style du dessin. SAUF (parce qu'il y a un "sauf") les effets de lumière sur certaines planches. Les planches monochromes bleues (avec le loup) ou rouge (avec le diable) me plaisent; rester dans un même ton donne une certaine ambiance. Ce qui me plaît beaucoup moins, ce sont les lumières vertes ou oranges qui viennent se rajouter sur certaines planches et qui font, je trouve, artificiel. Point de vue scénario, il est difficile de juger un premier tome. Cependant, l'histoire s'annonçait bien, plein de portes sont ouvertes et on attend des réponses (qu'on n'aura jamais :( ). Mais ce qui est fort, c'est le côté dérangeant du scénario. Les valeurs sont renversées et les personnages auxquels ont s'attache ont des moeurs plus que douteuses. Il se dégage de cette BD une atmosphère à la fois malsaine, onirique et plaisante. C'est assez particulier et ça me plaît.

07/06/2004 (modifier)

Comment ça pas de tome 2 ??? Dommage, on avait un scénario fouillé, des beaux dessins, de superbes dialogues, des personnages plus qu'intéressants, un univers magnifique... et un échec commercial ??? Et puis cette idée de cannibalisme, excellemment interprétée... Pas de gore inutile et racoleur, de réflexions malsaines ou stupides. Tout ce qui était traité l'était de main de maître (par un inconnnu qui plus est). Et l'aventure finit après un seul tome. On restera donc à renifler devant le tome unique, les yeux inondés de larmes... Et puis non, la vie est belle, les oiseaux chantent. Si Dieu le veut, un second tome sortira, toute la collection, et le profs de physique sera pas là demain...

08/03/2004 (modifier)
Par Pierig
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pierig

Je profite de la réouverture du bô site brun (pardon, marron :-) ) pour vous faire partager mon impression à propos d'un petit chef-d'oeuvre de la bd que j'ai lu tout dernièrement : Malgré le fait qu'on ne connaîtra jamais la suite, je me suis laissé tenté à découvrir cet album. Simon fait preuve d'autant de maîtrise au niveau graphique et du découpage qu'au niveau du scénario. Le dessin présente quelques similitudes avec celui de Fourquemin dans Alban que j'apprécie beaucoup ! Le scénario est sombre, le conte est cruel. Mais là où Simon semble exceller, c'est dans l'écriture. En effet, les dialogues sont très aboutis et recherchés pour mettre en scène un univers à la fois particulier et prometteur. Le monde d'Elend est suffisamment riche que pour permettre le développement d'une série sur des bases solides ! J'ai fait un rêve bizarre, celui où Ninon fini par atteindre le coeur de la cité merveilleuse grâce au soutien de la reine décédée du monde d'Elend et à la complicité du Croquemitaine anthropophage . . . on peut toujours rêver d'un hypothétique tome 2, non ?

08/09/2003 (modifier)
Par hipopom
Note: 3/5

La série est pleine de promesses mais tant qu'on ne connaîtra pas la suite on verra surtout les défauts. A mon goût le dessin est assez repoussant, mais on s'y fait petit à petit. Donc c'est surtout le scénario qui vaut le détour et l'atmosphère qui se dégage. On verra la suite...

13/08/2003 (modifier)

Fascinant, un univers envoûtant et des couleurs magnifiques. Un héros tout en candeur malgré son cannibalisme, un mélange fascinant lui aussi. Fascinant est l'adjectif qui convient le mieux à "Elend". Une histoire qui donne envie de savoir la suite, des persos fouillés, un début prometteur. Vraiment très bon.

18/07/2003 (modifier)
Par cac
Note: 3/5
L'avatar du posteur cac

Je suis un peu étonné de la flopée de bonnes notes ici bas. Personnellement je trouve ça bien, mais ça n'a rien de génial non plus. Bien sûr c'est vrai que l'alimentation de cette jeune fille n'est pas banale (tout du moins dans la bande dessinée, enfin j'en connais qui... non rien). Au moins elle attrapera pas de maladie avec cette bonne viande. Les dessins sont corrects, elle a une bonne bouille la jeune fille, et les couleurs un peu spéciales mais ça colle bien. Bref une oeuvre agréable, ce n'est qu'un premier tome en même temps. J'espère qu'une suite va paraître - malgré de forts mauvais échos - car la fin nous laisse sur notre faim, c'en est pas vraiment une en fait : elle nous arrive comme ça, ah bah tiens y'a plus de pages...

01/07/2003 (modifier)
Par Don Lope
Note: 3/5

Ben moi, je suis assez d'accord avec l'avis de Sagera ici bas. Je m'attendais à un truc hors norme, j'ai lu une oeuvre certes originale mais vraiment pas extraordinaire. Tout est vraiment lent, l'histoire évolue extrêmement peu; c'est peut-être le propre d'un premier tome de poser l'univers et les bases des personnages mais là c'est vraiment trop long. A côté de ça j'ai pas été particulièrement choqué par cette histoire d'anthropophagie mais le fait est qu'on ne voit pas ça tous les jours dans la BD! Les dessins sont beaux mais j'ai un peu de mal avec les couleurs: on a des pages très ternes, d'autres très rouges, d'autres bleues etc... c'est-à-dire une sorte d'uniformisation des tons d'une ou plusieur pages. C'est très probablement fait exprès, je ne prétend pas donner un point de vue technique parce que je n'y connais rien, je trouve juste que ce n'est pas du meilleur effet: ça atténue les contrastes du dessin (forcément) et ça l'affadit un peu. C'est tout de même dommage que Simon ait décidé d'arrêté après ce tome, surtout que la fin avec le "mentor" de Ninon revenant d'un passage chez Lucifer avec sa tête sous le bras attisait ma curiosité.

20/03/2003 (modifier)