Le chaînon manquant

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

L'histoire du chaînon manquant nommé O et ses aventures. Cette bd existe aussi en dessin animé (sorti en 1980), également de Picha et sous le même titre.


Préhistoire

O, le héros, naît dans une tribu d'hommes primitifs qui viennent de comprendre comment faire des enfants. Vu qu'il a une tête d'homme moderne, son père le rejette dès la naissance. Il rencontre un bébé brontosaure lui aussi rejeté: Igua. Pendant 3 ans, Igua, devenu grand brontosaure, s'occupe de l'éducation de O. Il rencontre un jour Croak, une sorte d'oiseau préhistorique. Celui-çi veut le détourner de Igua, puis finit par s'en aller. Les années passent. O devient un grand homme, rencontre à nouveau Croak et décide de partir à l'aventure dans le monde. Il se rend compte que la Terre est bien dangereuse. Il rencontre ensuite dans l'oredre: une bande de lustreurs de pierres appelés les gros cons, des femmes-félines, un artiste singe. Igua, lui, cherche O. Lui continue son aventure: il découvre des tortues de pierres primitives, un dragon ayant le feu qui lui sort de l'anus, et une cité de fourmis très évoluée. Bref, après encore quelques péripéties, O découvre le feu. Il revient par hasard dans sa tribu de départ. Il apprend aux hommes à se mettre debout, à faire du feu, à "faire queue". O retrouve Igua. "Sous la domination de l'homme, l'ancienne planète se transforme.Le feu et la glace s'unissent. La terre se divise." O finit sa vie sur l'île de Pâques.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1980
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le chaînon manquant
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

28/02/2006 | narvik
Modifier


Par narvik
Note: 3/5

Picha signe ici une bonne bd. L'aventure du chaînon manquant, c'est pas mal. On peut déplorer les péripéties de l'histoire qui se déroulent un peu vite. Les personnages se succèdent, disparaissent, réapparaissent,... C'est un peu le fouillis tout ça ! Par contre, l'humour est de très bonne qualité. On sourit à chaque page, on rit souvent (ah, la cité des fourmis très évoluée détruite par le héros, par un brontosaure, puis par les hommes et qui finit par faire un suicide collectif dans un vaisseau !). Les dialogues sont assez courts (ce qui est plutôt pas mal), les dessins ne sont pas fignolés, mais ils sont quand même assez agréables à regarder. Les couleurs sont bien choisies. Ce n'est pas une grande bd, mais c'est un très bon divertissement. Dommage qu'elle ne soit pas plus connue !

28/02/2006 (modifier)