Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

JLA - Extinction (The Final night)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

La Justice League of America va devoir affronter une entité cosmique qui absorbe toute l'énergie du Soleil et plonge la Terre dans une nuit glaciale et mortelle.


Crossover DC Comics Semic Super-héros Superman Univers des super-héros DC Comics

Le Soleil est éteint,. Le froid s'est emparé de la planète toute entière. La vie est menacée d'extinction alors que toute lumière a disparu et que le noir le plus profond s'est abattu sur l'humanité. Non seulement les pouvoirs de Superman, qui dépendent du soleil jaune, fléchissent, mais c'est toute la communauté des super-héros qui est touchée. Une alliance de tous les justiciers costumés s'impose. Même Lex Luthor est parmi eux. Mais aucun d'eux n'est prêt au retour spectaculaire d'un personnage essentiel. De lui dépend le sort de la planète. Quel camp choisira-t-il ? Celui de l'aube à venir, ou celui de la nuit éternelle ? La dernière nuit ?

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série JLA - Extinction
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

08/01/2006 | Ro
Modifier


Par Ems
Note: 2/5

Je ne sais pas comment exprimer mon ressenti, ce genre de récit cross-over n'est décidément pas ma tasse de thé. On part dans la démesure sans explications ni final rationnel, un peu comme si l'on n'avait ni les tenants, ni les aboutissants... L'aspect sérieux des productions DC couplé à la mièvrerie classique limite sérieusement l'intérêt d'un tel récit. En comparaison, The Authority pousse l'absurdité encore plus loin mais l'assume et retombe toujours sur ses pattes. C'est bien d'avoir de l'ambition, faut-il encore qu'elle repose sur une base concrète. Je n'ai pas envie de spoiler, mais la Terre est menacé par un mange-soleil détruisant de façon indirecte toute vie sur les planètes dépendantes de ces sources d'énergie. Les super-héros se liguent et donnent le meilleur d'eux-mêmes pour un résultat nul. Puis les auteurs sortent une carte secrète; etc... Il y a des petits morceaux intéressants dans ce récit mais l'ensemble ne tient pas la route et est simplement inintéressant. Graphiquement, il y a deux parties distinctes liées à 2 auteurs différents : la première est moyenne, l'encrage est grossier et la colorisation informatique basique, la seconde est franchement plus réussie, plus détaillée. A emprunter éventuellement, mais il y a bien mieux dans les comics de super-héros.

07/05/2011 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Petit pavé de près de 150 pages, j'attendais un scénario assez construit de cette BD. Au lieu de cela, c'est plutôt de la BD d'action grand-spectacle mais sans profondeur. Cet album Semic se compose de 4 chapitres, formant l'histoire "Final Night" et ayant pour héros la Justice League of America dans son ensemble, auquel s'ajoute un chapitre des Green Lantern "Parallax : Emerald Night" qui vient s'intercaler entre le 3e et le 4e chapitre des JLA pour permettre au lecteur de bien comprendre une partie de l'histoire complète. "Parallax : Emerald Night" est joliment dessiné, bénéficiant d'une bonne narration, mais son histoire est assez courte et représente surtout une sorte d'aboutissement de l'histoire du Green Lantern Hal Jordan, aboutissement qui le fait réfléchir sur ses actes et lui fait rencontrer de nombreux anciens amis avec qui il va discuter de choses que quelqu'un comme moi qui ne connait pas l'histoire de Green Lantern ne comprend qu'à moitié. Autour de cette histoire là se situe "Final Night", qui est moins bien dessinée et qui dispose par moments d'une narration franchement ratée à mes yeux (ellipses, dialogues et texte narratifs tronqués, etc...). A cause de ces défauts, j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire qui, en outre, se révèle basique et manquant d'intelligence. Un gros phénomène/entité cosmique arrive dans le système solaire pour "manger le soleil". Il l'absorbe, plongeant la Terre dans la nuit, et force l'ensemble de la JLA à s'allier contre lui, sans succès. Quand je dis l'ensemble de la JLA, ce sont les héros les plus connus mais aussi une ribambelle incroyable de héros dont je n'avais jamais entendu parler et que seuls ceux qui suivent régulièrement les publications DC doivent être à même de connaître. Nous voyons ces héros de manière superficielle, sans jamais pouvoir s'attacher à l'un ou à l'autre, d'autant plus qu'ils dégainent des super-pouvoirs incroyables dont on ne comprend pas grand chose. Bref, j'aurais nettement préféré ne voir que la JLA réduite à ses protagonistes principaux entrer en action sans tomber dans cette accumulation de personnages nouveaux et assez peu réussis. Outre le "combat" contre le Mange-Soleil, la moitié du récit s'attarde sur la façon dont les héros rendent la justice et ramènent un semblant d'espoir sur la Terre plongée dans la nuit. Cette partie est inintéressante et naïve. Là où le récit commence à devenir un peu plus intéressant, c'est justement quand on en arrive au passage avec les Green Lantern et Parallax. L'histoire prend enfin un peu de recul et un semblant de profondeur. Quant au dénouement du super-danger que représente le "Mange-soleil", il est de nouveau naïf et surtout expéditif. Bref, "Final Night" n'est qu'une histoire basique à grand spectacle, une occasion de sortir du tiroir tous les héros masqués de la JLA pour une histoire sans interêt ni originalité. Seul le chapitre intégré au milieu qu'est "Emerald Night" a un peu d'interêt. Reste au final une BD qui se laisse lire, qui fait passer le temps, mais qui ne présente rien qui m'en fasse conseiller l'achat.

08/01/2006 (modifier)