La Vengeance du Golem Africain

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Le Golem africain n’a pu trouver place à bord de l’Arche censée sauver toutes les créatures du Déluge. Après un long séjour sous la Terre, il revient pour se venger de son ennemi, le Dévoreur d’ombres ...


Golem

Le Golem africain n’a pu trouver place à bord de l’Arche censée sauver toutes les créatures du Déluge. Après un long séjour sous la Terre, il revient pour se venger de son ennemi, le Dévoreur d’ombres. Une course poursuite s’engage, fertile en rebondissements et en comparses inattendus. Un album fantastique pour tous publics, d’une grande poésie, rehaussé par des couleurs éclatantes. Texte : Editions de l'An 2

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Vengeance du Golem Africain
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

20/07/2005 | Pierig
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Ce conte pour enfants et adultes n'est pas mal. La morale est sauve sur le thème faut-il toujours accomplir sa vengeance ? Le Golem africain est le seul être à ne pas avoir été admis à bord de l'arche de Noé censée sauver toutes les créatures du déluge inspiré par le dévoreur d'ombre. Après un long séjour de 1000 ans, il revient sur terre pour se venger de son ennemi responsable de son malheur. Le début est très intéressant. Ensuite, on est mêlé à un genre de bataille d'agents secrets qui semble faire tâche. Une fois qu'on accepte le principe de se laisser transporter dans cet univers un peu étrange, on arrive parfaitement à comprendre le message de l'auteur qui reste limpide. Cela fait du bien quelquefois de se faire rappeler des règles élémentaires. Pour d'autres lecteurs, cela sera sans doute trop facile et moralisateur.

11/10/2009 (modifier)

Cet album est un objet étrange, aux couleurs éclatantes et au scénario improbable, comme souvent avec Jean-Pierre Duffour. Ici, le point de départ est une variation sur le thème du déluge et de l'arche de Noé, mais rapidement, on se retrouve dans un schéma habituel de course poursuite entre, pour l'occasion, le dévoreur d'ombres et le Golem africain, bientôt suivis par une bande de pirates, un chat qui parle et dont la copine est une sirène. Tout ce petit monde est embarqué dans une aventure rocambolesque, dans laquelle Jean-Pierre Duffour donne libre cours à sa fantaisie. Bon, ce n'est pas palpitant et les personnages n'ont guère de consistance, mais ça se lit avec plaisir, pour peu que l'on accepte d'entrer dans cet univers si particulier où l'absurde côtoie avec malice le fantastique. Le dessin, faussement naïf, aux traits un peu tremblés, servi par une somptueuse palette, y est aussi pour beaucoup. Bref un bel objet, à réserver toutefois aux amateurs d'histoires insolites. Merci Spooky, et merci Pierig ;)

26/03/2006 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Les albums de Jean-Pierre Duffour parus à l’Association m’ont jusqu’à présent moyennement plu, la faute à un scénario faiblard, voire décevant, alors que ses dessins me plaisent beaucoup. Cette bd nous offre du "Jean-Pierre Duffour en technicolor". Et je dois dire que c’est visuellement réussi avec des aplats qui se marient bien avec le trait "pictural" de l’auteur. Côté récit, c’est une semi déception. J’ai apprécié ce mélange d’onirisme, de conte et de légendes mais la fin est un peu facile et décevante. Ceci dit, il faut relativiser puisque c’est le meilleur album de l’auteur qu’il m’ait été donné de lire et les planches sont de toute beauté ! A lire !

20/07/2005 (modifier)