Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Tatanka

Note: 3.64/5
(3.64/5 pour 22 avis)

De nuit, à Chicago, un groupe d'étudiants s'introduit dans un laboratoire afin d'y libérer des animaux. Mais ceux-ci, malades, ont été transférés pour éviter la contagion.


Journalistes Maladies et épidémies

De nuit, à Chicago, un groupe d'étudiants s'introduit dans un laboratoire afin d'y libérer des animaux. Mais ceux-ci, malades, ont été transférés pour éviter la contagion. Brian, journaliste infiltré dans le groupe, mène parallèlement son enquête et découvre que l'armée elle-même est impliquée. Dans un État voisin, un chien enragé attaque bêtes et propriétaire texte : Delcourt

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Juin 2005
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Tatanka
Les notes (22)
Cliquez pour lire les avis

14/06/2005 | ArzaK
Modifier


Par Yann135
Note: 4/5
L'avatar du posteur Yann135

Ce que j’apprécie particulièrement dans les séries, c’est quand la fin n’est pas tirée par les cheveux. Et je peux vous certifier qu’avec Tatanka, la fin de l’histoire - après 5 albums - est cohérente. On peut le dire, Joel Callède au scénario a assuré en maitrisant de bout en bout cette aventure. Chapeau bas pour cette belle réussite. Je ne me suis jamais ennuyé à la lecture des différents albums. Du suspens ? oui. Des rebondissements ? oui. Quelques pauses pour permettre aux lecteurs assoiffés d’aller prendre une bière fraiche au frigo ? non. Au contraire tu rentres dans l’histoire, et tu n’as qu’une envie, c’est aller jusqu’au bout de l’histoire pour connaitre le dénouement. Nous sommes presque dans un film. Un bon mixte d’alien, de X files et de the thing. D’ailleurs je ne serais pas surpris de découvrir Tatanka au cinéma un de ces jours. Tous les ingrédients sont là pour un blockbuster. Cette réussite est aussi due aux dessins de Gael Séjourné. Le trait est fluide, régulier et précis. Un dessin réaliste quoi ! Une mise en page quasi cinématographique. Voilà donc une saga que je recommande vivement. Mention presque très bien !

17/08/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Cette série s’inscrit tout à fait dans la lignée de films comme « The thing » ou « L’armée des douze singes », ou alors certains romans de Stephen King. Si ce genre d’univers vous captive, alors foncez sur ces cinq albums, parce que vous trouverez là un thriller bien ficelé. Je ne suis pas forcément fan à tout prix de ce genre, et il n’y a là à bien y réfléchir rien de révolutionnaire. Mais force m’est de reconnaître que Joël Callede nous a concocté ici un scénario qui fonctionne bien. Pas trop de surprise, certes, mais on se laisse embarquer dans cette histoire, qui n’abuse pas du fantastique ou du gore comme trop souvent. Le dernier album est un chouia plus faible, à la fois moins prenant et moins bien fichu (le long flash-back du dialogue entre Brian et Tyrone est bancal), même si les dernières pages lancent un nouveau rebondissement. Pour amateur de thriller qui ne veulent pas trop se prendre la tête. Note réelle 3,5/5.

08/05/2017 (modifier)
Par bab
Note: 3/5
L'avatar du posteur bab

Avec Tatanka, on est vraiment dans la bd mainstream. Un peu la charentaise de la bande dessinée. On sait ce qu'on va trouver, mais on sait aussi qu'on y sera bien. Le scénario se déroule assez habilement, il y a bien quelques maladresses (par exemple l'homosexualité du journaliste aurait pu être intéressante, mais je trouve que finalement, elle n'apporte pas grand chose à l'histoire), mais dans l'ensemble tout fonctionne et on se trouve rapidement capté par les tenants et les aboutissants de cette épidémie. Niveau dessin, c'est propre et bien fait. On est sur un graphisme vraiment soigné, sans vraiment d'effets ou d'originalité, mais là encore, c'est vraiment de bonne facture et ça fait son boulot. Au final, on passe un bon moment à la lecture de Tatanka tranquillement installé dans son fauteuil, ses charentaises aux pieds.

12/02/2015 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

Ah, une chouette BD « block buster », efficace au possible, avec un scenario intéressant et qui se tient à peu près, une intrigue haletante, de l’action, etc… une recette peu originale, certes, mais qui fonctionne à merveille. J’aurais juste deux petits reproches : je trouve certains procédés narratifs employés par l’auteur un peu maladroits (deux protagonistes qui se racontent des faits pourtant déjà connus, pour le bénéfice du lecteur), et certains personnages font un peu cliché. Je trouve notamment que le « coming out » de notre reporter tombe un peu comme cheveux sur la soupe, et n’apporte selon moi absolument rien à l’histoire. Voila, rien de révolutionnaire, vous vous en doutez, mais de la BD « pop corn » efficace !

10/09/2010 (modifier)
Par Casou
Note: 3/5

Plutôt bien menée, cette bd fait passer le temps, idéale si vous avez un long trajet en train par exemple... Mais les protagonistes manquent de charisme et sont souvent caricaturaux (l'indien qui boit, le journaliste gay et sensible...), les dialogues sont parfois simplistes et une fin qui se veut audacieuse, mais qui ne va pas assez loin. Enfin, si vous avez vu le film d'action "Alerte" qui commence à dater, sachez que les 3 premiers tomes de cette bd y ressemblent beaucoup. A consulter, mais loin d'être indispensable.

04/05/2010 (modifier)
Par Polette
Note: 4/5
L'avatar du posteur Polette

J'ai véritablement été contaminée par Tatanka ! Quand on commence cette BD, on ne peut plus la lâcher. Le scénario est très bien construit, sans abondance de personnages, ni histoire trop complexe. L'intensité va crescendo avec les tomes, suivant la montée en puissance de l'épidémie et les transformations de la maladie, avec certes un dernier tome à part. Côté dessin, ce n'est pas transcendant mais ça colle parfaitement à l'histoire. C'est efficace. Je tiens à souligner en revanche la beauté des différentes couvertures. Ce thriller parasitologique ravira les amateurs du genre, comme moi. Et puis, c'est plutôt d'actualité, non ? ;-)

16/12/2009 (modifier)
Par kalish
Note: 3/5

Ca faisait un paquet de temps que je voulais me mettre cette série sous la dent. L’un des titres phares de la collection machination orchestré par un scénariste ayant beaucoup de références et qui sait être efficace (cf. Comptine d'Halloween). On suit un groupe activiste pour la protection des animaux qui se retrouve embarqué dans une étrange histoire d’un dangereux virus inconnu et à l’évolution mystérieuse. Parallèlement, on suit les recherches de représentant de l’état ou de l’armée sur ce phénomène. Les personnages sont bien trouvés, le suspense haletant. On tient vraiment à savoir d’où provient ce parasite et surtout quel est son objectif. Le dessin est simple et efficace. Pour les deux auteurs, le boulot est léché, pas très audacieux mais très pro. J’ai juste été déçu par le dernier tome. Il tranche avec le reste de la série car construit sous forme de différents flash-back. J’ai bien aimé la fin, à la fois logique et assez surprenante. Mais ce dernier opus n’avait plus la même intensité, on n’était plus au cœur de l’action comme au début de l’histoire. Dommage.

16/10/2009 (modifier)
Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Avis aux amateurs des productions "catastrophe bactériologique" hollywoodiennes, aux fans des X-Files, des extra-terrestres et de l'armée qui nous cache des choses, cette série est faite pour vous ! "Tatanka", c'est une plongée dans l'étrange venu d'ailleurs en 5 volumes denses, plutôt bien construits, joliment colorisés et dessinés (avec tout de même une petite réserve sur certains visages, des regards ou certaines attitudes un peu figées, qui m'ont un peu rappelée au style "Leo" et ses mondes d'Aldébaran). Côté scénario, malgré quelques gros clichés qui auraient pu être évités, l'histoire se lit bien et sans user les neurones. Ca ne révolutionne pas le genre, mais dans son genre, c'est un assez bon cru. Dommage que le personnage principal (Brian, journaliste infiltré dans le groupe "anti vivisection" Tatanka qui découvre en premier cette étrange contamination) soit si peu attachant (sauf peut-être dans le dernier tome), mais est-ce bien lui le personnage principal finalement ? Du bon travail qui plaira aux amateurs du genre. Pour les allergiques à la théorie du complot et aux dossiers X, passez votre chemin, vous risqueriez le choc anaphylactique !

04/06/2009 (modifier)
Par Seb94
Note: 4/5

Un virus transmissible de l’animal à l’homme, cette histoire fait grandement écho à l’actualité récente. On suit le récit d’un groupe extrémiste de défense des animaux, par l’intermédiaire d’un journaliste qui s’est infiltré dans cette association, afin de réaliser un article sur les méthodes de libération des animaux de laboratoire. L’intrigue prend son temps pour démarrer, ce qui permet de bien camper les différents personnages. L’ensemble monte en pression petit à petit, et chaque page tournée nous immerge un peu plus dans le récit de cette catastrophe sanitaire, qui prend une ampleur de plus en plus importante. C’est bien simple on ne décroche à aucun moment, bien au contraire, le scénario se déploie parfaitement et nous tient en haleine jusqu‘à la dernière page. Le dénouement est d’ailleurs assez étonnant, je ne m’attendais pas à ce type de fin et je dois avouer que j’ai été agréablement surpris. Les nombreux personnages sont pour la plupart intéressants, assez fouillés et ont tous une personnalité bien affirmée, même si j’admets avoir trouvé Tyrone un poil caricatural. Par contre, le journaliste et surtout la ravissante et fragile Kim sont pour leur part très attachants. La représentation des médias, médecins et militaires visent assez justes et renforce l’aspect cohérent de ce récit. Le dessin est vraiment très bon, Séjourné a fait du travail de grande classe. Son style réaliste est très agréable et le niveau graphique reste constant du début à la fin. En résumé, une série complète en cinq tomes (Format idéal, ni trop long, ni trop court), qui prend le temps de bien camper ses personnages et dont l’intrigue et la tension qui en découle ne cesse d’évoluer au fil des tomes, jusqu’à la révélation finale.

29/05/2009 (modifier)
Par pol
Note: 5/5
L'avatar du posteur pol

Ce serait sans doute s'enflammer un peu, mais tant pis je vais le dire, je crois que cette série titille la perfection. Graphiquement d'abord. C'est splendide. Le dessin réaliste est net, précis, maitrisé, détaillé, raffiné... Tout est superbe : personnages, décors, voitures, architecture et également les couleurs : j'adore. Il y a beaucoup de personnages principaux et secondaires mais ils sont tellement bien dessiné, ils se ressemblent tellement d'une page à l'autre, et même d'un tome à un autre, que c'est hyper simple de les reconnaitre, c'est vraiment appréciable. Ensuite le scénario est lui aussi un régal. J'ai tout de suite accroché. La façon dont cette curieuse épidémie se propage lentement mais surement est si réaliste qu'on croirait vivre une vraie catastrophe sanitaire. La difficulté pour les autorités à gérer cette crise est un point sensible et là aussi, c'est superbement mené. Globalement c'est toute l'histoire qui est bien racontée. Quelle maitrise dans la narration ! La tension va crescendo au fils des tomes. C'est prenant, vraiment. Ca ne m'était jamais arriver avant, mais j'ai eu une petite appréhension à tourner certaines pages, avec la peur de ce que j'allais voir sur la suivante. Et c'est vrai pour les 4 premiers tomes. Un peu moins pour le 5, ou je n'ai pas tout apprécié (ce qui se passe autour de Tyronne notamment) mais par contre les révélations fond froid dans le dos. D'autant plus qu'avec une immersion comme celle rencontrée au cours de la série, ça pourrait bien être vrai. J'ai hésité à mettre un très bon 4/5, mais l'intelligence du scénario et la beauté des dessins font basculer cette série en culte dès la première lecture.

08/03/2009 (modifier)