La Légion

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Pour découvrir l'histoire de la Légion Etrangère engagée sur tous les théatres d'opérations militaires depuis sa création.


A travers les âges

Grande fresque historique en quatre tomes. Ecrite par Marien Puisaye et dessinée par Philippe Glogowski, jeune artiste belge de grand talent, déjà auteur de plusieurs BD à succès comme : Saint Hubert, ou La Bataille de l'Yser. Pour découvrir l'histoire de ce corps d'élite engagé sur tous les théatres d'opérations militaires depuis sa création. C'est une part de l'histoire de France à découvrir sur plus de 150 ans. Un véritable hommage au dévouement de ces soldats, français non par le sang reçu mais par le sang versé.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2002
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série La Légion
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/05/2005 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Cette série aurait pu ne pas être mauvaise. Le dessin de Glogowski est plutôt bon même si la colorisation en est assez pétante. Quant à faire une anthologie de la Légion Etrangère, ça partait d'une bonne intention, d'autant plus qu'il y en a vraiment à raconter. Mais c'est justement ça qu'on réalise très vite : il y en a beaucoup trop à raconter et l'auteur a choisi de tout raconter. Résultat, chaque tome se retrouve comme n'étant rien d'autre qu'une suite d'évènements chronologiques très nombreux. Prenons l'exemple du premier tome, de 1831 à 1918, nous suivons la Légion du Mexique au Tonkin, de Madagascar à l'Espagne en passant bien sûr par l'Algérie et la 1ere guerre mondiale. Chaque conflit est traité en 3-4 pages au plus, même Camerone qui porte pourtant le titre de l'album et qui a été la première action héroïque célèbre de la Légion. Avec un tel choix de récit, pas moyen de s'attacher à aucun personnage. La narration est trop décousue pour entrer dans l'histoire et j'ai lu cette BD presque comme un livre d'histoire. A ce niveau, le dessin est à peine séquentiel, les cases servant un peu trop souvent de simples illustrations de l'évènement chronologique cité dans la narration. Il n'y a pas de récit auquel s'accrocher réellement, et presque pas d'explication historiques et géographiques non plus ce qui ne remplit même pas le côté documentaire de la série. Ca ressemble vraiment plus à une accumulation de dates, de faits sans jamais réussir à intéresser le lecteur lambda. Il aurait à mes yeux été nettement préférable d'une part de situer mieux la situation géopolitique du récit, et d'autre part de se focaliser sur chaque album sur un évènement, une région et des personnages seulement afin de permettre au néophyte de la Légion de découvrir les choses véritablement de l'intérieur à la manière réussie des Carnets d'Orient concernant l'Algérie par exemple.

18/05/2005 (modifier)