Stabat Mater

Note: 2.14/5
(2.14/5 pour 7 avis)

Un homme incapable de ressentir le moindre sentiment, exerce le métier de photographe de police dans le but de ressentir des émotions.


Photographie

Je suis "handicapé du sentiment". Autrement dit, je ne ressent jamais rien. C'est pour cette raison que je suis devenu photographe de police, pour me tester, voir des cadavres... Et puis un jour, je tombe sur une ancienne épicerie pourrie avec sur la porte une affiche délavée... "SPECTACLE DE FEMME NUE, SANS VÊTEMENTS. PAS CHER" Qui pouvait se montrer dans une endroit pareil ? Une vieille pute rhumatisante, la fille débile de la maison ? Quelque chose de tordu, d'inavouable... il fallait que je voie ça! .

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 2005
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Stabat Mater
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

20/04/2005 | steamboy13
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Les vieux titres n’ont généralement pas ma préférence car ils sont vites dépassés. Il faut surtout vivre avec son époque et être un peu dans le vent pour ne pas tomber dans la ringardise. De toute façon, j’estime que la jeunesse est un état d’esprit. Ce thriller se voulait certainement novateur à l’époque avec une narration peu conventionnelle et des images chocs. Aujourd’hui, cette lecture m’a paru totalement ridicule car le récit est totalement décousu. Oui, c’est bien une oeuvre de 2005 qui n’a pas dépassé l’épreuve du temps. Un mot sur le dessin pour dire qu’il est à l’image de cette bd c’est-à-dire très dénué pour ne pas dire dénudé ou désuet.

06/11/2017 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5

Un homme qui souffre d'une absence totale de sentiments, bon ou mauvais, voilà un départ plutôt intéressant, de plus sa route est jonchée de cadavres, bien qu'il soit photographe pour la police, ce qui est donc normal de trouver des cadavres, mais pas de morts dont il a un rapport direct ou indirect, où l'auteur veut-il en venir ? Le suspense est assez bien distillé et c'est certainement la seule chose qui m'a poussée à lire l'histoire jusqu'à la fin. Mais arrivée à la fin la déception semblait avoir pris racine en m'attendant, une chute totalement plate, j'ai eu envie de le baffer le photographe et la femme aussi, doublement. Côté dessin ce n'est ni beau ni vilain, ni intéressant ni déplaisant. Je l'ai trouvé plutôt en accord avec le récit.

19/06/2009 (modifier)
Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

Une BD qui ne mérite son appartenance à la collection "sang-froid" que par l'ambiance glauque qui l'imprègne du début à la fin... Car pour ce qui est du côté suspens, on repassera... C'est linéaire, et d'un basique au niveau découpage... Blasant ! L'histoire avance à grands a coups et se termine en 44 pages bien vite lues. Côté dessin rien de transcendant non plus et les couleurs manquent d'unité pour réellement créer une ambiance qui donnerait corps à cette abra-cadavres-antesque histoire... Bref, j'ai lu bien mieux...

19/06/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 1/5

Une BD qui jure dans le catalogue Delcourt !!!! Du coup je me suis fait avoir également, il n'y a eu qu'une lecture puis une revente rapide... J'ai trouvé le scénario malsain, le dessin non abouti et les couleurs trop basiques et non à mon goût. Ce one-shot n'a pas trouvé son public et j'arrive aisément à le concevoir. Il y avait peut-être matière à faire mieux. Certes, il y a pire que "Stabat Mater" et nous ne sommes pas en présence d'une série sans fin comme on en rencontre tant. Mais je n'ai pas aimé, cette lecture fut décevante et bien sûr je n'en conseille pas l'achat.

02/05/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Le postulat de départ ?... un "héros" complètement insensible. Aucun sentiment. Il a choisi le métier de photographe de police. Un jour, devant une épicerie, il est attiré par la promesse d'un "spectacle de femme nue sans vêtements". Et comme lui, elle est pâle, insensible, se dévoile sans complexe. Mais une fois, il croit avoir aperçu un signe. Serait-il en train de tomber amoureux ?.. Doux Jésus !... ça déménage, ça, comme histoire, non ?... La suite ?.. Un jour l'épicerie est fermée. Le gars explose. Sa vie ne sera plus qu'une quête pour retrouver la fille, espérant trouver ainsi l'amour qui s'était signalé timidement... Euh... oui... (pas) drôle d'histoire pour un album qui m'a laissé perplexe. Paf... C'est hésitant sur le plan graphique, entre un style tout en rondeurs ou cassant. Malgré tout, ce polar pue la mort. Fallait oser cette "fuite en avant". Et l'album se conclut par une chute néanmoins étourdissante. C'est pour ça que "3". Sinon... Ca pouvait être mieux quand même... Un peu dommage...

20/02/2007 (modifier)
Par Pacman
Note: 3/5

C’est un petit 3/5, mais bon, cette bd a au moins le mérite de l'originalité. Alors, c'est un peu glauque par moment, on ne voit pas toujours où les auteurs veulent venir, mais il faut reconnaître qu'à la fin, il en reste quand même un petit quelque chose. Pas assez quand même pour me pousser à l'achat.

24/04/2006 (modifier)

Une idée plutôt attirante, au final gâchée par un traitement beaucoup trop linéaire, peut-être que 44 pages c'est un peu juste pour traiter d'un sujet qui méritait plus de profondeur... Quoi qu'il en soit, cette BD laisse un désagréable goût d'inachevé, c'est bien dommage. D'autant plus dommage que les dessins sont élégants. Au final un album qui n'est pas dénué de qualités, mais qui s'avère frustrant.

20/04/2005 (modifier)