Angoisse et colère

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Deux histoires, entre spleen et déshérence...


Les années (A SUIVRE)

Federico est un homme fade, sans relief, qui a passé une enfance sans histoire. Devenu étudiant, il s'est attaché à être toujours jovial, sans traits de caractère disctinctif. Mais du coup, il fait le vide autour de lui, ne marque personne, devient une ombre. Puis un jour, une tumeur se développe sur son cou. Federico sait que c'est le cancer, qu'il l'a développé avec son angoisse rentré, son besoin d'amour jamais résolu...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1988
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Angoisse et colère
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/03/2005 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

"Angoisse", c'est l'histoire de Federico, homme médiocre qui développe une tumeur médiocre. Je me suis très vite lassé de l'histoire, racontée sur un ton très las, trop littéraire. On a envie de donner des baffes à Federico, de lui dire de se battre, de sortir du marasme affectif où il vit et dans lequel il se complaît. Le dessin est très daté école Saint-Luc, style franco-belge des années 1980, à la fois branché et figé. Beurk. "Colère", c'est ce récit racontant les derniers instants de Robert Lynn, ci-devant jeune premier du cinéma hollywoodien, qu'un fan essaiera d'approcher, puis de sauver. Là encore, on a du mal à suivre le comportement passif du héros (le fan), qui reste spectateur de la déchéance de son idole, comme il a été spectateur de son apogée. Bref, le désintérêt est total. Daniel Varenne introduit chacune des deux histoires par un texte expliquant ses inspirations, mais on au aussi du mal à s'y intéresser. Vanité, vacuité, tout n'est qu'aridité.

03/03/2005 (modifier)